Port-Vendres à la reconquête de son identité portuaire (66)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Pyrénées-Orientales

Port-Vendres a développé pendant deux ans des journées pédagogiques destinées aux enfants, pour redorer le blason d’un port en eaux profondes unique sur cette partie du littoral méditerranéen, valoriser les mérites de la pêche et les saveurs de sa production. Cette opération "Les enfants d’à bord" est le début d’une démarche qui s’inscrit dans le cadre d’un schéma de développement touristique.

"Port-Vendres (Pyrénées-Orientales, 4.300 habitants) a pâti d’être occultée par la forte identité de ses voisines, Collioure et Banyuls, explique l’ancien premier adjoint au maire, Paul Leberger. Pourtant, nous disposons d’une forte identité portuaire et d’un savoir-faire à valoriser : c’est le seul port en eaux profondes de la région, le seul qui accueille à la fois des bateaux de croisière, de fret et de pêche, une activité très ancienne."

Volonté d’insuffler une nouvelle dynamique orientée tourisme

Pour lutter contre ce déficit d’image et de réputation, la municipalité s’engage en 2010 dans un plan de reconquête de son identité en plusieurs étapes. Dans un premier temps, l’élu élabore, avec l’appui d’un cabinet d’études, un schéma de développement touristique, qui propose un large panel de projets du plus simple au plus complexe : une quinzaine au total. De là est né le projet d’animation pédagogique "Les enfants d’à bord". Puis la commune procède au recrutement d’une nouvelle directrice pour l’office du tourisme. Issue de la chambre de commerce et d’industrie de Perpignan, la nouvelle venue dispose de solides réseaux dans l’économie et la gastronomie locales. C’est elle qui a suggéré de commencer la démarche par le public des enfants, en leur donnant le goût des produits de la pêche et l’envie de revenir à Port-Vendres en famille.

Réel soutien de nombreux acteurs locaux

Cette opération est destinée aux enfants des centres de loisirs de l’ensemble du département des Pyrénées-Orientales. "Le but était principalement de mieux faire connaître Port-Vendres et ses spécificités, de valoriser ses activités et de diffuser dans la foulée une ou plusieurs recettes de poisson auxquelles la commune pourrait s’identifier, à l’image du cassoulet de Castelnaudary, du calisson d’Aix ou des anchois de Collioure, explique l’élu. Il était aussi question de sensibiliser le jeune public aux prochaines échéances écologiques et au devenir de la pêche, dans le cadre de l’agenda 21 : réglementation stricte du chalutage, nouvelles techniques de pêche plus écologiques, création du parc naturel marin du golfe du Lion." L’initiative a été présentée et votée au conseil d’administration de l’office de tourisme, puis adoptée à l’unanimité par le conseil municipal, avec un budget total de 12.250 euros, soit moins de 1.000 euros par session (12 journées d’accueil d’enfants), dont une aide de 9.000 euros du fonds européen pour la pêche. Elle a suscité un réel soutien de la part de nombreux acteurs locaux, des commerçants, mais aussi d’associations de pêcheurs. C’est l’office de tourisme qui a mis en œuvre le projet.

Près de cinq cents enfants lors de douze sessions de découverte

L’opération a touché environ 500 enfants du département. Elle s’est déroulée en douze sessions d’avril à octobre en 2012 et 2013. Chaque mois, des groupes composés d’une trentaine d’enfants, chacun accompagné par un animateur de l’office de tourisme, s’est rendu sur le port pour écouter, d’une barque à l’autre, les pêcheurs évoquer leur métier. Cette approche était complétée par une séance d’initiation aux nœuds marins, puis par un spectacle de conte pour voguer en rêve… Enfin, à l’heure du déjeuner, par une dégustation des produits de la mer. La principale poissonnerie et quelques restaurants du port ont joué le jeu et accueilli les enfants. Parallèlement, l’office du tourisme a organisé un concours de recettes auprès de la population, qui a rencontré un large succès et a donné lieu à la publication d’un carnet de recettes. Distribué aux contributeurs, il est aujourd’hui en vente à l’office de tourisme.

Et après ? Projet de remise en route d’une coopérative ouvrière

La prochaine étape du projet est encore en suspens. Il s’agirait de remettre en route un "tunnel de congélation à poisson" existant, qui servirait à approvisionner une petite unité de fabrication gérée par une coopérative de production. "Il serait possible de remettre ce tunnel en activité, avec l’appui du conseil général, grâce à des développements originaux, explique l’élu. L’idée serait de centrer la production sur quelques plats cuisinés typique du port, commercialisés dans les poissonneries, commerce de détail et moyennes surfaces de proximité dans un premier temps. Et, si la première étape fonctionne bien, pourquoi pas la grande distribution ?" Pour l’élu, l’une des conditions de réussite, est de poursuivre la démarche en demeurant fidèle à l’état d’esprit initial : "Tout démarre au port, sur le quai : nous avons construit notre projet à partir des acteurs locaux et des équipements existants." A suivre…

Michel Léon /Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Commune de Port-Vendres

Nombre d'habitants :

4300
8 rue Jules Pams
66660 Port-Vendres
infos@port-vendres.com

Paul Leberger

Ancien premier adjoint au maire

Laetitia Martinez

Directrice de l'office de tourisme
Haut de page