Premiers échanges entre l'AMF et Elisabeth Borne : finances et loi Climat en tête des préoccupations

L'Association des maires de France a fait savoir ce mercredi 25 juin que son président David Lisnard a pu s'entretenir avec Elisabeth Borne. La nouvelle Première ministre avait en effet fait savoir dès sa nomination que des échanges étaient prévus avec les associations d'élus locaux. Une première occasion pour le président de l'AMF d'évoquer les sujets sensibles du moment, au sujet desquels les membres du bureau de l'association ont récemment échangé entre eux (voir notre article du 12 mai). Parmi les plus brûlants : les décrets ZAN et l'ordonnance trait de côte. Mais aussi d'aborder d'emblée certaines des mesures contenues dans le programme électoral d'Emmanuel Macron, notamment sur le plan financier avec le "projet de suppression de la CVAE" qui, souligne l'AMF dans son communiqué, "doit être clarifié", ou avec la perspective d'un encadrement des dépenses de fonctionnement des collectivité, auquel les maires restent opposés, qui plus est "à l’heure où le prix des matières premières et des produits alimentaires s’envole et où les taux d’intérêts remontent" (voir notre article du 18 mai). Plus globalement, ils souhaitent toujours que soit menée "une réflexion globale sur les finances locales" et, en matière d'organisation territoriale, attendent "plus de subsidiarité, la fin de la multiplication des schémas directeurs et plus de liberté à l’échelon local, y compris dans les réorganisations des périmètres administratifs".

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle