Prêt d'une salle communale pour l'exercice d'un culte (59)

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Meurthe-et-Moselle

Dans l’obligation de fermer l’église après une tempête, le maire de Staple prête la salle polyvalente pour l’exercice du culte et la pratique du catéchisme. Une initiative qui s’inscrit dans une logique plus large de choix d’investissements.

Quand le maire de Staple (Meurthe-et-Moselle, 700 habitants) décide, suite à une tempête en juillet 2014, d’interdire l’accès à l’église pour des raisons de sécurité, l’animateur de la paroisse lui fait part de sa déception : la mesure compromet la messe qui accompagne la fête locale du premier week-end de septembre, à laquelle sont très attachés les paroissiens.
Le maire propose de mettre à disposition la salle des fêtes communale, placée juste en face de l’église et disponible ce jour-là. Des bancs sont installés, l’événement a attiré du monde et le prêtre a convenu de l’intérêt de ce choix. Cela dit, la population n’avait pas été surprise par la décision de fermer l’église.

Choix d’investissement : reconstruire l’église ou l’espace éducatif ?

"Élu en 2008, se souvient le maire, Eddie Defevere, je savais que l'église, propriété communale, avait besoin de travaux, tout comme les deux bâtiments abritant l'école publique, dont j’avais annoncé la reconstruction dans mon programme électoral." Bien avant cette tempête, avec le concours d’un architecte des bâtiments de France, l’élu avait fait établir un diagnostic, qui évaluait le budget de rénovation de l’église à 1,5 million d'euros.
Avec le conseil municipal, le maire fait le choix d’investir en priorité dans un nouvel espace éducatif. Cet investissement prive pour plusieurs années la collectivité de toutes possibilités d'emprunt conséquent. "C’était un choix pensé et pesé par la municipalité, précise l’élu : nous étions conscients que nous n’aurions pas les moyens d’engager les deux chantiers. Choisir de rénover l’église aurait signifié que nous prenions des risques sur l’avenir de l’école publique."

Prêt régulier et bien cadré pour l’office et le catéchisme

En 2014, après la tempête, l’idée de proposer la salle polyvalente comme lieu de culte a donné lieu à une réflexion au sein de la municipalité, puis avec les responsables de la paroisse et les habitants. Après plusieurs consultations, le maire a proposé, du fait du contexte budgétaire, de mettre régulièrement à disposition la salle des fêtes pour le culte, environ une fois par mois, ainsi que pour les activités hebdomadaires de catéchisme, avec une armoire pour entreposer le matériel.
"J’y ai posé deux conditions, ajoute l’élu. D'une part, aucune activité préexistante ne doit être déplacée ou annulée au profit du culte religieux ou du catéchisme. D'autre part, aucun signe religieux ne doit être visible dès que l'activité est terminée et la salle libérée." Depuis, tout se passe sans le moindre problème.

Dans l’attente de l’avis des ministères

"Ce qui est paradoxal, conclut l’élu, c'est que j'aurais été parfaitement en règle vis-à-vis de la laïcité si j'avais décidé de rénover l'église au détriment de l'école publique. Mais le suis-je en prêtant la salle polyvalente, je m’interroge en attendant l’avis des ministères concernés sur la mise à disposition à titre gratuit de locaux municipaux pour l’exercice de cultes."

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Staple

97 rue de la Mairie
59190 Staple
03 28 40 02 97
mairie.staple@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 700

Eddie Defevere

Maire
Haut de page