Doubs

Quand élus et chefs d'entreprise élaborent ensemble la GPECT pour oeuvrer en faveur de l'emploi (25)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Il est difficile de trouver un sujet qui préoccupe davantage les élus que l’emploi. Ceux du Pays du Doubs central ont décidé de mettre en œuvre une démarche de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences territoriales (GPECT). Elle permet d’identifier les difficultés et d’imaginer des solutions pour exploiter au mieux les gisements d’emplois que peuvent fournir les entreprises.

"On pleure quand une entreprise quitte le territoire, mais on ne va jamais la voir avant pour connaître ses besoins et lui faire des propositions." Charles Piquard, vice-président du syndicat mixte du pays Doubs central (6 communautés de communes et 34.000 habitants), résume bien la situation qui a conduit au lancement d’une démarche de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences sur le territoire. Ce projet est co-piloté par le pays en partenariat avec le pôle économie, emploi, insertion (PEEI), association locale regroupant les acteurs publics de l’emploi (voir encadré) et avec l’appui de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Directte). Fin 2011, le PEEI organise les premières "Assises de l’emploi et des compétences" qui réunissent acteurs économiques et élus locaux. Parallèlement, le pays réactualise sa stratégie d’intervention économique en lançant un diagnostic du territoire pour mieux connaître son tissu économique et les besoins des entreprises.

Diagnostic territorial et entretiens avec les chefs d’entreprise alimentent la GPECT

"Nous avons construit la démarche GPEC territorialisée en réunissant à plusieurs reprises des représentants du PEEI ainsi que des agents et des élus des intercommunalités afin que les objectifs et la méthodologie soient partagés par tous," précise Rémy Pokorny, chargé de mission Développement économique du pays. Ensemble, ils déterminent la liste d’un panel de 102 entreprises qui feront l’objet d’un entretien approfondi, élaborent le guide de questions auprès des chefs d’entreprise, et pilotent la conception du logiciel d’exploitation des données chiffrées recueillies par une société locale. D’octobre 2012 à mars 2013, chacune des 102 entreprises reçoit la visite d’un binôme composé d’un élu de la communauté de communes où elle est implantée, et d’un technicien de l’intercommunalité, du pays ou du PEEI.

Meilleure adéquation entre qualifications des demandeurs et offres d’emploi : un sillon à creuser

En juin 2013, à l’occasion des deuxièmes Assises de l’emploi et des compétences, les résultats de l’étude sont restitués. Elles révèlent qu’une problématique apparaît comme prioritaire aux yeux des chefs d’entreprise : l’inadéquation entre les qualifications des demandeurs d’emploi et les offres. "Sur les 102 entreprises rencontrées, 40 avaient des projets de recrutement et étaient prêtes à former les candidats à condition que ceux-ci disposent de connaissances de base," souligne Charles Piquard. Or, il semble que ce ne soit pas souvent le cas. Des sections du lycée d’enseignement professionnel et du lycée du bois ont par exemple été supprimées alors qu’elles pouvaient répondre à des besoins locaux. Le pays a donc alerté les autorités régionales et préfectorales. "Reste que ce manque de coordination entre les besoins des entreprises et les formations touche l’ensemble du territoire national", observe l’élu.

Premières actions pour renforcer la proximité entre élus et chefs d’entreprise

D’autres problématiques ont été mises en lumière lors de ces entretiens avec les chefs d’entreprise. Notamment, la difficulté à trouver des repreneurs pour la transmission d’entreprise. Il a été décidé d’imaginer des solutions en travaillant en coopération avec la chambre des métiers et la chambre du commerce et de l’industrie du Doubs. Les acteurs économiques ont également exprimé le besoin de renforcer les liens entre toutes les parties prenantes concernées par l’emploi. Dans ce but, depuis 2013, les communautés de communes organisent en lien avec le pays, des petits déjeuners et des apéritifs d’entreprises afin qu’entrepreneurs, élus et agents d’un même territoire se rencontrent ou se connaissent mieux. En novembre 2013, à l’initiative des élus, une délégation d’entreprises du Doubs central a tenu un stand au Salon Made In France (MIF) soutenues financièrement par le pays et les intercommunalités. La présence d’élus sur place a été particulièrement appréciée des chefs d’entreprise. Comme le souligne le vice-président du pays : "Notre proximité avec les chefs d’entreprise est encore plus importante que nous le pensions au départ. Les projets des uns et des autres pouvant s’impacter mutuellement, il est nécessaire que chacun les connaisse."

Lors du lancement de la démarche GPECT, certaines entreprises, souvent les plus importantes, redoutaient qu’elle ne soit pas suivie d’effets. Les premières actions mises en place ont su les rassurer. Reste à mettre en adéquation les formations avec les besoins des entreprises. Le pays est en train d’y travailler en partenariat avec le PEEI et la région.

Victor Rainaldi pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

L’emploi dans le pays du Doubs central
Territoire à dominante rurale, le pays du Doubs central compte un millier d’entreprises (97% de TPE) qui emploient 8.000 personnes. Le taux de chômage de 9% y est inférieur aux taux régional et national. Particularité, la proximité de la Suisse attire hors des frontières un certain nombre de salariés qualifiés.

Le pôle économie, emploi, insertion : Guichet unique avec des acteurs de proximité dans les bourgs centres du territoire. Ses missions vont en direction notamment d’un public en recherche d’emploi mais également en direction des entreprises (principalement TPE). L’objectif est d’articuler l’offre et la demande d’emploi sur le Doubs central en proposant un accompagnement global.

Contact(s)

Syndicat mixte du pays Doubs central

5 rue Barbier - BP 42027
25112 Baume-les-Dames Cedex
03 81 84 42 48
03 81 84 09 43
contact@doubscentral.org
Nombre d'habitants : 34000
Nombre de communes : 119
Nom de la commune la plus peuplée : Baume-les-Dames (5427 hab.)

Charles Piquard

Vice-président en charge de l'économie
mairie@osse.fr

Rémy Pokorny

Chargé de mission Maintien et Accueil d'activités
contact@doubscentral.org
Haut de page