Nord

Réflexénergie en vitesse de croisière

Environnement

Energie

La communauté urbaine de Dunkerque renouvelle son opération baptisée Réflexénergie (conseils, aides aux travaux et à l’achat d’équipements générateurs d’économies d’énergie dans l’habitat individuel). Re-calibrée, elle aide en outre deux nouvelles catégories de projets. Impliqués dans l’opération, les professionnels du bâtiment et de l’énergie s’efforcent d’améliorer leurs prestations.

En 2009, les élus de la communauté urbaine de Dunkerque (dix-huit communes, 210.000 habitants), soucieux de maîtriser la demande en énergie, en cohérence avec leur plan Climat énergie et leur adhésion à la Convention des maires, renouvellent l’opération Réflexénergie (lire  notre  du 4 septembre 2007 "La communauté urbaine de Dunkerque passé aux infrarouges").
L’objectif est réduire la consommation énergétique des habitants, en les incitant à financer des travaux d’économies d’énergie et des équipements performants, et en soutenant le développement des énergies renouvelables sur leur territoire.

Pour les chaudières individuelles à condensation, l’objectif 2006-2009 a été dépassé : 1.000 installations par rapport aux 450 prévues. Concernant les systèmes combinés et chauffe-eau solaires (respectivement 30 et 50), le nombre de réalisations est, peu ou prou, conforme aux prévisions. Pour l’isolation des toitures, avec 200 chantiers au lieu de 1.000, on est loin du compte. "Nous n’avons pas réussi à convaincre suffisamment d’habitants de l’intérêt de l’isolation des toitures", précise Arnaud Duquénoy, responsable du service Utilisation rationnelle de l’énergie de la communauté urbaine de Dunkerque.
En conséquence, l’objectif 2010-2014 est revu à la baisse pour l’isolation des toitures (500 chantiers, à raison de 10 ou 12 euros par m²) ; à la hausse pour le solaire (75 systèmes solaires combinés et 1.400 euros par installation ; 150 chauffe-eau et 400 euros par installation).
Les chaudières sont bien loties : l’objectif est d’en installer 3.000, avec chaque fois une aide de l’ordre de 350 à 1.000 euros.

Deux nouvelles catégories de travaux concernées

Des objectifs sont fixés aussi pour deux nouvelles catégories de travaux éligibles à ces aides : l’isolation des murs (six à huit euros par m2) et un bouquet de travaux comprenant l’isolation de la toiture et une chaudière à condensation ou solaire (500 euros en plus des autres aides). Les objectifs sont respectivement fixés à 250 et 450 installations.  Par ailleurs, ces bouquets de travaux sont éligibles à l’écoprêt à taux zéro (Eco PTZ).
La communauté urbaine de Dunkerque dispose d’un fonds d’aide à l’amélioration de la performance énergétique de l’habitat doté de 500.000 euros. Le budget définitif pour 2006-2009 s’élève à près d’un million d’euros contre 600.000 prévus initialement. Pour 2010-2014, sont budgétés 2.500.000 euros.
Réflexénergie comporte des aides, mais également un service gratuit de conseil à la population sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables, agréé Espace Info Energie par l’Ademe et le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Soit, un numéro vert gratuit, un guichet d’accueil du public ouvert 5 jours sur 7, animé par deux conseillers spécialisés. EDF et GDF-Suez sont partenaires de l’opération.

1.500 habitants conseillés, 5,8 millions de kWh économisés, 1.350 tonnes de CO2 en moins et des relais d’information inespérés !

Objectifs de cette mobilisation pour 2010-2014 : des conseils de maîtrise de l’énergie dispensés à quelque 1.500 personnes ; 5,8 millions de kWh d’énergie économisée et 1.350 tonnes de CO2 évitées par an, lors de cette période. Un euro de subvention génère dix euros d’activités économiques sur le territoire et 1 tonne de CO2 est évaluée 18,50 euros sur 20 ans, selon la direction de l’énergie de la communauté urbaine.
Pour rencontrer un conseiller Energie, le délai est réduit et il faut compter 3 à 4 mois pour monter un dossier et débloquer l’une des aides disponibles via Réflexénergie.

A ce jour, plus de 80 installateurs d’équipement présents sur le territoire sont partenaires de l’opération. "Mobilisés, les professionnels de la filière sont devenus des relais d’information, d’où, pour nous, un faible investissement pour assurer la communication !", note Arnaud Duquénoy, de la communauté urbaine de Dunkerque. "Et si ces professionnels veulent intervenir sur des chantiers ou pour des installations aidées, ils doivent répondre à des normes de qualité qui les incitent à se former pour y satisfaire. A leur tour, les professionnels de l’immobilier et les notaires prennent l’habitude de relayer l’information."


Xavier Toutain, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils .
 

Contact(s)

Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral

Hôtel communautaire Pertuis de la Marine, BP 85530
59386 Dunkerque Cedex 1
03 28 62 70 00
03 28 62 70 13
Nombre d'habitants : 200000
Nombre de communes : 17
Nom de la commune la plus peuplée : Dunkerque (92500 hab.)

Arnaud Duquénoy

Chef du service Utilisation rationnelle de l'énergie
arnaud.duquenoy@cud.fr
Haut de page