Oise

Michel Léon

Résidence d'artistes pour trois ans en Picardie verte (60)

Tourisme, culture, loisirs

Les élus de la Picardie verte ont choisi d’accueillir pour une durée de trois ans une troupe de théâtre en résidence d’artistes. Avec à la clé une offre culturelle bien ancrée sur ce vaste territoire rural et des actions menées en lien avec la population.

Très vite après sa création en 1997, la communauté de communes de la Picardie verte - 32.330 habitants, 89 communes -, s’est souciée de politique culturelle. A partir de 2001, elle organise des "lectures sur herbe" autour des sept bibliothèques communales. Puis, de 2008 à 2014, elle accueille des spectacles qui tournent sur son territoire, en partenariat avec des compagnies de théâtre itinérantes.

Partir à la rencontre de publics disséminés

"En 2015, la commission Culture, analysant le bilan de la politique culturelle, conclut qu’il faut aller davantage à la rencontre des publics ruraux disséminés sur le territoire et donner une orientation plus participative à l’offre", explique le vice-président en charge de la culture, du tourisme et de la communication, Pascal Verbeke.
La présence active d’artistes installés pour un temps long apparaît comme une solution permettant d’ancrer mieux l’offre culturelle dans le territoire.

Appel à projets, dix candidatures, un choix assez aisé

En 2015, la communauté de communes lance un appel à projets de résidence artistique sur la base d’un cahier des charges ouvert et large. Parmi les dix candidatures examinées, le projet du Théâtre de la Ramée, calibré pour trois ans, a conquis les élus. "La proposition était très ciblée sur l’identité et la ruralité de la Picardie verte et favorisait l’expression de publics qui se déplacent rarement au théâtre", observe le vice-président.

Un premier spectacle fait écho au contexte rural

"Nous avons apprécié que la compagnie monte un spectacle dès le début de la résidence, qui doit se dérouler de fin 2016 à fin 2019, souligne l’élu. En outre, la troupe proposait un travail de création qui nous a convaincu : adapter une pièce de Molière, "Monsieur de Pourceaugnac", au contexte de la Picardie verte. A l’inverse du texte original, ici c’est un citadin qui s’installe à la campagne."

Créations made in Picardie verte

Cette création tient ses promesses. "L’adaptation révèle des décalages qui collent bien à notre contexte, ajoute l’élu, car les habitants qui viennent s’installer dans notre territoire depuis Beauvais ou la région parisienne ont un peu de mal à dialoguer avec les habitants du cru. Et inversement. À nous de combattre cette déconnexion, mais aussi la perte de notre identité et la tentation de transformer le territoire en dortoir."
En 2017, la compagnie a prévu de recueillir auprès des habitants des témoignages, des anecdotes et des histoires en vue de l’écriture d’un texte qui donnera lieu en 2018 à une deuxième création "made in Picardie Verte" !

Bouclage financier

Le budget est de 60.000 € annuels, et la communauté a très vite accordé les 15.000 € d’autofinancement, qui seront renouvelés les 2 années suivantes. Reste que le bouclage financier n’a pas été facile. "Nous avons dû faire face à des retards de financement de partenaires, ce qui a remis le démarrage de la résidence. C’est grâce au fonds de roulement de la compagnie que nous avons pu débloquer la situation."
Le département a accordé 5.000 € et la région 20.000 €, et la communauté de communes a obtenu des aides complémentaires du fonds européen Leader qui salue l’aspect innovant et collectif de l’opération.

Présence soutenue des activités périscolaires jusqu’aux halls des HLM

"Aujourd’hui, nous n’avons pas de doute pour la suite et c’est l’essentiel, commente l’élu. La compagnie a œuvré activement dès la première année avec des communes ou des centres sociaux, en particulier dans le cadre des activités périscolaires. Par ailleurs, j’ai insisté pour que la compagnie assure une présence régulière sur le terrain, jusqu’aux halls des HLM. C’est justement parce qu’il s’adresse à des populations éloignées de l’offre culturelle, qu’un tel projet doit s’inscrire dans la durée pour faire effet."

Contact(s)

Communauté de communes de la Picardie verte

3 rue de Grumesnil
60220 Formerie
Nombre d'habitants : 32330
Nombre de communes : 89
Nom de la commune la plus peuplée : Grandvillers (3100 hab.)

Pascal Verbeke

Vice-président en charge de la culture, du tourisme et de la communication
pverbeke@sfr.fr

Karine Pastre

Responsable du service culturel
kpastre@ccpv.fr
Haut de page