Gironde

Rythmes scolaires : une convention-cadre avec les associations et un comité consultatif paritaire à Créon (33)

Tourisme, culture, loisirs

La commune de Créon a voulu se doter de bases pérennes et solides pour se lancer dans la réforme des rythmes scolaires qui a démarré à la rentrée 2013. La mairie a signé avec les associations des conventions pluriannuelles, et a créé un comité consultatif mettant à part égale tous les partenaires.

A Créon (Gironde, 4.325 habitants), depuis la rentrée 2013, dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, des activités ont lieu dans toutes les écoles publiques maternelles et élémentaires de 13h30 à 14h30, les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Outre le personnel municipal, les associations ont été sollicitées pour l’animation. "Créon avait instauré un accueil périscolaire sous forme d’un centre de loisirs agréé CAF à l’école maternelle, et d’un programme d’ateliers éducatifs variés durant la pause méridienne à l’école élémentaire. Ces avancées ont permis d’atténuer les éventuelles difficultés de mise en place d’un programme de sensibilisation à la culture, au sport et à la citoyenneté dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires. La marge de progression était possible assez rapidement" reconnaît son maire, Jean-Marie Darmian.

Les leçons d’un accueil périscolaire déjà bien structuré

C'est justement grâce, et à cause, de cette expérience que le maire a voulu sceller avec les associations un partenariat sur la durée, en leur proposant la signature de conventions-cadre de trois ans. Cette "convention-cadre de prestations pour l'aménagement du temps scolaire des élèves des écoles publiques de Créon" précise les conditions de la mise à disposition du personnel qualifié (salarié et/ou bénévole) par le prestataire associatif, la définition précise de la nature des missions et des contraintes afférentes (surveillance et sécurité des enfants, conception et programmation des activités, respect des lieux et matériel, disponibilité avec les enfants, participation aux réunions de coordination, sensibilisation des enfants aux activités du patrimoine créonnais), droits, devoirs et responsabilités des parties, ou encore les questions d'assurance. Sont précisées par avenant annuel le coût horaire de la prestation les locaux d'accueil suivant l'activité. "Même avec 72 associations sur la commune, il n'est pas si simple de trouver des gens disponibles pour une heure par jour et sur la continuité. Ces conventions nous garantissent un contrat de volume horaire annuel", précise le maire. Près de 35 conventions ont ainsi été signées en 2013. L’élu observe que ce conventionnement est aussi une façon de se prémunir face à la concurrence accrue lorsque toutes les communes mettront en place les nouveaux temps d'activités périscolaires l'an prochain.

Un comité consultatif local dès novembre 2012

"Le projet éducatif territorial est un travail fait de consensus", souligne le maire. Dès le mois de novembre 2012, la municipalité a constitué un comité consultatif local pour mettre en forme le projet éducatif territorial, qui est le cadre local de l'organisation des nouveaux rythmes scolaires. Ce comité se compose de quatre collèges de dix représentants : enseignants, élus, parents associations. Les enseignants "se sont débrouillés" selon les mots de l’élu, pour désigner ceux qui y siégeraient. Pour les parents, la mairie avait lancé un appel à volontariat. Beaucoup sont venus à la première réunion, et l'écrémage s'est fait ensuite presque naturellement. "L'important était de constituer un groupe de façon à éviter les affrontements bilatéraux, estime l’édile. J'ai vu beaucoup de maires travailler sur la base de questionnaires envoyés aux familles, or cela peut vite cristalliser l'opposition parents/élus. En constituant un comité où chacun est représenté à part égale, la responsabilité est partagée."

Un projet éducatif construit ensemble

Le comité consultatif a pris en compte certains préalables. Comme celui des parents qui souhaitaient maintenir la sortie scolaire à 16h45 pour ne pas bousculer le rythme de vie des familles. Il y a aussi le souci des associations qui craignent la concurrence avec leurs "activités hors temps scolaire". "Dans cette logique, avant de faire des propositions, nous avons recensé ce qui existe déjà et nous avons veillé à ce que les activités sportives proposées sur ce temps scolaire soient toutes accessibles par ailleurs sur la commune."
Enfin, "nous nous sommes entendus avec les enseignants sur le fait que les temps d'activités périscolaires n'étaient pas un temps d'éducation, mais de sensibilisation des enfants aux outils culturels de proximité (cinéma, ludothèque etc.). Cela a permis de rassurer tout le monde", explique le maire. C'est uniquement une fois tous ces arbitrages rendus, qu'a été abordé le débat sur le choix de la matinée supplémentaire, en se rangeant au choix majoritaire des parents, pour le mercredi matin.
Le comité consultatif reste actif. Il sera chargé de l'évaluation du premier cycle d'activités de 6 semaines.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Commune de Créon

50 place de la Prévôté
33670 Créon
05 57 34 54 54
05 57 34 54 46
contact@mairie-creon.fr
Nombre d'habitants : 4325

Jean-Marie Darmian

Maire
jmdarmian@mairie-creon.fr
Haut de page