Soutenir l’activité économique sur le terrain : s’engager au plus proche de vos besoins

On les appelle « fonds Résistance », « fonds de Solidarité et Proximité » ou encore « fonds Résilience » et « fonds Renaissance ». Ils convergent tous vers un même objectif : soutenir les petites entreprises face à la crise sanitaire. Initié par les régions en partenariat avec la Banque des Territoires, cet accompagnement s’est concrétisé en un temps record.

UN DISPOSITIF 
SUR-MESURE

Depuis le lancement du dispositif dans différentes régions, d’ores et déjà plusieurs acteurs de la vie économique ont pu en bénéficier. Retour sur ce dispositif inédit.

Grand Est

  • Le dispositif

Le fonds "Résistance" est doté d’une enveloppe de 44 millions d’euros et se matérialise sous-forme d’avance remboursable. Il vise à renforcer la trésorerie des associations, entrepreneurs, micro-entrepreneurs, et petites entreprises (jusqu’à 20 salariés) dont l’activité est impactée par la crise sanitaire.

Les chiffres

Depuis la mise en place du fonds « Résistance », 723 demandes ont été recensées sur la plateforme web de dépôts. Sur ces demandes, 554 dossiers complets ont été recensés et ce sont 182 dossiers (majoritairement des entreprises) qui ont d’ores et déjà bénéficié de cette aide inédite. Au total un engagement à hauteur de 1 600 379 euros avec un montant moyen du prêt équivalent à 8 800 euros.

LA PAROLE 
EST A VOUS

Hôtel des Vosges
Lutzelbourg (Moselle)

Créé en 1899, l’Hôtel des Vosges a au fil des années fait évoluer sa taille et son offre pour devenir aujourd’hui un hôtel-restaurant qui compte 6 salariés. Situé à proximité du canal de la Marne-au-Rhin, vecteur de tourisme fluvial, l’hôtel participe à l’attractivité économique du territoire et fait partie intégrante du patrimoine régional. A l’annonce de la fermeture des établissements d’hôtellerie-restauration, le chiffre d’affaires a brutalement chuté. Aujourd’hui les salariés sont en chômage partiel.

Afin de faire face à la situation, l’entreprise a fait appel au fonds et un prêt d’un montant de 10 000 euros a été accordé. Cette aide permet d’effectuer des paiements, même partiels, notamment pour les fournisseurs et les différentes factures courantes.

A partir du moment où j’ai déposé la demande pour accéder au dispositif, le retour s’est fait de manière extrêmement rapide. Cette aide nous sauve en attendant une reprise qui sera sûrement lente.

Marc Corriger, chef d’entreprise, Hôtel des Vosges

Nouvelle Aquitaine

  • Le dispositif

Le fonds de solidarité et de proximité est doté d’une enveloppe de 28 millions d’euros est destiné à soutenir les commerçants, artisans, services de proximité et associations relevant de l’Economie Sociale et Solidaire. Ces prêts à taux zéro d’un montant de 5 000 euros à 15 000 euros sont accordés après étude du dossier déposé en ligne par les entreprises ou associations impactées (fermetures administratives et pertes de chiffre d’affaires, notamment). Le prêt accordé, versé en une seule fois, sans garantie personnelle du dirigeant, est remboursable sur 4 ans, avec un différé de 12 mois maximum.

Les chiffres

Depuis la mise en place du fonds de solidarité et de proximité, des entreprises ont d’ores et déjà bénéficié de ce dispositif inédit. Via la plateforme web de dépôts, plus de 4000 contacts ont été effectués, 2948 dossiers recensés dont 702  complets. Au total, ce sont 253 entreprises qui ont obtenu un accord de prêt pour un engagement total à hauteur de 2 641 900 euros.

LA PAROLE
EST A VOUS

Atmosphair
Brive (Corrèze) 

Atmosphair est un salon de coiffure installé depuis 2006. Deux ans après son ouverture, l’entreprise avait déjà dû faire face à une première crise mais à l’impact bien moindre que la crise sanitaire actuelle. A l’annonce de la fermeture des commerces, l’entreprise a dû mettre sa salariée au chômage partiel.

N’ayant pas de charges lourdes à supporter mais face à une petite trésorerie, l’entreprise à fait appel au dispositif de la région pour s’assurer d’une certaine sécurité le temps de la réouverture. Après avoir pris connaissance des modalités attractives – taux zéro – de ce fonds de solidarité et proximité, l’entreprise en a fait la demande et s’est vu accordé un prêt de 8 000 euros.

Le fonds nous a permis de constituer une trésorerie de secours et nous a ainsi apporté sécurité et sérénité face aux mois à venir. Pour disposer de cette aide, nous avons été accompagnés de manière très professionnelle et obtenu le prêt rapidement. 

Christophe Castagné, chef d’entreprise, Atmosphair

Pays de la Loire

  • Le dispositif

Le Fonds de solidarité est doté d’une enveloppe de 32 millions d’euros, auquel la région contribue à hauteur de 7,9 millions d’euros, au même niveau que la Banque des Territoires, et avec la participation de l’ensemble des départements et EPCI de la région.

Il concerne les entreprises de 10 salariés et moins qui n’auraient pas été éligibles au « Fonds de solidarité national ». L’objectif est de répondre au besoin de trésorerie des entreprises (TPE, micro-entreprises, structures de l’Economie Sociale et Solidaire et associations) dont l'activité est impactée par la crise sanitaire, ceci sous forme d’avances remboursables.

Les chiffres

Depuis la mise en place du fonds « Résilience », 984 demandes ont été effectuées sur la plateforme web de dépôts parmi lesquelles 442 dossiers sont en cours d’instruction ou instruits. A ce jour, 282 prêts ont été accordés, majoritairement pour un montant de 10 000 euros par dossier.

LA PAROLE 
EST A VOUS

Côtes et Dunes
Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique)

Jeune entreprise créée en juillet 2019, le restaurant « Côtes et Dunes » compte 5 salariés et jusqu’à 10 en pleine saison. La crise sanitaire a brutalement mis un coup de frein à l’entreprise qui était en plein essor.

Avec la fermeture imposée, l’impact sur le chiffre d’affaires s’est rapidement fait ressentir.  L’entreprise a dû mettre en place le chômage partiel pour ses salariés. Afin de faire face l’entreprise a fait appel à ce dispositif. L’objectif ? Préparer la réouverture du restaurant, combler le manque de trésorerie, continuer à payer les charges et préparer la haute saison avec le recrutement du personnel de renfort.  Au total, le montant accordé s’élève à 10 000 euros.

Le fonds Résilience est une aide précieuse. Là où beaucoup de portes peuvent se fermer face à une jeune entreprise comme la nôtre, ce dispositif a été notre roue de secours. Cela nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité. Simple et rapide, la demande de prêt s’est faite de manière très fluide. 

Jimmy Hurtebise, chef d’entreprise, Côtes et Dunes

Provence-Alpes-Côte d’Azur

  • Le dispositif

Le fonds "Résistance" doté d’une enveloppe de 37 millions d’euros vise à soutenir la trésorerie et le rebond des petites entreprises (jusqu’à 20 salariés) de la Région. Face à l’impact de la crise actuelle, la Banque des Territoires, aux côtés de la Région, apporte son soutien tant en matière de conseil que de financement.

Les chiffres

Depuis le lancement officiel en avril dernier de la plateforme web de dépôts pour le fonds « Résistance », 7102 dossiers ont été déposés parmi lesquels 3177 complets. A ce jour ce sont 607 demandes de prêts qui ont été accordées. Au total un engagement d’un montant de 3 987 632 euros avec un montant moyen du prêt de 6 569 euros.

LA PAROLE
EST A VOUS

Les Coussettes
Cavaillon (Vaucluse)

« Les Cousettes » est une entreprise de 2 salariées créée en 1984 qui s’est spécialisée dans les retouches et réparations en couture et dans la vente de laine. Face à la crise sanitaire, l’impact sur le chiffre d’affaire des mois de mars et avril a été conséquent avec une perte de 2/3.  L’entreprise a dû mettre en place le chômage partiel.

Face à ces enjeux et afin de faire face au manque de trésorerie, l’entreprise a fait appel à ce dispositif. L’objectif ? Redémarrer rapidement l’activité tout en mettant en place le protocole sanitaire pour les salariés et les clients. Ce dispositif va permettre à l’entreprise de mettre en place sa stratégie de rebond (développement d’une activité de mercerie, offre plus porteuse à l’heure actuelle, communication, fonds de roulement, etc.) Au total, le montant accordé s’élève à 3000 euros.

Face à cette situation, la Banque des Territoires a su être réactive et à l’écoute. J’ai pu bénéficier de conseils qui m’ont permis d’envisager la réouverture avec plus de sérénité face à toute cette incertitude.

Corinne Randoulet, cheffe d’entreprise, Les Cousettes

DES NOUVELLES 
INITIATIVES 

Plus récemment, deux nouvelles régions ont également mis en place des fonds de solidarité. Retour sur les régions Bretagne et Centre-Val de Loire.

Bretagne

Le fonds « Résistance » est doté d’une enveloppe de 27,5 millions d’euros. Il est cofinancé par la Région, les 4 départements, les 60 intercommunalités en Bretagne et l’association des Iles du Ponant, ainsi que la Banque des Territoires.

Ce fonds est destiné aux TPE, commerçants, artisans, hôtels et restaurants, acteurs de l’ESS, et associations. Il vise à aider ces acteurs qui présentent un besoin de trésorerie non couvert par financement bancaire. Les modalités ? Des avances remboursables sur 36 mois, dont 18 mois de différé, sans garantie jusqu’à 10 000 euros (acteurs économiques) et 30 000 euros (associations du secteur non marchand).

Pour en savoir plus

Centre-Val de Loire

Le fonds « Renaissance » est doté d’une enveloppe de 12 millions d’euros. Il a été mis en place par la région, avec la Banque des Territoires et les Intercommunalités du Centre-Val de Loire pour soutenir les petites entreprises de moins de 20 salariés. L’objectif est d’aider au redémarrage de plus de 1000 petites entreprises du tourisme, de l’artisanat et du commerce par des avances remboursables.

Ce fonds est complété par un fonds « Relève Solidaire » CARE, destiné à apporter des financements sous forme de Contrats d’Apport Associatifs aux associations et entreprises de l’ESS. Ce fonds, géré et animé par France Active Centre – Val de Loire, est doté de 2 millions d'euros, apportés à part égale par la région et la Banque des Territoires.

Au-delà de l’importance de la relocalisation comme moteur du redémarrage économique, cette aide favorisera également la marche vers la transition environnementale avec de nouveaux rapports entre producteur et consommateur.

Pour en savoir plus

Toujours au plus proche des réalités du terrain, nos directions régionales restent à vos côtés pour vous soutenir en cette période de crise sanitaire. Cette dynamique de mise en place de fonds se poursuit et s'étend progressivement à l'ensemble des régions, avec notamment le dernier en date en Occitanie avec la création du fonds LOCCAL.

Notre priorité ? L’intérêt général. Et pour cela, nos équipes sont plus que jamais mobilisées pour vous accompagner à travers ces différents dispositifs régionaux. N’hésitez pas à nous contacter. #AvosCôtés

Identifiez votre interlocuteur

Nos directions régionales sont à votre écoute