Stratégie pauvreté : le fonds de contractualisation avec les collectivités porté à 225 millions en 2022

Dans un communiqué commun du 3 septembre 2021, Olivier Véran et Brigitte Klinkert, la ministre chargée de l'insertion, "annoncent l'augmentation du soutien de l'État aux collectivités locales dans le cadre des conventions d'appui à la lutte contre la pauvreté et d'accès à l'emploi". Cette annonce s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et, plus précisément, dans celui de la démarche de contractualisation de la stratégie pauvreté avec les collectivités territoriales, initiée en 2018.
Les premières conventions ont été conclues, à l'été 2019, avec les départements, "chefs de file en matière d'action sociale dans les territoires". Mises en place après la crise de l'aide sociale à l'enfance (ASE), elles comportent un volet commun à toutes les conventions. Celui-ci comprend des mesures sur l'accompagnement des jeunes majeurs sortant de l'ASE, sur l'accompagnement vers l'emploi des allocataires du RSA et sur un meilleur accès des personnes à leurs droits grâce à la généralisation des démarches de premier accueil social inconditionnel et à l'instauration de référents de parcours. Un second volet optionnel est laissé à l'initiative des collectivités "pour financer des projets spécifiques innovants en lien avec les besoins du territoire et s'inscrivant dans le cadre des objectifs de la stratégie pauvreté".
Devant l'adhésion des départements au dispositif, celui-ci a été étendu en 2020 aux métropoles et aux régions, avec une large gamme de sujets possibles : aide alimentaire, soutien aux jeunes ayant quitté le système scolaire, logement des personnes sans abri... A ce jour, 99 départements, 21 métropoles et 5 régions ont signé une convention avec l'État,
En contrepartie de leurs engagements, les collectivités signataires bénéficient d'un soutien financier de l'État. Celui-ci est porté par un "fonds de contractualisation". Doté de 135 millions d'euros en 2019, il a été porté à 175 millions en 2010, puis 200 millions cette année. Dans leur communiqué, Olivier Véran et Brigitte Klinkert annonce une augmentation du fonds de 25 millions, portant son total à 225 millions. Les deux ministres expliquent que "ces conventions ont permis de créer une vraie dynamique dans les territoires avec des résultats concrets pour les personnes concernées. Aussi, ce soutien pour l'année 2022 permettra aux collectivités de poursuivre voire renforcer les actions démarrées depuis 2019".
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle