Suivre l'évolution d'un grand projet de ville sur internet : gpvlyonduchère.org

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Organisation territoriale, élus et institutions

Rhône

Même s'il est plus utilisé par les professionnels que par les habitants, le site web du grand projet de ville (GPV) Lyon La Duchère confirme sa place parmi les outils déployés pour assurer l'information en continu des internautes sur l'avancée de ce projet et l'évolution de ce quartier du 9e arrondissement de Lyon. Début 2007, le site a fait peau neuve pour être plus agréable et plus accessible aux habitants.

Le site internet gpvlyonduchere.org a été ouvert à l'automne 2003. Le grand projet de ville démarrait. La démolition de "la barre des 200" marquait la première phase concrète du projet de reconstruction urbaine et sociale de ce quartier comptant 80% de logements sociaux. La vidéo est aujourd'hui en ligne sur le site. 
"Le GPV prendra du temps, donc nous veillerons à tenir les habitants au courant de ses avancées. C'est pourquoi nous créons de nombreux supports d'informations", expliquait Hubert Julien-Laferrière, maire du 9e arrondissement de Lyon, dans le premier numéro du journal du GPV. "J'ai très vite fait le constat qu'il y avait des malentendus ou des incompréhensions de la population sur le projet de GPV, certains craignant qu'on casse ce quartier populaire. A l'inverse, si les habitants aiment leur quartier, celui-ci a une image très négative à l'extérieur, il est méconnu. Ces deux écueils nous ont poussé à mieux communiquer", précise-t-il aujourd'hui. "Nous devions être dans la proximité et un site internet doit y contribuer en apportant une information suivie, technique mais sans trop, qui parle aux gens. Il nous semblait également très important de montrer qu'un GPV ne se résume pas à un projet de démolition-reconstruction de logements mais qu'il s'agit d'un projet global qui intègre des volets culturels, sociaux, etc. tout aussi essentiels. Le site permet d'étayer cela. Vu l'ampleur prise par internet, nous ne devions pas négliger cet outil."
Dès le départ, le site a été dédié à un large public : des habitants du quartier ou de l'agglomération, aux partenaires, techniciens, étudiants, journalistes. Avec comme parti pris de rendre accessible à tous une communication à priori technique et rébarbative. De fait, les professionnels se sont avérés très nombreux à le consulter et à télécharger les nombreux documents mis en ligne.

 

Un site qui regorge d'informations pour tous les habitants...

Au terme d'un dialogue avec les habitants, les outils de communication du grand projet de ville ont été repensés pour informer au mieux les Duchérois (refonte du journal du projet, installation d'une nouvelle exposition permanente...).
Cette démarche, engagée en 2005, a également abouti, début 2007, à une nouvelle version du site. "On manquait d'espace et l'arborescence était peu claire. La refonte du site a permis d'enrichir le contenu, de réorganiser le découpage des rubriques pour avoir plus d'actualités, d'être plus convivial pour les utilisateurs, que sont les Duchérois bien sûr, mais aussi et surtout les professionnels, les partenaires du projet, les journalistes, les acteurs et relais d'opinion du quartier, les habitants les plus mobilisés. Désormais, dès la page d'accueil, l'internaute voit les dernières actualités en ligne et les 'rendez-vous'", détaille Catherine Falcoz, responsable du pôle communication concertation du grand projet de ville Lyon La Duchère.
Le site présente toujours les objectifs et champs d'actions du GPV, les atouts de La Duchère, la concertation avec les habitants, des liens vers les sites internet des partenaires, la maquette 3D du projet, les photos d'hier et d'aujourd'hui. Les habitants peuvent, entre autres, télécharger l'état d'avancement des 60 engagements pris par les élus en 2005 à l'issue d'une nouvelle concertation engagée avec eux sur toutes les thématiques du GPV. "Nous avons le souci d'une réelle transparence", soutient la responsable du pôle. Voilà certainement la valeur ajoutée du site qui regorge de ressources documentaires techniques variées, de compte-rendu d'ateliers, de commission, bilan, etc. Les professionnels, les habitants, les utilisateurs du site en général trouvent cette nouvelle version ergonomique et riche en informations et documents de travail. Ainsi, la fréquentation du site est en forte de hausse depuis la mise en ligne de sa nouvelle version. 1.777 visiteurs (et 12.200 pages vues) ont par exemple été comptabilisés en mai 2007, contre en moyenne 300 visiteurs par mois avant la refonte du site.

 

...qui viennent tout de même sur place prendre des nouvelles ! 

Sa durée de vie est a priori liée à celle du GPV, programmée pour 2012. D'ici là, de nouvelles fonctionnalités seront peut-être créées. Comme une newsletter, plus technique, pour contrebalancer le repositionnement du journal sur les habitants. L'ouverture d'un forum ou d'un blog n'est, elle, pas vraiment d'actualité, d'autant qu'il existe une rubrique "Exprimez-vous", très peu utilisée. "Les gens préfèrent nous appeler ou venir nous voir directement", constate Catherine Falcoz. La mission GPV a en effet ouvert un espace exposition sur le quartier, où le pôle communication concertation est en relation directe avec le public. "Les habitants viennent facilement ici prendre des nouvelles. De même que des personnes de l'agglomération intéressées par l'achat d'un logement à La Duchère, qui, pour la plupart ont visité le site pour une première information et viennent ensuite nous voir pour aller plus loin", explique-t-elle.
L'appropriation de l'outil n'est pas encore un réflexe pour les habitants. "J'encourage plus les habitants à le consulter qu'ils ne m'en parlent", reconnaît Hubert Julien-Laferrière. A noter à ce titre que dès le lancement du grand projet de ville, de nombreuses actions ont été conduites sur le quartier pour favoriser l'accès pour tous aux NTIC : ouverture d'une cyberbase à la bibliothèque, création de points d'accès internet dans les équipements sociaux, les associations d'insertion...
Mais le site se présente comme un outil de première approche, voire "de marketing territorial" en faveur de ce quartier connoté. Son coût (15.000 euros pour sa conception et réalisation par deux agences) est jugé raisonnable par le maire du 9e arrondissement. L'actualisation ne revient pas cher puisqu'elle se fait en interne, grâce à une interface simple. Comme toutes les actions de communication autour du GPV, celle-ci a été cofinancée par l'ensemble des partenaires.

 

Emmanuelle Stroesser, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Mairie de Lyon, 9e arrondissement

Nombre d'habitants :

47029
6 place du Marché
69009 Lyon

Catherine Falcoz

Responsable pôle communication concertation de la mission Lyon la Duchère

Hubert Julien-Laferrière

Maire du 9e arrondissement de Lyon
Haut de page