Haute-Loire

Touristicobus : une camionnette mutualisée varie ses services au fil des saisons (43)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Inspiré des commerces itinérants si précieux en terre rurale, le Touristicobus ne vend pourtant rien ! Car depuis 2006 le petit camion utilisé par l'office de tourisme intercommunautaire des Gorges de l’Allier a pour mission estivale d'aller au devant des touristes pour leur donner le goût d'explorer le territoire. Hors saison, il est utilisé par le réseau d’assistantes maternelles et les bibliothèques d’une communauté de communes.

Porté par l'enjeu de la mutualisation, le syndicat mixte du Haut Allier (Smat, 114 communes, 8 communautés de communes, 48.358 habitants) entame en 2003 la professionnalisation de son activité touristique. Il se dote alors d'un office de tourisme intercommunautaire (OTI), d’une part pour accompagner ses membres dans l'amélioration de l'accueil, de la promotion et de l'information touristique, d’autre part pour regrouper les structures d’accueil et d’information touristique. Cette réorganisation laisse un seul office de tourisme permanent, à Pradelles, commune membre de la communauté des pays de Cayres et de Pradelles, située sur la frange sud du territoire. Deux réflexions parallèles vont alors se rencontrer : celle l'OTI qui cherchait un équipement itinérant pour compléter son maillage, et celle de l'intercommunalité qui avait un besoin similaire pour son service enfance/jeunesse. Ensemble, les deux acteurs vont créer le Touristicobus, en vue de partager le véhicule. En 2006, le service est lancé.

Touristicobus : un équipement léger qui facilite la mutualisation

Les règles du partage entre la communauté des pays de Cayres et de Pradelles, propriétaire du bus, et l’OTI sont fixées par une convention triennale. Dix mois par an, la communauté de communes utilise le véhicule pour son réseau d’assistantes maternelles et ses bibliothèques. L'OTI le récupère pour les deux mois d'été en l'équipant du matériel nécessaire à ses activités : comptoir d'accueil, tables, chaises, parasol, présentoir... À sa charge, le recrutement de deux animateurs saisonniers, frais d'assurance et de carburant. Pas d'équipement fixe pour l'une ou l'autre des activités, et pas de mission de transport public non plus.

Touristicobus et office de tourisme : outils complémentaires

"En période estivale, le Touristicobus va là où est la clientèle, quand elle y est ! ", explique le directeur de l'OTI, Patrick Meynadier. Chaque semaine durant l’été, la camionnette stationne par demi-journée en différents endroits bien ciblés - marchés, places de villages typiques, sites renommés... – et installe son stand dépliable. "Le Touristicobus dispose d'une flexibilité qui lui permet de se rendre sur des animations ponctuelles, des événements, ou encore, de répondre à l'invitation de partenaires. Mobile et réactif, le bus n'a pas pour autant tous les avantages. Il est soumis aux aléas climatiques, ne fait pas billetterie, n'offre pas de connexion à l'internet.... Il ne remplace donc pas un office de tourisme, mais le complète avec efficacité : à lui seul, il approche les 30% des actes annuels d'accueils sur la communauté." Preuve que ce dispositif itinérant rétablit le contact et favorise le conseil auprès d’une partie des touristes qui utilisent Internet pour construire leurs séjours touristiques.

La mutualisation, faiseuse de projets

L'objectif touristique n'aurait peut-être pas suffi pour faire exister le Touristicobus dont l'investissement initial s'est monté à 25.700 euros HT. La mutualisation de la camionnette, entre la communauté de communes et l’OTI, a permis la viabilité des services de tourisme, enfance/jeunesse et de culture. Une triple fonctionnalité qui a recueilli quatre subventions pour un montant total de 18.500 euros. Plus de la moitié a été apporté par le conseil général de Haute-Loire via le contrat global de développement durable, 22% l'ont été du Fonds régional d’intervention touristique (Frit), 20% par la CAF et le reste par la MSA.

Myriam Journet / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Quand le Touristicobus sort du périmètre de l'OTI
Une matinée par semaine, le village ardéchois de Coucouron et la petite ville lozérienne de Langogne accueillent sur la place de leur marché le Touristicobus qui y fait la promotion à la fois du territoire couvert par l’OTI et de ses communes hôtes. Deux conventions établies pour la période estivale unissent les quatre partenaires : OTI, communauté de communes Cayres Pradelles, les deux communes et leur organisme de promotion touristique. Objectif de cette mutualisation : qu’à l'instar du Touristicobus, les touristes se déplacent aussi...

Contact(s)

Syndicat mixte d'aménagement (Smat) du Haut Allier

42 avenue Victor Hugo BP64
43300 Langeac
04 71 77 28 30
Nombre d'habitants : 48458
Nombre de communes : 114
Nom de la commune la plus peuplée : Brioude (6670 hab.)

Guy Vissac

Président
guy.vissac@orange.fr

Patrick Meynadier

Responsable tourisme Smat et directeur de l'OTI des Gorges de l'Allier
p.meynadier@haut-allier.com

Communauté de communes des Pays de Cayres et de Pradelles

Le Bourg
43490 Costaros
04 71 57 88 00
04 71 57 88 01
cccayres.pradelles@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 5202
Nombre de communes : 19
Nom de la commune la plus peuplée : Landos (918 hab.)

Emmanuelle Fontanille

Agent de développement
developpement@ccpcp.fr
Haut de page