Tri sélectif total : Lille Métropole Habitat expérimente puis déploie

Publié le
dans

Environnement

Energie

Nord

L’office public de l’habitat de la communauté urbaine de Lille a expérimenté sur vingt résidences le tri sélectif total et une valorisation pour chaque filière des déchets encombrants. Le bilan est positif et le dispositif est déployé progressivement.

Lille Métropole Habitat (LMH), office public de l’habitat de la communauté urbaine de Lille (1), a organisé début 2007 un “Forum des locataires” au cours duquel les habitants étaient appelés à s’exprimer sur leurs conditions de vie dans leur immeuble. A cette occasion, beaucoup de locataires avaient exprimé leur mécontentement sur le fonctionnement du local à poubelles au bas de leur cage d’escalier : ils étaient censés y faire le tri sélectif de leurs déchets, mais ces locaux étaient vieux, sales, malodorants, et l’on y trouvait tout et n’importe quoi (vieux frigo, chaises cassées, canapés hors d’usage).

Améliorer la collecte sélective et organiser le stockage des encombrants

Pour Olivier Pourchau, chef de projet “qualité” à LMH, le défi était double. D’abord, il fallait donner la possibilité aux locataires de trier tous les déchets ménagers pour ensuite trouver des alternatives à la collecte traditionnelle des encombrants. A partir d’avril 2008, l’office a décidé d’expérimenter des solutions dans les 600 logements du quartier de la Mouchonnière, sur la commune de Seclin. Pour les déchets ménagers, l’objectif était d’offrir aux locataires un lieu correct pour qu’ils puissent y faire le tri sélectif. Ainsi les vide-ordures ont été condamnés au profit d’abris extérieurs accueillant tous les conteneurs. Concernant les encombrants, les anciens locaux à poubelles ont été réutilisés pour organiser le stockage (matelas, canapés, frigo, textile, bois, carton, piles…) tout en commençant à réfléchir à des alternatives à l’enfouissement.

Mettre en place le dispositif de valorisation à la source

Ensuite, il a fallu trouver des prestataires pour enlever les déchets ainsi triés et les intégrer à une filière de valorisation. A cette époque, la direction des résidus urbains de la communauté urbaine lançait un nouvel appel d’offres pour la collecte des encombrants, la collecte spécifique pour les bailleurs sociaux a été ajoutée. Le prestataire sélectionné est ainsi financé pour prendre les encombrants dans le local où ils sont stockés. Lille Métropole Habitat, de son côté, s’est chargé de mettre en place les filières nécessaires à la valorisation des déchets triés, en lien avec tous les éco-organismes, en trouvant les entreprises (d’insertion le plus souvent) capables de les enlever et de les recycler.

Moins d’enfouissement, plus d’emplois et des locataires satisfaits

18 mois ont été nécessaires pour mettre en place le dispositif. Le coût d’investissement s’élève à 300.000 euros pour l’implantation des abris, l’achat de conteneurs, la réfection des locaux à poubelles, d’éclairage, de portes… Depuis septembre 2009, le volume des déchets qui partent en enfouissement s’est trouvé divisé par quatre, tandis que la valorisation procure des emplois aux entreprises de chaque filière. Les locataires se disent satisfaits de cette nouvelle manière de traiter les déchets. Une véritable évaluation sera faite à l’occasion d’un prochain “Forum des locataires”.
Face au succès de cette expérimentation, l’office communautaire a décidé de déployer la même solution, mais sans investissement financier, dans 20 autres résidences de l’agglomération (sur les 300 qu’il possède.). La nouvelle opération, débutée en juin 2010 s’est achevée en avril 2011.

Jean-Luc Varin, Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net www.localtis.info

 (1) Lille Métropole Habitat : 300 résidences, 33.000 logements et équivalent, 72.000 habitants dans 40 communes de la communauté urbaine.

Lille Métropole Habitat

Nombre d'habitants :

1000000

Nombre de communes :

85
Office public de l'habitat de la communauté urbaine de Lille - 1 rue Edouard-Herriot
59000 Lille

Olivier Pourchau

chargé de mission "qualité"
Haut de page