Ile-de-France - Trophée des communes pour la rénovation énergétique : prolongation de l'appel à candidatures

L’Association des maires d’Ile-de-France (AMIF), l’AREC, département énergie climat de l’Institut Paris Région, et Ile-de-France Energies ont lancé en mars dernier l’appel à candidatures pour la 1ère édition du Trophée des communes pour la rénovation énergétique. Suite au contexte sanitaire, cet appel à candidatures est prolongé jusqu’au 7 septembre 2020. Le concours est ouvert à toutes les communes et intercommunalités d’Ile-de-France. Les prix seront remis à l’automne 2020. La Banque des Territoires soutient cette initiative dans le cadre de sa mobilisation pour la rénovation énergétique des bâtiments publics et est membre du jury.

Le Trophée des communes pour la rénovation énergétique a pour objectifs d’encourager la rénovation énergétique et de partager les bonnes pratiques locales.

Au total, cinq collectivités seront récompensées pour leur engagement en faveur de la rénovation énergétique sur l’ensemble de leur patrimoine bâti (public, social ou privé). La sélection sera basée sur une évaluation multicritères :

  • l’exemplarité d’un projet de rénovation énergétique dans lequel la commune a joué un rôle central
  • l’impact énergétique et social du projet
  • L’interaction de la commune avec les parties prenantes
  • la stratégie et les ambitions fixées par la commune en matière de rénovation énergétique
  • la mise en place d’outils financiers et d’accompagnement
  • la création et l’utilisation d’indicateurs de suivi des dynamiques de rénovation

 

Le calendrier des Trophée des communes pour la rénovation énergétique est le suivant :

  • 7 septembre 2020 : clôture de l’appel à candidatures
  • Mi-octobre 2020 : délibération du jury
  • Semaine du 16 novembre 2020 : cérémonie de remise des prix

Le lieu et le format de la cérémonie de remise des prix ont été revus afin de limiter le nombre de participants sur place et de pouvoir respecter les consignes de distanciation sociale.

 

La Banque des Territoires soutient cette initiative car, engagée pour des territoires plus durables, elle a fait de la réduction de l’empreinte énergétique des bâtiments publics une priorité.