Tutt, tutt... voilà le camion culturel !

Publié le
par
Michel Léon
dans

Tourisme, culture, loisirs

Nièvre

"Guettez le camion d’alimentation culturelle, il passe forcément près de chez vous." C’est ainsi que le département de la Nièvre présente la tournée de spectacles courts qui se déroule pendant l’été dans des communes isolées en milieu rural. L’occasion de réaffirmer le rôle essentiel de l’art et de la culture pour le lien social. Un vrai succès !

A l’origine, il y a l’initiative d’une compagnie locale, le Théâtre Eprouvette, qui de 2011 à 2013 a circulé l’été avec sa camionnette pour présenter un spectacle aux habitants de villages de la Nièvre. En 2013, alors que la compagnie souhaite changer de formule, le conseil départemental, fidèle à sa tradition de services itinérants, a proposé de se réapproprier l’initiative pour la prolonger.
Depuis, chaque été, le camion d’alimentation culturelle du département sillonne la campagne deux jours par semaine en juillet et août, proposant des productions artistiques et intellectuelles soigneusement sélectionnées. Comme un commerçant itinérant, le camion s’installe sur les places de village, de hameaux ou dans des cours de ferme et propose des spectacles courts (moins d’une demi-heure) et gratuits.

La coordinatrice culturelle prépare les tournées

"L’essentiel pour la réussite d’un tel projet, c’est de travailler avec une personne très dynamique, qui connaît aussi bien le milieu artistique que le terrain", souligne d’emblée le vice-président du conseil départemental, Jean-Louis Balleret.
Après avoir investi dans l’achat et l’aménagement d’une camionnette, le département de la Nièvre a passé un contrat avec une intermittente du spectacle qui assure la fonction de coordinatrice culturelle. Tout au long de l’année, elle a la charge de préparer la programmation et les tournées, en concertation étroite avec la direction de la culture du département. Pendant l’été, c’est elle qui conduit le camion d’alimentation générale culturelle et présente les artistes au public avant le spectacle.

Place à l’éclectisme et à la surprise

"Ce qui importe, souligne le vice-président, c’est de surprendre le public avec une exigence de qualité." La coordonnatrice sélectionne des artistes ou des conférenciers afin de proposer un choix de dix spectacles, dans des domaines très divers . Peuvent être invités des musiciens classiques, des marionnettistes, un chanteur, un danseur, un prestidigitateur, un danseur, un conservateur de musée ou un philosophe.
Les artistes viennent pour moitié du département et pour l’autre moitié du reste de la France ou de l’étranger. Deux contraintes pour les artistes : un format court d’une demi-heure maximum et un espace limité qui est celui de la camionnette.

Des formes d’action culturelle basées sur la proximité

Le succès est tel que la demande est plus forte que l’offre. Dans ce département où la population est peu dense, le défi consiste à desservir pendant 18 jours un maximum de villages, hameaux ou autres sites isolés.
Les demandes émanent de communes, mais aussi d’habitants regroupés au sein d’un hameau ou d’une association accueillant les spectacles dans une cour de ferme ou d’autres lieux inattendus. "Ces sollicitations spontanées constituent un gage de réussite. D’autant que nos moyens d’informer le public sont réduits : un programme et quelques articles dans le quotidien régional", observe l’élu.
"C’est en lien avec notre direction de la culture que la coordinatrice arrête la liste des sites retenus en s’efforçant de renouveler les itinéraires d’année en année", explique la chargée de mission au sein de la direction de l’action culturelle du département, Anne Berthier.
En 2016, la tournée proposait quatre parcours, couvrant 24 lieux d’accueil, grâce à des spectacles qui sont produits 6 fois par jour au fil des itinéraires.

Une initiative qui pourrait essaimer

Au total les spectacles tournent pendant 18 jours, avec une moyenne de 130 spectateurs par jour, soit plus de 3.000 spectateurs, sur les 24 lieux d’accueil
Le budget annuel est 30.000 euros, soutenu par une aide de l’Etat de 5.000 euros. Il inclut le poste de coordinatrice et les cachets des artistes.
"Les artistes sont étonnés du succès qu’ils obtiennent, affirme l’élu. Je pense que cette idée pourrait se décliner ailleurs, dans des quartiers populaires par exemple." S’il ne tenait qu’à lui, il l’étendrait volontiers sur l’ensemble de l’année et dans d’autres lieux, comme les maisons de retraite ou les hôpitaux, en insistant sur le rôle crucial de la coordinatrice.

L’originalité de la tournée générale d’alimentation culturelle a été récompensée, en novembre 2014 dans la catégorie Projets /services publics, du Prix de l’innovation remis par l’Association des départements de France.

 

Conseil Départemental de la Nièvre

Nombre d'habitants :

215000

Nombre de communes :

312
Rue de la Préfecture
58039 Nevers cedex

Anne Berthier

Direction de l'action culturelle

Jean-Louis Balleret

Vice-président délégué au sport et de la culture
Haut de page