Gironde

Olivier Devillers

Un bus sillonne les communes girondines pour former les seniors au numérique (33)

Au terme de son périple, le bus numérique soutenu par le conseil départemental de la Gironde a fait étape dans 85 communes en 2017. Lancé à titre expérimental, ce dispositif va au-devant des seniors dans les petites villes ou communes isolées pour les aider mieux maîtriser les outils numériques. Au vu du bilan positif, l’opération est reconduite en 2018.

Si les chiffres d’utilisation du numérique sont satisfaisants pour les jeunes retraités, ils chutent drastiquement après 75 ans (voir encadré). Or de plus en plus de formalités quotidiennes en matière sociale, d’impôts ou de retraites passent par internet. "Si l’ordinateur est désormais un outil familier pour la plupart des seniors, ils ne sont pas toujours à l’aise pour réaliser des formalités sur internet", observe la vice-présidente du conseil départemental de la Gironde chargée de l’autonomie, du handicap et de la politique de l'âge, Edith Moncoucut.

Dispositif associant différents partenaires

Ce constat a conduit le département de la Gironde à s’associer à la Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat Aquitaine), la Mutualité́ sociale agricole de la Gironde, la caisse Aquitaine du régime social des indépendants et la société Solutions vie pratique, pour imaginer un dispositif de "bus numérique" itinérant . Ce service est destiné aux seniors habitant loin des centres urbains.

Antenne satellitaire et douze postes de travail

"Le service itinérant via un bus s’est imposé, car il permet de cibler les communes rurales et péri-urbaines ne disposant pas de médiathèque ou d’espace public numérique pour proposer un accompagnement adapté aux seniors isolés", explique l’élue du département.
Equipé d’une antenne satellitaire et de douze postes de travail, le bus a sillonné les communes girondines volontaires durant toute l’année 2017.

Un formateur et le chauffeur du bus animent des ateliers gratuits

Le bus stationne dans chaque commune volontaire, proposant des ateliers gratuits d’une durée de trois heures. Ils sont animés par un formateur spécialisé, appuyé par le chauffeur du bus qui a été choisi pour ses connaissances informatiques. Il aide les seniors à manipuler ordinateurs et tablettes.

En lien avec les mairies, les CCAS et le tissu associatif local

Au-delà de l’initiation à internet, ces ateliers veulent contribuer à faire du numérique un vecteur de lien social. Dans cet esprit, le conseil départemental et ses partenaires se sont rapprochés des mairies, centres communaux d’action sociales et associations de retraités pour qu’ils informent les seniors de l’existence de ces ateliers. Les communes accueillant le bus ont notamment été sollicitées pour coordonner les ateliers avec un événement local (marché, fête…) et mettre à disposition un emplacement de stationnement ad’hoc.

Très bon taux de satisfaction, mais difficulté à atteindre les plus précaires

Durant les huit premiers mois, 1.422 seniors ont participé aux ateliers. "Sur l’ensemble de ces participants, 99% se sont déclarés satisfaits et 85% ont déclaré avoir progressé dans leurs pratiques numériques", se félicite la vice-présidente. Principal bémol ? "Si les seniors des classes moyennes et aisées se sont massivement déplacés, ce n’est pas le cas des personnes en situation de grande précarité qui ont pourtant beaucoup à gagner avec le numérique." Reste que ce bilan globalement satisfaisant a conduit les partenaires à renouveler l’opération en 2018.

Reconduction en 2018 avec une hotline et des ateliers par niveau

En 2018, deux niveaux d’ateliers, débutants et avancés, seront créés pour s’adapter à la diversité du public. Et pour pallier les inconvénients du nomadisme, il a été décidé de mettre en place un numéro d’appel téléphonique spécialisé pour accompagner les seniors dans l’usage des téléservices.
Le bus numérique représente un coût (matériel et personnel) de 445.000 euros. L’opération a été financée à hauteur de 215.000 euros par la Carsat, 200.000 euros par le département, le solde étant assuré par la MSA et le RSI.

Seniors et internet
Selon une étude Ipsos (2016), 80% des 55-64 ans sont internautes. Un chiffre identique à la moyenne nationale des Français de 15 ans et plus. Ce chiffre chute à 63% pour les 65-75 ans et à 40% au-delà de 75 ans. Par ailleurs, selon le Baromètre du numérique 2016 du Credoc, 63% des 60-69 ans pensent qu’internet est important pour s’intégrer dans la société.

Contact(s)

Conseil départemental de La Gironde

1 Esplanade Charles de Gaulle, CS 71223
33074 Bordeaux Cedex
05 56 99 33 33

Edith Moncoucut

Vice-présidente chargée de l'autonomie, handicap et politique de l'âge
Haut de page