Ardennes

Un groupement d'employeurs pour offrir aux artisans des services administratifs partagés

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Installé sur un territoire marqué par un fort taux de chômage et une faible qualification, le groupement d'employeurs Valemploi Ardennes a permis de créer ou de consolider une trentaine d'emplois, tout en confortant l'activité d'entreprises qui ont pu par ce biais s'offrir des compétences. Il développe depuis la fin de l'année 2007 une nouvelle offre, cette fois en direction des artisans, grâce aux soutiens du conseil général des Ardennes et de la communauté de communes Ardenne Rives de Meuse.

Sur un territoire où le taux de chômage est supérieur à la moyenne départementale, elle-même supérieure aux moyennes régionales et nationale, toute initiative en faveur de l'emploi est une aubaine. C'est ce qui avait conduit la communauté de communes Ardenne Rives de Meuse (alors district) à soutenir la création, il y a sept ans, d'un groupement d'employeurs (subvention pour l'étude et le démarrage de l'association pendant deux ans), Valemploi Ardennes. La communauté de communes vient de lui renouveler sa confiance pour la création d'un nouveau dispositif, cette fois destiné aux seuls artisans.

 

Soulager les artisans des tâches administratives

Ce dispositif, baptisé "Arti'aire" et lancé fin 2007, reste fidèle au principe même du groupement qui consiste à mettre à disposition de ses membres des salariés liés au groupement par un contrat de travail, sur le concept du temps partagé. L'innovation est qu'il s'agit là de clients et de métiers particuliers, à savoir des assistants administratifs. "C'est un projet spécifique d'accompagnement des artisans car il est plus difficile pour un artisan de partager quelqu'un. Notre objectif est de pouvoir créer trois CDI qui travailleraient pour une trentaine d'artisans sur des taches administratives (relance de devis, préparation de documents comptables, etc.). L'enjeu est de les décharger de ces taches chronophages pour qu'ils consacrent plutôt leur temps au développement de leur activité", explique Virginie Caniaux, directrice de Valemploi Ardennes.
Cette idée a germé au sein du groupement d'employeurs en analysant les raisons de la faible présence des artisans parmi les adhérents. Elle a séduit le conseil général des Ardennes et la communauté de communes qui ont accepté de la subventionner pour que les artisans payent moins chères les heures facturées de ces mises à disposition. "Les artisans n'acquittent que 25% du coût de la mise à disposition. 50% étant pris en charge par le conseil général et 25% par la communauté de communes", précise Virginie Caniaux. En mai 2008, Arti'aire comptait déjà une dizaine d'artisans adhérents (avec un coût moyen de 75 euros par mois). Ce qui a déjà permis de pérenniser un emploi à temps plein.

 

Diminuer la précarité de l'emploi

"Même si le développement économique n'entrait pas dans les compétences du district à l'époque du lancement de Valemploi Ardennes, les élus avaient la volonté d'agir pour la création d'emplois dans de nombreux domaines et, à l'époque, ce groupement  semblait une action intéressante", souligne Claude Wallendorff, directeur général de la communauté de communes. L'intérêt ne s'est pas démenti puisque le groupement compte actuellement un peu plus de quarante entreprises adhérentes (industrie, services, commerce, BTP, restauration...) et salarie vingt-sept personnes, soit vingt-deux équivalents temps plein.
"Le personnel est salarié de l'association et est mis à disposition dans une entreprise ou plusieurs, ce qui est l'idéal car cela permet de construire des temps plein à partir de plusieurs morceaux d'emplois ", précise Virginie Caniaux. Le regain d'intérêt pour les groupements d'employeurs ces dernières années n'est d'ailleurs pas anodin : Cette solution permet de concilier les desiderata et contraintes des entreprises (flexibilité, saisonnalité), sans augmenter la précarité des salariés (qui bénéficient d'un contrat, d'un parcours professionnel, de formations).
L'extension de ce groupement par une offre plus ciblée en direction des artisans ne pouvait donc que séduire les élus. "Les artisans sont la plus grosse entreprise de France", rappelle Claude Wallendorff. "Sur notre territoire, ce sont deux grosses entreprises qui sont les premiers employeurs mais l'artisanat reste un secteur essentiel auquel nous sommes très attachés. Arti'aire nous semble une bonne idée pour aider les artisans à développer leur chiffre d'affaires et ainsi créer des emplois." Toute bonne nouvelle en la matière est ici bonne apprendre, alors que la collectivité vient d'apprendre, par ailleurs, la fermeture en 2009 d'un centre d'entraînement militaire qui drainait 160 emplois et 3.500 stagiaires par an...

 

Emmanuelle Stroesser, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes Ardenne Rives de Meuse

29 rue Méhul
08600 Givet
03 24 41 50 90
03 24 41 50 99
president@ardennesrivesdemeuse.com
Nombre d'habitants : 24000
Nombre de communes : 17

Claude Wallendorff

Directeur général

Groupement d'Employeurs Valemploi Ardennes

Sur le site de la Centrale
08600 Chooz
03 24 42 67 72
03 24 42 31 72
valemploi.ardennes@wanadoo.fr

Virginie Caniaux

Directrice

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page