Une commune aide ses jeunes à réaliser "leur" skate parc (70)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Haute-Saône

Depuis la recherche de subvention à l'organisation de la journée d’inauguration, les jeunes d’une petite commune de 2.000 habitants, en Haute-Saône, ont été les porteurs d’un projet qui leur tenait à cœur : la réalisation d’un skate parc. Ils ont désormais un lieu à eux aux portes du centre social.

L’inauguration du skate parc de Rioz, le 2 juin 2012, a été un événement. Près de 600 personnes sont venues assister à des démonstrations de roller, de skate, de BMX, de graff, mais aussi à des concerts de hip hop, reggae, musique électro. Le tout organisé par et pour les jeunes, avec le soutien du centre social. Une journée de fête au terme de deux ans de travail.

Etre à l’affût de l’envie des jeunes pour construire un projet avec eux

Dans cette commune en expansion, au centre d’une communauté de communes de 11.200 habitants (33 communes), le centre culturel, social et de loisirs, inauguré en 2009, a pour ambition d’être un lieu d’accueil et d’information ouverts à tous. C’est aussi un pôle associatif, à vocation intergénérationnelle qui héberge la médiathèque, le foyer rural, le club des aînés, les restos du cœur, l’école de musique… A son ouverture, rien ne concernait particulièrement les jeunes de 16 à 25 ans. Karine Bertrand, la directrice du centre social, s’est saisie d’un "vieux" projet de skate parc pour mobiliser les jeunes de la commune et aller à leur rencontre. Les terrains destinés à ce projet sont aux portes du centre social. "C’était l’occasion rêvée d’aborder les jeunes et d’utiliser ce support pour engager un travail de fond, explique la directrice. Pour qu’ils s’approprient le lieu, nous les avons associés à la conception des plans et à la création des modules avec les entreprises."

Une mobilisation qui prend de l’ampleur au fil du temps

Les quelques jeunes qui se sont particulièrement investis sur la construction du parc ont fini par en mobiliser d’autres sur le projet d’inauguration. Ce "noyau dur" d’une dizaine de jeunes a sollicité les copains, puis les copains des copains : certains ont créé une chanson, d’autres un spectacle… Ils ont conçu cette journée autour du skate, du BMX, de la musique, du sport et des arts de la rue. Puis ont présenté le projet à la Caisse d’allocations familiales pour obtenir des financements. L’inauguration a également reçu le soutien des fonds européens Leader via le Groupe d’action locale du Pays des 7 rivières, de la commune et d’entreprises locales. Ce budget (environ 6.000 euros) a permis de donner davantage d’ampleur à la manifestation, de faire venir des groupes et un graffeur professionnel qui a pu encadrer les jeunes pour réaliser une œuvre.

Des liens tissés, une action qui déborde du cadre communal,… des petites victoires

"Depuis cet événement, la population et les élus portent un nouveau regard sur la jeunesse. Nous leur avons fait confiance, il a fallu les soutenir et les accompagner, mais ils n’ont pas décroché. Le soir de l’inauguration, ils ont spontanément nettoyé les abords du centre," observe la directrice du centre social. Depuis, des liens ont été tissés avec des groupes d’adolescents des centres sociaux des communes de Lure et de Luxeuil, qui sont venus, avec une élue, visiter le skate parc et le terrain de BMX pour affiner leur propre projet. Les jeunes de Rioz ont pu leur expliquer leurs choix de structures, de matériaux, les coûts… "C’était un challenge, et les résultats ne sont pas calculables, souligne la directrice. Mais quand on voit les jeunes revenir et qu’on ne déplore aucune détérioration, ce sont de petites victoires."


Claire Lelièvre / L’Esprit Village – L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Centre culturel, social et de loisirs (CCSL) de Rioz

Nombre d'habitants :

2000
Route de Montbozon
70190 Rioz

Christelle Lelebousse

Adjointe au maire

Karine Bertrand

Directrice
Haut de page