Meurthe-et-Moselle

Une Opav qui porte ses fruits

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Dans le cadre d'une opération programmée d'amélioration des vergers (Opav), lancée en 2005, la communauté de communes Seille et Mauchère (Meurthe-et-Moselle) a multiplié les actions : subvention d'achats de plants, permanences-conseils, formations en direction des particuliers et des communes pour revaloriser le patrimoine fruitier du territoire.

"Il y a encore quelques années, le ramassage des mirabelles était une activité importante pour tous les habitants, pendant trois semaines au mois d'août, explique Chantal Chéry, vice-présidente de la communauté de communes Seille et Mauchère. Les fruits récoltés étaient ensuite vendus aux confituriers ou à des distillateurs." Les vergers typiques, de mirabelles, quetsches, pommes, nombreux sur les coteaux du territoire, ont été peu à peu délaissés au profit de l'agriculture. La tempête de 1999 est venue aggraver la situation. Pour sauvegarder et valoriser ce patrimoine paysager, la communauté de communes Seille et Mauchère (vingt communes, 7.700 habitants) a réalisé un diagnostic en 2004 qui a débouché en 2005 sur une opération programmée d'amélioration des vergers (Opav), prévue sur trois ans. La maîtrise d'ouvrage de l'opération a été confiée à l'association Meuse Nature Environnement.

 

1.500 arbres achetés par les particuliers

En direction des particuliers, l'opération s'est tout d'abord traduite par des permanences-conseils organisées dans plusieurs communes. Sur trois années (2005 à 2007), 212 personnes ont consulté un technicien et élaboré avec lui un plan de replantation, uniquement avec des variétés rustiques. A la suite de quoi, 1.500 arbres ont été commandés par les particuliers. Les arbres ont été achetés chez des pépiniéristes du Grand Est, sélectionnés dans le cadre d'une consultation de marché public. Les particuliers ont payé 35% du coût des fruitiers, 65% étant subventionnés (conseil régional, Etat, conseil général). Par ailleurs, des formations gratuites ont été proposées aux habitants, sur les techniques de la taille, de la greffe (assurées par des formateurs professionnels) et sur les maladies  des arbres (formation par Fredon Lorraine, Labo-vert). Douze journées de formation (le matin en salle, l'après-midi sur le terrain) ont eu lieu en 2006 (66 personnes) et 2007 (52 personnes) ; d'autres journées sont prévues en 2008. "Un besoin de s'approprier ces techniques s'est manifesté, souligne Chantal Chéry. Beaucoup de jeunes sont venus avec une grande envie d'apprendre et les échanges avec les anciens ont été très intéressants." Ont également été proposées aux particuliers des interventions directes de restauration ou de formation des vergers, subventionnées à 70%. L'ensemble de ces actions a été soutenu par une sensibilisation dans le journal biannuel de la communauté, le site internet et par voie de presse.

 

La Fête du fruit : moment d'échanges et de valorisation dédié aux fruits.

L'Opav avait  également pour objectif d'inciter les communes à entretenir ou planter des alignements d'arbres en bordure de route ou des vergers communaux. Onze communes ont participé à l'opération, en achetant 200 arbres ; des haies fruitières ont été plantées. Enfin, deux vergers conservatoires ont été créés, l'un sur la commune de Leyr (une quarantaine d'espèces), l'autre à Morey (replantation de sept variétés en complément de l'existant). "La communauté assure l'entretien des vergers conservatoires, mais ce sera aux communes de les faire vivre. Une signalétique est en cours d'installation afin que ces vergers puissent être le support d'animation en direction des scolaires ou en partenariat avec des associations." Pour couronner le dispositif, une Fête du fruit a lieu chaque année depuis 2006 : au cours d'une journée, dans une commune, sont proposés des ateliers confiture, pressage de pommes, distillation, dégustation, des séances de reconnaissance variétale avec l'association "Les Croqueurs de pommes", des échanges de savoir-faire, des conférences, des formations à la taille... Près de 800 personnes ont participé à l'édition 2007. La prochaine Fête du fruit aura lieu le 19 octobre 2008. "Cette Fête du fruit n'est pas une manifestation commerciale mais un moment d'échanges et de valorisation dédié aux fruits", explique Chantal Chéry.

 

L'aménagement du paysage au service du développement local

Le coût de l'Opav s'élève à 118.000 euros, subventionnés par l'Etat (10% du total), par le conseil régional (25% de l'investissement des particuliers, 25% de l'animation, 25% des investissements communaux, soit au total 27.600 euros) et le conseil général (19.200 euros). Le chantier d'insertion de la communauté a été associé à plusieurs étapes de l'opération : livraison des arbres aux particuliers, plantation des vergers communaux et conservatoires, actions de formation... "Outre l'impact significatif sur l'aménagement du paysage, cette opération réaffirme que notre intercommunalité conduit des actions de développement local innovantes et durables, souligne Chantal Chéry. A travers la Fête du fruit et des actions de formation, nous avons l'intention de continuer à maintenir un lien avec tous ceux qui se sont mobilisés autour de cette opération." Toujours dans le cadre de l'Opav, un book des variétés existant sur le territoire, est préparé par Meuse Nature Environnement et sera édité dans les prochains mois.

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes Seille et Mauchère

23 route de Pont-à-Mousson
54610 Nomeny
03 83 31 91 60

Chantal Chéry

vice présidente de la communauté

Valérie Mougel

secrétaire
vmougel@seille-mauchere.org
Haut de page