Jura

Vers une véritable politique lumière pour les communes du Jura

Environnement

Energie

De nombreuses communes du Jura se sont engagées dans la rénovation de leur service d’éclairage public grâce au plan du syndicat mixte d'énergie, d'équipements et d’e-communication départemental (Sidec). Une charte de l’éclairage vertueux y a été associée pour conjuguer économies d’énergie et moindre impact sur l’environnement.

Des factures qui augmentent (+ 30% en deux ans), des aménagements parfois surdimensionnés et vieillissants… Face à un parc qui ne rend plus le service attendu, le Sidec a décidé d’inciter les communes adhérentes (les 544 communes du département) à une vaste démarche de rénovation. Ce programme, qu’il finance à 50%, est destiné à remplacer les vieilles lanternes et les coffrets d’alimentation toujours sous tension et devenus dangereux.

Des partenaires réunis autour d’une charte "Eclairons juste le Jura"

Même si l’éclairage public reste une compétence communale, le plan du Sidec a été conçu au niveau départemental, et la démarche a été engagée avec l’ensemble des acteurs concernés : agence locale de l’énergie, Ademe, conseils régional et général, association départementale des maires, parc naturel régional, l’association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN), Jura Nature Environnement, etc. Le plan fait le pari de réduire de moitié la facture globale d'électricité pour l'éclairage public qui s’élevait en 2010 à 2,8 millions d’euros, soit 10 euros par habitant et par an. Le travail engagé avec tous les partenaires a abouti à la rédaction, en décembre 2010, de la charte "Eclairons juste le Jura" (en pièce jointe). Parallèlement, le Sidec propose un accompagnement pour les communes qui s’engagent dans la démarche, et un nouveau type de contrat pour l’entretien et la maintenance (voir encadré).

En 2011, 180 communes se sont engagées dans la démarche

Ces 180 communes ont bénéficié d’un diagnostic énergétique intégrant l’établissement d’une carte communale de l’éclairage public, un recensement des points vétustes, un plan pluriannuel de rénovation de l’éclairage. Le Sidec contribue à hauteur de 50% des coûts de cette rénovation. Au-delà, certaines communes ont commencé a engager des concertations avec la population pour éteindre certains points lumineux à certains horaires ou secteurs. D’autres collaborent avec le Sidec à la définition de leur indicateur d’"empreinte nocturne®". Au-delà des économies d’énergie, le plan a en effet pour objectif de réduire les perturbations dues à l’éclairage public sur la biodiversité.

Un plan départemental qui valorise l’image "verte" du Jura

La dimension départementale de la démarche valorise l’image du Jura… en particulier de nuit ! Dans un département dont certaines zones sont classées Natura 2000, c’est une véritable politique lumière qui est en train d’émerger pour lutter contre la pollution lumineuse la nuit. Le Sidec contribue ainsi à la réputation d’un département "vert", apprécié comme tel pour sa qualité environnementale : il participe à la promotion du tourisme nocturne, particulièrement apprécié des touristes astronomes, amateurs de balades nocturnes et d’observation des étoiles à l’écart des zones urbaines sur-éclairées.
"Cette charte et ce dispositif, que nous avons mis au point, outre les économies d’énergie, ont aussi l’avantage… d’éclairer les élus sur ces enjeux", commente Gilbert Blondeau, le président du Sidec.

Michel Léon, Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites ww.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Des économies sur la maintenance aussi
Pourquoi multiplier les contrats d’entretien avec chacune des 544 communes, alors que les prestations pourraient être réalisées de manière plus rationnelle - et donc moins coûteuse - sur plusieurs communes proches géographiquement ? Depuis 2011, le Sidec propose aux communes adhérentes intéressées, un service complémentaire de maintenance globale, dans le cadre de contrats signés par plusieurs communes pour des prestations groupées. En 2012, 70 communes ont signé ce contrat de nouvelle génération.

Budget
Le nombre de points lumineux dans le Jura est estimé à 50.000 dont 40 % sont vétustes. Ce sont 20.000 points qui sont à remplacer dont les lampes à vapeur de mercure à supprimer d’ici 2015. Soit une dépense à prévoir de 12 millions, dont 6 millions à charge du Sidec alors que son budget annuel moyen de travaux est de l’ordre d’1 million d’euros. 

Contact(s)

Syndicat mixte d'énergie, d'équipements et de e-communication (Sidec) du Jura

1, rue Maurice Chevassu
39000 Lons-le-Saunier
03 87 47 04 12
energies.electricite@sidec-jura.fr
Nombre d'habitants : 270000
Nombre de communes : 544
Nom de la commune la plus peuplée : Dole (25000 hab.)

Gilbert Blondeau

Président

Grégoire Jay

Chef de service énergie et réseaux électriques
g.jay@sidec-jura.fr
Haut de page