Versailles dématérialise et affine sa politique de stationnement (78)

Publié le
par
Pierre-Marie Langlois
dans

Yvelines

La ville de Versailles a dématérialisé la gestion de son stationnement et propose à ses habitants plusieurs solutions de paiement dématérialisé. Les données issues des applications et horodateurs permettent également à la ville de mieux comprendre les comportements des usagers à l'échelle micro-locale.

À Versailles, la réforme du stationnement entrée en vigueur le 1er janvier 2018 a été l'occasion de développer une stratégie d’ensemble. Durant un an, la ville s'est préparée à la gestion numérique du stationnement en renouvelant son parc de 400 horodateurs et en équipant ses agents de smartphones qui font fonction de terminaux de contrôle. Deux objectifs guident la démarche : d’une part proposer un système de paiement le plus souple possible, et à plusieurs entrées selon que l’usager est touriste ou résident. D’autre part, analyser plus finement les pratiques et comportements des usagers en matière de stationnement.

Un "concentrateur de données" grâce à une plateforme intégrée

"Pour une ville internationale et touristique comme Versailles, la stratégie s’est distinguée par la volonté de ne pas s’en tenir à un système de paiement unique", explique le directeur général de services de la ville, Olivier Berthelot. D'où l'idée d'une plateforme vers laquelle se connectent diverses interfaces de gestion de paiement. C’est la vocation du "concentrateur de données" mis en place via une plateforme électronique intégrée permettant de centraliser toutes les informations issues des paiements mobiles via l'appli PayByPhone (voir encadré), des horodateurs, de l’interface de gestion des abonnements sur le site internet de la ville. Des discussions avaient été menées dès mars 2016, avec les villes d’Amsterdam et Bruxelles qui avaient déjà opté pour ce système.

135.000 transactions par mois dirigées et gérées par plateforme

Depuis la rentrée 2017, les usagers peuvent décider de payer leur parking via plusieurs canaux : paiement à l’unité par carte bancaire, paiement mobile via l'appli PayByPhone, abonnement … Les abonnés gèrent leur compte via le site et n’ont qu’à renseigner leur numéro de plaque minéralogique pour s’acquitter du stationnement. Les 135.000 transactions par mois générées en moyenne via ces canaux sont gérées par la plateforme intégrée. Le paiement mobile a permis d'augmenter le ticket moyen de stationnement, qui est passé de 2€30 à 2€80. De leur côté, les agents de contrôle stationnement ont vu leurs tâches considérablement simplifiées, en utilisant la plaque minéralogique pour vérifier la régularité du stationnement.

Ouvrir le paiement à d’autres appli mobile, via un appel d'offres multi-attributaires

Versailles a souhaité coller au plus près des habitudes numériques des touristes qui utilisent des applications différentes selon leurs villes d'origine. D’où un appel d'offres multi-attributaires proposant aux concurrents de l’application numérique de paiement PayByPhone de se joindre à la plateforme, à laquelle ils pourraient se connecter aisément via le concentrateur de données. "La ville a dû se montrer résolue dans sa volonté d'ouvrir la solution de paiement et faire valoir ses arguments auprès du premier prestataire sélectionné", précise le directeur général des services (DGS), Olivier Berthelot.

Mieux comprendre les dynamiques du stationnement versaillais grâce aux données

Toutes les données numériques liées au stationnement (lieux, canaux de paiement, durées…) contribuent aussi à alimenter un observatoire du stationnement et mieux connaître les pratiques. "Certaines zones, comme le quartier Saint-Louis, connaissent de grandes difficultés de stationnement, observe le DGS de la ville. Avec le concentrateur des données, nous observons plus finement les flux depuis la rentrée 2017. Cela constituera peut-être l'occasion de mieux moduler nos tarifs entre stationnement en voirie et stationnement en ouvrage, pour désengorger certaines zones saturées"

En perspective : pouvoir d’utiliser une même application dans plusieurs villes
Le premier prestataire sélectionné est le consortium Extenso Cloud/Mobile Payment Services qui, en sus de fournir la solution PayByPhone, a accepté de développer des connecteurs pour ouvrir le système à des concurrents. In fine ce concentrateur doit permettre à d’autres prestataires de stationnement de proposer leurs services, avec comme perspective de permettre à un usager français ou européen d’utiliser une même application dans plusieurs villes. Le montant global du contrat de la mise en place de la gestion numérique du stationnement s'élève finalement à 152.000 € HT pour quatre ans.
 

 

Contact(s)

Commune de Versailles

4, avenue de Paris, RP 1144
78011 Versailles cedex
Nombre d'habitants : 85571

François de Mazières

Maire

Olivier Berthelot

Directeur général de services

Cécile Gambelin

Directrice des déplacements et des aménagements urbains
cecile.gambelin@versailles
Haut de page