Charente-Maritime

Vingt-quatre communes de Charente-Maritime réorganisent leurs écoles en quatre pôles scolaires intercommunaux

Tourisme, culture, loisirs

La communauté de communes du canton d'Aulnay de Saintonge a pris la compétence scolaire dès sa création en 1994. Mais cette compétence se limitait aux questions de fonctionnement sur les quatorze écoles. Il a fallu le temps d'un mandat pour que mûrisse la question d'une réorganisation de fond.  

"La compétence scolaire limitée au fonctionnement, explique Jean-Mary Boisnier, conseiller général et président de la communauté de communes, se traduisait par le fait que l'intercommunalité prenait à sa charge tout ce qui relevait du périscolaire : l'accueil, les cantines et le fonctionnement des écoles (personnel, matériel, fournitures scolaires, fonctionnement des bâtiments). Soit les frais de fonctionnement de 780.000 euros pour l'année 2009 pour 438 élèves.
Déjà l'évolution à la baisse de la population scolaire dans certaines communes était prévisible. Mais le maintien de l'école était une question tellement sensible qu'il n'était pas question que l'intercommunalité se mêle de réorganisation. Il a fallu la durée d'un mandat pour que la question mûrisse." Un déclic s'est produit lors de l'établissement en 2007 d'une nouvelle carte scolaire par les services académiques. Faute d'effectifs suffisants, deux communes perdaient leur école tandis que les écoles de Néré voyaient leurs effectifs augmenter dans des locaux vétustes et insuffisants.
"L'académie nous a bien fait comprendre qu'on ne pouvait limiter la compétence scolaire au seul fonctionnement, ajoute le président. En 2008, nous avons donc pris un ensemble de décisions touchant à la réorganisation de nos écoles. Tout d'abord ne pas faire des monstres, donc quatre pôles susceptibles d'accueillir chacun une centaine d'élèves."

La localisation des pôles ? Un raisonnement d'aménagement du territoire intercommunal

"Il s'agissait de limiter au maximum le départ d'enfants, explique Marie Paule Bebien, directrice des services de la communauté de communes. Nous avons donc eu un raisonnement d'aménagement du territoire intercommunal." Sur Aulnay, le pôle était déjà construit. Sur Néré, il a été décidé de construire un groupe scolaire neuf complet. Les écoles des deux autres pôles faisaient déjà l'objet de deux regroupements pédagogiques mais dispersés sur plusieurs communes. L'école de Saint-Pierre-de-Juillers a été choisie pour être réhabilitée et agrandie car elle se situe en périphérie du territoire. Enfin à Saint-Georges-de-Longuepierre, proche d'Aulnay, l'école a également fait l'objet d'un agrandissement. Dans tous les cas, l'Education nationale indique le nombre de classes qu'elle envisage pour chaque pôle et ensuite ce chiffre fait office de cahiers des charges pour les cabinets d'architectes invités à concourir. Il s'y ajoute le choix d'une restauration scolaire avec cuisine sur place et mini self à partir des enfants en grande section. Pour le pôle, de Néré, le coût global du projet a été de 1.630.000 euros H.T. dont 800.000 à la charge de l'intercommunalité. Pour Saint-Georges-de-Longuepierre, 600.000 euros dont 300.000 pour l'intercommunalité. Enfin pour Saint-Pierre-de-Juillers, 1.370.000 euros dont 560.000 pour la collectivité.

Une amélioration des conditions d’enseignement pour les élèves et les professeurs

"Ce sont là de forts investissements pour lesquels nous avons dû emprunter, ajoute l’élu. Mais par contre, avec la moindre dispersion du personnel, nous réduisons fortement les frais de fonctionnement. D'autre part, cette réorganisation a été l'occasion d'une amélioration des conditions d'enseignement suffisante pour que des enseignants décident de rester chez nous." Le regroupement par pôles scolaires leur convient. D'autant que ceux-ci font désormais partie des "écoles numériques rurales", un dispositif qui installe dans les classes un tableau interactif, un vidéoprojecteur et un chariot portant douze micro-ordinateurs. Pour un coût de 11.184 euros par sites dont 80% pris en charge par l'Etat et 20% par l'intercommunalité. Grâce à cet effort de réorganisation et de rénovation, les élus ont pu négocier avec l'inspection académique un moratoire sur une suspension de la diminution des postes d'enseignants.

François Poulle, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Communauté de communes du canton d Aulnay de Saintonge

12, rue des Carmes
17470 Aulnay-de-Saintonge
05 46 33 19 43
05 46 33 04 67

Marie-Paule Bébien

Directrice des services
marie-paule.bebien@orange.fr

Jean-Mary Boisnier

Président
boisnier.j-mary@wanadoo.fr
Haut de page