Zapt : une centrale de mobilité pour favoriser les déplacements sur le bassin d'emploi du pays d'Apt (84)

Publié le
dans

Après un audit sur les besoins de déplacements au sein du bassin d’emploi du pays d’Apt, les élus ont opté pour la mise en place en janvier 2012 d’une centrale de mobilité. Ce service veut favoriser la mobilité locale, en réunissant au sein d’une même plateforme un vaste panel de solutions, des plus classiques au plus innovantes.

Répondant à la demande des deux EPCI qui couvent son territoire - communauté de communes du Pays d’Apt et communauté de communes du Pont-Julien - , le comité de bassin d’emploi du pays d’Apt (27 communes, 30.000 habitants) a réalisé en 2008 un audit sur la mobilité. Cette enquête a permis aux entreprises locales et autres acteurs de l’emploi d’alerter les élus sur l’insuffisance de moyens de déplacements proposés sur ce territoire rural. Composé de petits villages plus ou moins éloignés d’une ville centre (Apt, 11.000 habitants), ce vaste secteur souffre en effet d’une offre insuffisante de transports en commun, par ailleurs peu adaptés aux trajets quotidiens. Ce qui rend la population fortement dépendante de la voiture individuelle et constitue un frein à la dynamique de l‘emploi. "Partant de ce diagnostic, nous avons étudié ce qui se faisait ailleurs, et avons opté pour la mise en place d’une centrale de mobilité", explique Olivier Curel, vice-président de la communauté de communes du Pays d'Apt. Ce service a été intitulé "Zapt", en référence au bassin d’emploi du pays d’Apt qu’il couvre.

D’abord un guichet d’informations, une conseillère et un espace "Zapt Mobilité"

"L’objectif de Zapt est de centraliser autour de la mobilité des offres de natures différentes pour être en mesure de répondre à des besoins très variés", résume Olivier Curel.
Zapt est d’abord un guichet d’informations qui centralise toutes les données locales et les demandes liées à la mobilité, et les diffuse ensuite via différents canaux. Un site Internet, qui compile toute l’information transport du territoire, a ainsi été créé : il permet de faire des recherches d’itinéraires d’un point A à un point B en proposant toutes les possibilités, que ce soit en transport en commun, ou bien en covoiturage en fonction des annonces déposées. Un numéro vert gratuit met les habitants en relation avec une conseillère en mobilité disponible qui les renseigne également sur toutes les solutions à leur disposition Enfin, un nouvel espace d’accueil et de renseignements a été installé à la gare routière sur la ville d’Apt. Les collectivités locales - notamment la commune d’Apt qui a apporté un financement de 25.000 euros - se sont fortement mobilisées pour l’aménagement de celui-ci. Trop petit, l’ancien local ne remplissait en effet pas totalement sa fonction. Le nouveau espace "Zapt Mobilité" donne désormais une très bonne visibilité au dispositif et propose un accueil optimum pour les voyageurs en les renseignant sur toutes les possibilités de mobilité existantes sur le territoire : personnel d’accueil, accès internet en libre-service pour la consultation des horaires de cars ou la réservation d’un covoiturage, salle d’attente, sanitaires accessibles aux personnes à mobilité réduite…

Conforter l’existant et impulser de nouveaux services

Cette meilleure information a permis en premier lieu de rendre plus aisé l’usage des transports en commun et donc de renforcer l’usage de l’existant : bus, navettes pour aller au marché. Au-delà, Zapt a contribué à faire connaitre le système du covoiturage qui se révèle un véritable succès. L’autre valeur ajoutée de la centrale de mobilité réside dans la mise en place d’un service de prêt/location de deux-roues (scooter classique ou électrique, vélo électrique…) à tarif social. Ce service - géré par l’association "Roulez-mobilité" - veut notamment faciliter l’accès des jeunes à un premier emploi, une formation, un stage.
Après un an de fonctionnement, la centrale Zapt est reconnue par les habitants comme un service de base, notamment en raison du rapide développement du covoiturage qu’elle a permis d’impulser. "Les parkings de covoiturage sont pleins", constate l’élu communautaire, Olivier Curel. Les 27 communes du bassin d’emploi ont identifié chacune au moins un parking de covoiturage sur leur territoire signalé par une signalétique labélisée Zapt. Désormais, les habitants s’y retrouvent pour partager des déplacements vers Avignon, Aix ou Marseille… D’ailleurs certaines collectivités voisines, comme Avignon ou Carpentras, seraient tentées de décliner localement le modèle.

Michel Léon, Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net
et www.localtis.info

Communication d’envergure et budget
Zapt a été mis en place en janvier 2012 après une vaste campagne d’information pour son lancement. Les radios locales notamment ont largement été utilisées pour relayer des annonces de covoiturage. Depuis, Zapt fait l’objet d’opérations régulières de sensibilisation, via divers relais : maison de l’emploi, mission jeunes…. Sur trois ans (2011 à 2013) le budget s’élève à 150.000 euros. En plus des financements de la communauté de communes du Pays d’Apt, de celle du Pont-Julien et de la commune d’Apt, Zapt bénéficie pour son lancement et ses premières années de fonctionnement de subventions de nombreux partenaires : Europe (Feder), conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseil général du Vaucluse, ainsi que de contributions de plusieurs fondations privées.
 

Communauté de communes du Pays d'Apt

Maison du Pays d'Apt - Chemin de la Boucheyronne
84400 Apt

Olivier Curel

Vice-président

Communauté de communes du Pont-Julien

Parc d'activités de Pied Rousset
84220 Roussillon
ccpontjulien@orange.fr

Julia Henon

Chargée de mission Développement local, comité de bassin d'emploi du pays d'Apt
Haut de page