Yvelines

Accueil de migrants : Bonnelles tord le cou aux idées reçues (78)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Depuis septembre 2015, des migrants sont accueillis dans un monastère des Yvelines. La mairie de Bonnelles les accompagne et veille à tordre le cou aux rumeurs. Historiquement ouverts à la vie associative, les habitants du village se sont mobilisés afin que leur séjour se déroule au mieux.

Le monastère des Orantes a été construit dans les années 1970 afin de permettre aux religieuses arrivant d'Afrique de se ressourcer. Implanté en forêt, près du village de Bonnelles (Yvelines, 1.931 habitants), il peut accueillir une centaine de personnes. En 2012, l'association qui en assure la gestion constate qu'elle n'a pas les fonds nécessaires pour le mettre aux normes et cherche un repreneur.

La mairie associée dès le départ

L'association Habitat et Humanisme s’est portée candidate à l’achat et a fait part de son souhait de transformer le monastère en centre de réinsertion. La mairie de Bonnelles et la préfecture des Yvelines sont associées à la réflexion et tous se retrouvent en septembre 2015. La réunion porte d'abord sur les attentes de l'association. Très vite la préfecture fait état du projet d'installer, dans un premier temps, un centre d'hébergement d'urgence pour les migrants en provenance d'Irak et de Syrie. L'association est favorable à cette demande et la ville demande à être associée au groupe de pilotage qui doit être constitué.

Urgence : 78 personnes tout de suite

Pourtant, fin septembre, la préfecture précipite le mouvement et décide d'ouvrir sans délai le monastère à des réfugiés venant d'Allemagne. Du jour au lendemain, 78 personnes arrivent à Bonnelles. Les équipes de la Croix rouge et de l’association sont secondées par les cinq religieuses qui font vivre le monastère. Les habitants apprennent la nouvelle par la télévision et, dès le lendemain, une lettre du maire détaille la situation. Elle provoque immédiatement un élan de solidarité dans la commune.

Terreau associatif favorable

Pour comprendre la réactivité des habitants de Bonnelles, il faut remonter dans les années 1970. La création d'une ZAC avait fait passer la population du village de 600 à 2.000 habitants. A cette époque, les infrastructures n'étaient pas prêtes et le "système D" a fonctionné à plein. Des associations se sont créées et de nombreux services ont été pris en charge par les habitants eux- mêmes.
C'est le cas, par exemple, du centre de loisirs qui est encore aujourd'hui géré par une association. "C'est une chance, explique le maire de Bonnelles, Guy Poupart. La ville accompagne l'association gestionnaire du centre de loisirs mais nous faisons tout pour que l'implication des parents reste forte. C'est sans doute grâce à l'ancienneté de ces pratiques citoyennes que l'accueil des migrants se passe bien."

Un village mobilisé et impliqué

Très vite, une nouvelle association voit le jour à Bonnelles, Solidarité accueil des migrants (SAM), et soixante-dix bénévoles s'y impliquent. Les uns animent des ateliers, les autres font de l'alphabétisation, organisent des fêtes, des tournois de foot... Le passage des migrants au monastère doit être court, le temps des régularisations administratives, cela n'empêche pas de faire de ces temps d'accueil des moments forts qui laisseront à tous de grands souvenirs.

Inviter les migrants sur le terrain de foot municipal

Les élus tiennent à ce que les migrants utilisent les infrastructures communales. Ils ont, par exemple, repoussé l'idée d'installer un terrain de sport au monastère afin que les migrants jouent avec les sportifs locaux et que des contacts se créent avec les habitants, y compris ceux qui ne sont pas mobilisés dans l'association solidaire.

Dissiper les rumeurs

Depuis un an, les élus de Bonnelles sont également attentifs à ne pas laisser se propager les rumeurs. Ces "on dit que..." qui stigmatisent, déforment, créent des tensions. "Nous avons publié plusieurs articles dans le bulletin municipal, résume le maire, mais le plus important c'est de faire que les gens se rencontrent et se parlent. Nous avons en tête les images de la télévision qui montrent des bagarres à la frontière de la Hongrie, mais en fait ces hommes et ces femmes sont des gens comme nous qui n'ont qu'une envie, c'est d'être au calme."

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Bonnelles

22, rue de la Libération
78830 Bonnelles
01 30 88 47 30
info@mairie-bonnelles.fr
Nombre d'habitants : 2000

Guy Poupart

Maire
Haut de page