Landes

Aide alimentaire en territoire landais : partenaires bien coordonnés et contrat avec les familles (40)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Depuis 2001, grâce au Caba, le Collectif d'accompagnement budgétaire et alimentaire collectif, la communauté de communes de Montfort-en-Chalosse conjugue aide alimentaire aux familles et accompagnement social. Cela en partenariat avec les travailleurs sociaux du conseil départemental et les bénévoles des clubs d'aînés ruraux. Et bien sûr en complément des aides d’urgence assurées par les associations caritatives.  

Toute seule, la communauté de communes de Montfort-en-Chalosse (Landes, 21 communes, 12.582 habitants) n'aurait pas décidé de s'impliquer dans l'aide alimentaire.

C comme Collectif

Quand la banque alimentaire de Dax sollicite en 2000 le maire de Montfort-en-Chalosse pour ouvrir une antenne rurale, l'élu, également président à l'époque de la commission sociale de l'EPCI, souhaite élargir à cette aide aux 21 communes.
La présidente de la communauté de communes, Elisabeth Servières, également conseillère départementale, insiste pour que cette distribution alimentaire vienne en complément de celles déjà effectuées par le réseau caritatif et constitue un outil utile pour l’accompagnement des familles par le conseil départemental. C'est au titre de l’accueil d'allocataires du RSA que le conseil départemental subventionne le dispositif pour près de la moitié de son budget (4.000 euros sur un total de 8.400 euros en 2014).

A comme accompagnement

Ce sont les travailleurs sociaux du conseil départemental qui ouvrent la porte d'entrée au Caba. "Pour les secours d'urgence, les travailleurs sociaux continuent à faire plutôt appel aux associations caritatives. Lorsqu’ils orientent les familles vers le Caba, c’est en tant que dispositif complémentaire : pour développer un travail éducatif, budgétaire et nutritionnel", explique l'animatrice du Caba pour la communauté de communes, Karine Comet.
En contrepartie de l'aide alimentaire - un panier de 150 euros maximum, tous les 15 jours - la famille passe un contrat avec le travailleur social référent et la communauté de communes. Elle s'engage soit à payer une facture, combler un découvert, régler une dette grâce aux économies, ou encore ouvrir un dossier de surendettement.
L’animatrice Caba reçoit les familles tous les quinze jours au moment de la distribution alimentaire qui a lieu dans un local mis à disposition par l’une des communes.

B comme Budget

L'aide alimentaire n'est pas soumise à condition de ressources. En plus du contrat, il est demandé à la famille de verser une cotisation de 5 euros par an. "C'est une participation symbolique qui nous aide pour l'achat par la communauté de communes des produits d'hygiène (dentifrice, lessive, papier toilette...) que la banque alimentaire ne fournit pas", explique l'animatrice du Caba. L'an dernier, cette facture s'est montée à 732 euros.
"Sur la quarantaine de familles aidées chaque année depuis 2001, un grand nombre travaillent, mais se retrouvent en difficulté suite à un accident de la vie, explique l'animatrice du Caba. Si certaines ne vivent que du RSA, ce n'est pas la majorité."
La durée du contrat varie : un à trois mois, renouvelables. Cela dépend du montant de la facture ou de la dette que la famille a à régler. En général, une facture inférieure à 100 euros peut se régler en un mois (soit deux distributions). Pour un impayé de loyer ou d'électricité qui s’élève en moyenne entre 400 et 600, trois mois seront souvent nécessaires.
Très peu de familles sollicitent une nouvelle aide via le Caba. Si tel est le cas, "c'est aussi le signe d'un dysfonctionnement qui permet aux travailleurs sociaux d'ajuster leur accompagnement" précise l’animatrice du Caba.

A comme Alimentation… et comme Aînés bénévoles

Les distributions alimentaires ont lieu tous les 15 jours, dans une salle mise à disposition par l'une des communes qui a libéré également un local pour le stockage des produits.
Ce sont les 11 clubs d'aînés ruraux du territoire qui, à tour de rôle, se chargent de l'approvisionnement à la banque alimentaire, dans un véhicule prêté par la communauté de communes. Ils approvisionnent les rayons, accueillent les familles et préparent leur colis pendant que l’animatrice Caba reçoit pour les familles pour le suivi bimensuel.

De l’importance du bénévolat

"Sans ce tissu de bénévoles, l'opération n'aurait jamais pu fonctionner", souligne l'animatrice qui les réunit une fois par trimestre pour le changement d'équipe. Tous savent qu’ils se doivent de respecter la charte du bénévole, et notamment la clause de confidentialité. Chacun des clubs des aînés a passé convention avec la communauté de communes pour cet engagement en faveur du Caba et ont, à cette occasion, reçu cette charte du bénévolat

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes de Montfort-en-Chalosse

55, place Foch
40380 Montfort-en-Chalosse
05 58 98 45 88
cc.montfort.chalosse@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 12582
Nombre de communes : 21
Nom de la commune la plus peuplée : Hinx (1904 hab.)

Vincent Lagrola

Président

Karine Comet

Animatrice du CABA
kc.cc.montfort.chalosse@orange.fr
Haut de page