À Annecy, mini-marchés dans les écoles pour remplacer les grands marchés (74)

Covid-19, les collectivités agissent / Après la fermeture des marchés, appliquée dès le 24 mars 2020, le Premier ministre a validé le vendredi 27 mars 2020 un protocole sanitaire permettant la réouverture ou l’adaptation de marchés locaux en France. À Annecy, la municipalité a décidé de maintenir les petits marchés de proximité, et de fermer les six marchés principaux en les remplaçant par des mini-marchés de producteurs dans les cours d'école.

Annecy (128.000 habitants) est une commune nouvelle née de la fusion d'Annecy, Annecy-le-Vieux, Cran-Gevrier, Meythet, Pringy et Seynod. Au 25 mars 2020, les six principaux marchés du territoire sont arrêtés : vieille ville et boulevard Taine à Annecy, Pommaries à Annecy-le-Vieux, de Chorus à Cran-Gevrier, Meythet et Champ Fleuri à Seynod. Les petits marchés de proximité comme ceux de Vieugy, du Vallon à Cran-Gevrier, de Novel et des Teppes à Annecy sont maintenus. "Ces marchés constituent des circuits de distribution indispensables évitant la concentration de la population sur un nombre limité de magasins et participent à la limitation des déplacements" précise la ville sur son site internet. Celle-ci s'engage à "espacer les étals, tracer des distances de sécurité au sol afin d’éviter la promiscuité et communiquer aux entrées de ces marchés de proximité".

Mini-marchés dans les écoles pour remplacer les grands marchés

Pour pallier la fermeture des six grands marchés de la ville, la collectivité réinstalle de petits marchés alimentaires de producteurs locaux dans les cours d'école. Le premier marché s'est tenu le 27 mars, de 8h à 13h, dans la cour d'école Vaugelas. Ce site, d’accès contrôlé, permet de réguler le nombre de clients simultanés et de séparer les flux entrant et sortant, et avec un espacement suffisant des points de vente. "La cour d’une école est idéale pour respecter toutes les consignes et les mesures barrière. J’espère que cela va permettre à chacun de pouvoir s’alimenter et aux commerçants de pouvoir continuer à vivre" explique Jean-Luc Rigaut, maire d’Annecy, dans un reportage sur France Bleu du 27 mars 2020. 

Cheminement pour aller dans le même sens

Le marché se compose d'une dizaine de producteurs alimentaires locaux. Les commerçants non sédentaires abonnés, présents habituellement sur les marchés, sont prioritaires, mais les mini-marchés restent ouverts à d'autres producteurs. On y trouve des légumes frais, fruits, fromages, miel, poulets rôtis… Les consommateurs sont invités à respecter les gestes barrières et le sens de circulation. Le marché est à sens unique, avec une entrée d'un côté de la cour et la sortie de l'autre. À l’entrée, la police municipale filtre les consommateurs et vérifie les attestations dérogatoires. Les étals sont espacés de 5 à 10 m et le mètre est respecté dans les files d'attente. Les commerçants servent les marchandises et évitent le mélange entre les produits et l'argent.

Les cours d'école s'ouvrent au marché

Depuis cette première initiative réussie, d'autres mini-marchés ont vu le jour dans les communes déléguées, sur trois autres cours d'école et sur le parking de Seynod. 
 

Commune nouvelle d'Annecy

BP 2305
74011 Annecy Cedex
maire.secretariat@ville-annecy.fr

Jean-Luc Rigaut

Maire
Haut de page