Annonay souhaite tranquilliser les femmes dans l’espace urbain (07)

Publié le
par
Luc Blanchard
dans

Habitat

Citoyenneté et services au public

Sécurité

Ardèche

Engagée depuis 2009 dans une opération de requalification de son centre-ville, la commune d'Annonay veut que les femmes s'y sentent en sécurité. Des « marches exploratoires » ont été initiées en 2017, elles ont permis de libérer la parole et de marquer les priorités.

Comme beaucoup de centres-villes anciens, celui d'Annonay (16.700 habitants), en Ardèche, a longtemps été en déshérence. Logements indignes, vacance des commerces, populations à faibles revenus... il cumulait les handicaps. En 2009, dans le cadre du Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), des financements publics nationaux ont permis de soutenir les projets de requalification portés par la collectivité. Cela s'est traduit par l’amélioration des espaces urbains, le développement des équipements publics, la réhabilitation et la résidentialisation de logements locatifs sociaux...

Lutter contre le sentiment d’insécurité des femmes

Afin d'accompagner les habitants lors de cette mue, des professionnels ont été recrutés, tels que la médiatrice de proximité. Des structures participatives, les Conseils citoyens, ont également été créées. C'est en leur sein qu'est née l'idée d'accorder une attention particulière au ressenti des femmes. « Elles éprouvaient un sentiment d'insécurité, qu'il fallait combattre », explique l'adjointe en charge de la rénovation urbaine, Danielle Magand. Pour ce faire la ville s'est rapprochée et s’est portée candidate à un appel à projet national lancé par France Médiation et le collectif A part égale qui militent pour une meilleure inclusion des femmes dans la ville.

Des marches exploratoires pour repérer les lieux…

France Médiation et A part égale utilisent une méthode éprouvée au Canada depuis plus de 20 ans (30 expérimentations en France). Après avoir identifié des encadrants, en l’occurrence la médiatrice, le coordinateur du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) et deux habitantes du quartier visé, l’équipe projet est formée par France Médiation.  Un groupe d'une douzaine de participantes est mobilisé par l’équipe projet qui les accompagne dans des promenades à la redécouverte de leur quartier. Rapidement le groupe se forge une identité, La Cité d’Elles est née. Si le groupe est uniquement composé de femmes c'est pour libérer la parole. Dans les groupes mixtes, les femmes hésitent souvent à s'exprimer.

… et identifier les craintes

A Annonay, les marches exploratoires ont débuté en décembre 2017 et se sont répétées pendant quatre mois à raison de plusieurs marches par mois, à différentes heures, de jour comme de nuit. Les femmes qui y ont participé ont pu partager leurs craintes, par exemple celle des rues mal éclairées, et mettre des mots sur leur sentiment d'insécurité.

Adapter la ville

Lors de la réunion de restitution, en avril 2018, les élus ont pris en compte les suggestions des marcheuses. Ils n'ont pas été surpris des recommandations qui leur étaient faites en matière d'éclairage public, de propreté ou de fleurissement du centre-ville. Le ressenti du groupe leur a permis de mieux cerner les priorités et de précipiter certaines actions déjà programmées, comme le remplacement des lampadaires.

Parler permet de relativiser

A la fin de l'année 2018, le groupe sera à nouveau réuni de façon à évaluer le travail accompli, mais d'ores et déjà le fait de pouvoir partager leurs craintes a permis aux membres du groupe de les relativiser, car le sentiment d'insécurité n'est pas toujours généré par un danger réel.

Modèle reproductible

Cette expérience réussie a donné aux élus l'idée d'organiser des réunions en pied d'immeuble dans tous les quartiers de la commune. Appelées familièrement « réunion parasol », elles ont lieu sous un parasol. Ces rencontres de terrain sont très fréquentées et permettent aux élus d'être en prise directe avec les habitants. « Pour l'instant, conclut l'adjointe en charge de la rénovation urbaine, nous n'envisageons pas d'effectuer dans d'autres quartiers un travail spécifique en direction des femmes... mais pourquoi pas ! »
 

Commune d'Annonay

Nombre d'habitants :

16700
1 rue de l'Hôtel de Ville, BP 133
07104 Annonay Cedex

Danielle Magand

Adjointe en charge de la rénovation urbaine
Haut de page