Puy-de-Dôme

Ardes Communauté : faire le plein de lecture en même temps que le plein d'essence

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

De la manière la plus pragmatique qui soit, cette communauté de communes du Puy-de-Dôme a monté un pôle de services au public très diversifié, ouvert 45 heures par semaine 7 jours sur 7 ! Le président Bernard Veissière ne pense pas pour autant qu'il s'agit d'un exploit...

Bernard Veissière, maire d'Ardes et président d'Ardes Communauté raconte les faits suivants : "En 1998, nous étions encore en Sivom, et le commerçant qui tenait la quincaillerie, les pompes funèbres et la pompe à essence a brusquement quitté son activité. La quincaillerie n'était certes plus indispensable et ce ne sont pas les entreprises de pompes funèbres qui manquent ; mais la station-service la plus proche se trouvait désormais à 20 km. Nous avons racheté les murs et continué à distribuer l'essence nous-même. La Gendarmerie, La Poste, se servent ici et cela nous a certainement aidé à les conserver sur le territoire. Le projet de médiathèque, lui, est beaucoup plus récent."
Depuis 2007, en effet, dans les locaux de la station-service dont la communauté est désormais propriétaire, une bibliothèque est ouverte 45 heures par semaine, 7 jours sur 7, sauf quelques jours fériés. La Drac d'Auvergne affirme qu'il s'agit de la bibliothèque la plus ouverte de France. Guillaume Rousset, l'agent de développement qui dirige la communauté, n'en est pas certain, mais il sait, en revanche, que la population est plutôt satisfaite car, grâce à la distribution d'essence, l'équipement est ouvert même le dimanche. Ils y trouvent des livres, des CD, mais aussi, toute la semaine, des ordinateurs pour apprendre l'informatique ou travailler leur CV s'ils sont demandeur d'emploi ! Guillaume Rousset est même persuadé que le service en carburant aide au développement de la lecture publique : "Trente personnes par jour viennent faire leur plein, fait-il remarquer. Elles voient les bouquins, leurs voisins qui travaillent sur un ordinateur. En huit mois d'existence, la bibliothèque a enregistré 300 adhésions sur un territoire très rural qui compte six habitants au km carré. Il n'y a pas d'autres explications. Cela montre que les besoins des habitants étaient plus importants que ce que nous avions imaginé."

L'envie de lire des habitants révélée par la station essence !

Devant ce succès, la communauté a également décidé de regrouper dans ce lieu décidément stratégique, l'accueil touristique, l'inscription des enfants aux centres de loisirs, la vente de billet pour le "Bus des montagnes"... C'est ce volume permanent d'activité qui permet de maintenir deux emplois à temps plein dans ce qui est devenu un véritable pôle de services à la population.
Le cercle vertueux du développement local est ainsi engagé. Les projets foisonnent. "Nous allons maintenant franchir une nouvelle étape, dit Guillaume Rousset. Un réseau de lecture publique, avec une programmation précise et une formation des lecteurs, se constitue dans les salles communales de trois villages de la communauté, Apchat, Anzat et Augnat. Par ailleurs, l'été, nous allons proposer d'inscrire les enfants des vacanciers à notre centre de loisirs, pour provoquer des rencontres entre enfants ruraux et urbains qui ne se connaissent pas." Les élus ont aussi décidé de monter un centre touristique de 300 lits, avec 20 emplois nouveaux à la clé, ainsi qu'une ferme éolienne, pour le climat (et la taxe professionnelle!), et un réseau de chaleur bois.
Le président, Bernard Veissière, est presque étonné qu'on parle d'Ardes parce que les bibliothécaires vendent de l'essence. "Ce n'est pas un exploit, explique-t-il. Nous faisons toujours les choses qui s'imposent, simplement, sans tricher. Nous réalisons tout en direct : le CIAS, le déneigement, le ramassage des ordures ménagères, la déchetterie, l'aide à domicile, le portage de repas. Ici, tous les services sont complémentaires et les personnels sont polyvalents. Avec eux non plus, nous n'avons pas triché. Aux candidats bibliothécaires nous avons détaillé le profil de poste. Cela n'a posé aucun problème."

 

Jean-Luc Varin, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis
 

Contact(s)

Ardes communauté

4 place Jean Garnier
63420 Ardes-sur-Couze
04 73 71 80 39
ardes.communaute@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 2100
Nombre de communes : 15
Nom de la commune la plus peuplée : Ardes (580 hab.)

Bernard Veissières

Président, maire d'Ardes-sur-Couze
a.dedecker@ardescommunaute.fr

Guillaume Rousset

Agent de développement

Revitaliser les centres villes et centres bourgs

Un dispositif unique pour accompagner les villes moyennes dans leur programme de revitalisation des centres villes, depuis le conseil en amont jusqu'au suivi de projet.

Haut de page