Au Caddy Fleury, des clients solidaires pour dynamiser l’épicerie sociale (71)

Depuis juillet 2018, l’épicerie sociale Au Caddy Fleury propose aux membres de l’association gestionnaire la vente de paniers-surprises composés d’invendus du jour. Un dispositif simple qui réduit considérablement le gaspillage alimentaire et participe à l’équilibre économique de l’activité.  Depuis la crise sanitaire Covid-19, l’épicerie sociale et solidaire, qui couvre un large territoire, fait face à une demande d’aide alimentaire accrue.

Gérée en 1990 par l’association Économie Solidarité Partage, l’épicerie sociale "Au Caddy Fleury", est implantée dans un local dont la ville de Tournus est propriétaire et mis à disposition par la communauté de communes Maconnais Tournugeois (24 communes et 15.000 Habitants). 
Les bénéficiaires sont issus du territoire de cette communautés et de celle d’Entre Saône et Grosne (23 communes et 11.300 hab.), ainsi que de quelques autres communes qui ont conventionné avec l’association. Orientés par les travailleurs sociaux, ils peuvent acheter des denrées alimentaires -issues de dons des grandes surfaces locales- avec des prix réduits de 10 % et 50 %. En 2019, Au Caddy Fleury a accueilli plus de 1.200 bénéficiaires. S’ajoutent désormais des clients "solidaires", qui participent à l’équilibre de l’épicerie en achetant les invendus. 

Les paniers solidaires ont permis de conserver le poste de logisticien

"Chaque jour, il nous restait 50 à 60 kg de denrées non distribuables : légumes défraîchis, dates limite de consommation …, explique la directrice de l’Association, Fanny Gonzalez." Nous avons eu l’idée de composer à partir de ces invendus du jour des « paniers solidaires " proposés aux membres de l’association gestionnaire ». Depuis 2018, Caddy Fleury propose donc aux 70 adhérents de l’association Économie Solidarité Partage de devenir eux aussi clients de l’épicerie : 25 paniers sont confectionnés en moyenne par semaine et leur sont proposés à un prix entre 5 et 10 € (soit 30 % de leur valeur marchande initiale).  Ce qui a permis de réduire le gaspillage alimentaire à 3 kg par jour au maximum, et de faire passer le chiffre d’affaires de 3.000 € en 2017 à 22.000 € en 2018. Les paniers solidaires ont ainsi permis de conserver le poste de logisticien. 

En projet : l’épicerie se transforme en chantier d’insertion de maraîchage

Le fonctionnement de l’épicerie est assuré par deux salariés, ainsi qu’une personne en service civique et 36 bénévoles. Chaque jour, une équipe de bénévoles collecte, trie et met en rayon les produits et une seconde équipe s'occupe de la distribution aux bénéficiaires. Cette organisation atteint ses limites. "Le nombre de bénéficiaires augmente et notre bénévolat très actif est vieillissant, explique la directrice. Afin de conforter et diversifier nos activités, nous sommes en train de travailler sur un projet de chantier d'insertion qui s’appuierai sur du maraichage bio". Le projet qui devait voir le jour en 2020 a été ralenti par la crise sanitaire su Covid-19. 

Demande accrue depuis la crise sanitaire du Covid-19

Avec la mise en place du confinement et ses conséquences, L’épicerie sociale Au Caddy Fleury a dû redoubler d’inventivité, raconte la directrice de l’Association. "Après avoir connu dans un premier temps des difficultés d’approvisionnement en produits frais auprès des grandes surfaces, nous avons réussi à passer un accord avec une plateforme qui nous en livre, mais seulement une fois par semaine. Nous avons continué notre système de distribution des colis sur rendez-vous, -comme nous le faisions auparavant car l’espace est exigu-, en veillant aux gestes barrières. 
Parallèlement, nous observons une augmentation du nombre de bénéficiaires. Début avril, une trentaine de familles ont été orientés vers nous par les travailleurs sociaux, ce qui correspond à une centaine de bénéficiaires.  Or actuellement, en l’absence de possibilité de rencontrer les familles sur place, le montage du dossier pour calculer le Reste à charge prend 15 jours au lieu de quelques heures. Nous savons donc que cette montée en charge va continuer, car actuellement les travailleurs sociaux voient des familles basculer dans la pauvreté". 

Communauté de communes Maconnais Tournugeois

Nombre d'habitants :

15000

Nombre de communes :

24
ZA du Pas Fleury
71700 Tournus
accueil@ccmt71.fr

Viviane Martins-Baltar

Vice-présidente aux affaires sociales

Marie Pierre Berthier-Maitre

Directrice générale des services

Association Économie Solidarité Partage

Zone d'activités du Pas Fleury
71700 Tournus
esptournus@gmail.com

Fanny Gonzalez

Directrice
Haut de page