Au CCAS de La Voulte-sur-Rhône, pictogrammes et couleurs favorisent la compréhension des ordonnances (07)

Publié le
par
Emmanuelle Stroesser
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Ardèche

A La Voulte-sur-Rhône, pharmaciens et structures d’accompagnement peuvent utiliser l'ordonnance visuelle imaginée par le CCAS pour faciliter le suivi des traitements médicaux par les personnes vulnérables. Alors que plus d'un Français sur deux ne suit pas son ordonnance à la lettre, le remède s'avère très efficace et a été récompensé.

En moyenne, les patients ne se souviennent que de 29 à 72% des informations données par leur médecin, et pour des personnes âgées, stressées, allophones ou illettrées, l’ordonnance fournie en fin de consultation ne suffit pas toujours. D’où l’initiative du CCAS de la Voulte-sur-Rhône (50.189 habitants) qui a imaginé un système traduisant la prescription médicale via des signes visuels et de couleurs. En 2017, ce système est utilisé dans plus d’une vingtaine de villes en France et à Cayenne.

Pictogrammes et tableau des horaires

L'ordonnance visuelle est composée de deux pages : l’une propose un tableau avec des cases horaires et une colonne jours pour la durée de traitement, l’autre page propose des gommettes autocollantes représentant les formes de médicaments (gélules, cachets, spray, sirop...) qui sont à coller sur le tableau en face, dans les cases correspondantes aux heures de la prescription. Voir vidéo. Les professionnels de santé et médicosociaux réalisent la "traduction visuelle" en procédant au collage des gommettes, à partir du contenu de la prescription médicale et en présence du patient. Ce dernier se verra remettre en plus de la prescription, un plan sous la forme d’une ordonnance visuelle.

Dialogue facilité avec les pharmaciens

Dès la phase test menée avec les pharmaciens de La Voulte-sur-Rhône, l’ordonnance visuelle s’est avérée fort utile pour faciliter le dialogue avec les patients. Par exemple pour répondre aux inquiétudes de maman ne maîtrisant pas le français et très soucieuses de bien respecter l'ordonnance prescrite pour leur enfant.

La personne suivra d'autant mieux son traitement qu'elle l'aura compris

"Le risque de confusion inquiète certains patients qui parfois abandonnent leur traitement de peur de 'faire des bêtises'. Avec cet outil, ils se sentent rassurés et n’hésitent plus désormais à le suivre," explique chargée de mission promotion de la santé au CCAS, Lydia Lescot. L'intérêt est également de favoriser l'autonomie de la personne. L'ordonnance visuelle peut ainsi n'être que transitoire et constituer une étape nécessaire pour se passer de l’aide de la famille ou d’amis.

Outil à disposition de structures fort diverses

L'ordonnance visuelle n'a pas encore été utilisée au sein des maisons de retraite ni du service de soins infirmiers à domicile (Ssiad) de La Voulte-sur-Rhône, car les personnes âgées y bénéficient souvent d'un pilulier et d'un accompagnement d'une infirmière. Reste que le panel des structures qui peuvent utiliser cet outil pédagogique dans le cadre d'un accompagnement santé est large : centres d'accueil des demandeurs d'asile, permanences d'accès aux soins dans les centres hospitaliers, associations accompagnant des personnes handicapées ….

Essaimer pour que l’outil soit repris ailleurs

Une évaluation via des tests complémentaires, menée en 2017 par l'observatoire régional de la santé et l'Ireps Rhône Alpes, a confirmé la pertinence de l'outil.
Il s’agit aujourd’hui d'essaimer la démarche pour qu'elle soit reprise par d'autres CCAS ou structures, qui pourront continuer à le faire évoluer. Par exemple en ajoutant des informations ou en revoyant le contraste de pictogrammes sur la forme galénique du médicament ou le repère du coucher en plus de celui du soir.

Dans le cadre du contrat local de santé
L’action a été développée par le CCAS dans le cadre du contrat local de santé. Le projet a bénéficié de financements de l'agence régionale de santé Ardèche, de l'Etat (DDCSPP), de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du CCAS de La Voulte-sur-Rhône.
L'initiative du CCAS de La Voulte a été récompensée lors du concours nationale "Droits des usagers de la santé 2016 – 2017", organisé par le ministère de la Santé. L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes lui a également décerné le label "Droits des usagers de la santé". Une vidéo en ligne la présente sur le site du ministre des Solidarités et de la santé.

CCAS La Voulte-sur-Rhône

Nombre d'habitants :

5189
Centre Social Pierre Rabhi, 1 rue Hannibal
07800 La Voulte-sur-Rhône

Sandrine Faure

Adjointe solidarité, santé et action sociale

Lydia Lescot

Chargée de mission
Haut de page