Ardèche

Au nord de l'Ardèche, l'accueil d'enfants handicapés devient naturel (07)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Depuis plusieurs années, la crèche intercommunale l'Ilot câlin accueille régulièrement des enfants en situation de handicap. Cette expérience tord le cou à l’idée selon laquelle "il n'y a pas de demande, donc pas de besoin". L’initiative fait école sur les territoires voisins.

Créée par le Syndicat intercommunal Enfance et Jeunesse (6 communes, 5.545 habitants), cette crèche de 28 lits - désormais en gestion associative - a dû pour cela bouger "les murs des réticences": celles des parents, n'imaginant pas pouvoir inscrire leur enfant dans ces structures en raison de son handicap ; celle des institutions, n'osant pas orienter les parents vers des crèches dont plusieurs avaient déjà refusé l'accueil d'enfants handicapés. C’est ce qu’a constaté, la directrice de la crèche l'Ilot câlin, Cécile Rivier, en se mobilisant pour accueillir des enfants en situation de handicap dans la structure.

Faire émerger une demande réelle mais non exprimée

"Au bout de deux ans d'ouverture, nous n'avions reçu aucune demande d'inscription d'enfant en situation de handicap, alors que nous avions mis cet accueil comme une priorité et que l'équipe était prête et déjà formée. J’ai donc frappé à la porte du centre d'action médico-sociale précoce (Camps), dont le rôle est la prise en charge des problématiques de handicap chez les enfants âgés de 0 à 6 ans. Ils m’ont expliqué que face aux refus de la part de structures d’accueil, ils avaient quasi renoncé à orienter les parents vers les crèches plutôt que leur donner de faux espoirs." Suite à cette mise au point, les demandes ont commencé à arriver via le Camps, notamment pour des familles cherchant les moyens de sociabiliser leur enfant.
Depuis, l'accueil d'enfants en situation de handicap est régulier à l’Ilot câlin, et pour s’adapter à cette nouvelle donne, les communes ont même dû adopter une nouvelle clé de répartition pour leur contribution", explique le président du Sivu, Christophe Grenier. (Voir en fin de texte)

Face au succès, essaimer sur le territoire ardéchois

Des enfants extérieurs aux six communes du Sivu commençaient à être accueillis à l’Ilot câlin. "Nous n’avions pas vocation à devenir la crèche de référence pour un vaste territoire, et avons décidé transmettre notre expertise pour favoriser un accueil de proximité", explique la directrice. Pour cela, l’équipe de l’Ilot câlin a participé à l’émergence du pôle ressources du département de l’Ardèche (voir en fin du texte) et à la création d'une "malle handispensable" au côté d'un réseau professionnel. Aujourd’hui, quatre malles contenant des jeux de société, DVD, des livres, etc. circulent dans les crèches, haltes-garderies, centres de loisirs de l'Ardèche.
Ce pôle ressources Handicap petite enfance est porté par l'Apajh, aidé financièrement par la CAF et la MSA, intervient en complément pour sensibiliser, accompagner les équipes et favoriser les échanges de pratiques. Car, comme l'explique la directrice, "le plus gros obstacle porte sur les représentations que chacun a vis-à-vis du handicap". Une fois ces craintes dépassées, l'accueil de ces enfants se passe souvent bien.
"Dans les territoires voisins, une autre crèche en accueille trois, les autres au moins un", énumère la directrice, ravie que sur le nord Ardèche, cet accueil soit désormais devenu naturel.

Nouvelle clé de répartition des charges entre les six communes du Sivu
A l'origine de la crèche l'Ilot câlin, il y a un syndicat Intercommunal Enfance et Jeunesse, créé par six communes du Nord de l’Ardèche (Bogy, Charnas, Colombier-le-Cardinal, Félines, Peaugres et Vinzieux) qui a impulsé la création d'une association de parents, l’Association de gestion intercommunale Petite Enfance (Agipe).
La répartition des charges de la crèche entre les six communes du syndicat intercommunal Enfance et Jeunesse reposait sur un nombre de places attribuées par communes. Les communes ont adopté une nouvelle clé de répartition, sur la base de leur population, et en tenant compte de leurs ressources. "Cela nous donne plus de souplesse et assure la solidarité entre nos communes", explique le président du Sivu, adjoint au maire de Félines. Autre avantage : la contribution de chaque commune est la même d'une année sur l'autre, quel que soit le nombre d'enfants de leur commune fréquentant la crèche.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Syndicat intercommunal Enfance et Jeunesse Ardèche

Mairie de Peaugres, 36 place de l'Eglise
07340 Peaugres
04 75 34 80 74
Nombre d'habitants : 5545
Nombre de communes : 6
Nom de la commune la plus peuplée : Peaugres (2007 hab.)

Christophe Grenier

Président
christophe.felines@orange.fr

Crèche intercommunale Ilot câlin

160 allée de la Mûre
07340 Peaugres
04 75 32 53 49

Cécile Rivier

Directrice
ilot.calin07@orange.fr
Haut de page