Haute-Loire

Au Puy-en-Velay, le CCAS teste une série d'actions très ciblées destinées aux personnes âgées isolées

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Service d’accompagnement à des activités, prise des repas en commun, transports gratuits ciblés : en Haute-Loire, la ville du Puy-en-Velay (18.000 habitants) et son CCAS multiplient expériences et initiatives gratuites ou peu coûteuses pour la collectivité, afin de ne laisser aucune personne âgée dans l’isolement. Cette nouvelle politique est le fruit d’un travail mené conjointement par les élus – le maire et deux adjointes – et par les équipes du CCAS.

En janvier 2009, le CCAS a affecté l’une de ses salariées à l’accompagnement des personnes âgées isolées. Sa mission consiste à leur proposer des activités hors de chez elles. Dans cette petite ville où tout le monde se connaît, le bouche-à-oreille a très bien fonctionné, et l’animatrice n’a eu aucun mal à identifier les personnes âgées qui ne voient personne d’autre que les services sociaux. Premier acte : leur proposer de les accompagner aux animations organisées dans l’une des trois maisons de retraite de la ville. Certaines de ces prestations (sorties, ludothèque, kermesse…) sont organisées par une association intermédiaire (8 à 10 salariés en insertion) et facturées 900 euros par an à chaque maison de retraite. Les avantages de cette démarche peu coûteuse sont multiples. "Ces sorties rompent l’isolement et apportent une distraction. Elles permettent aux personnes âgées de retrouver des gens de leur quartier, de mieux connaître la vie de la maison de retraite dans laquelle elles seront peut-être amenées à vivre un jour, souligne Isabelle Keirle, la directrice du CCAS. L’un des objectifs est de créer une continuité entre la vie à domicile et les maisons de retraite".

D’autres menus services, importants et bien ciblés


À l’écoute des personnes âgées, l’animatrice a su proposer des services très ciblés : ainsi, chaque jeudi, un minibus du CCAS emmène celles et ceux qui le souhaitent au cimetière de la ville, situé sur une colline pas très facile d’accès. Depuis l’automne 2010, le CCAS lance une autre expérience, visant à redonner de la convivialité au moment du repas. Dans l’un des quartiers de la ville qui ne dispose pas de restaurant municipal, certaines personnes n'ont pas d'autre alternative que le portage de repas à domicile. L'objectif est de permettre aux habitants âgés de ce secteur de déjeuner ensemble une fois par semaine dans la maison de quartier. Si l’initiative rencontre du succès, elle sera renouvelée régulièrement, ou élargie, par exemple en proposant aux personnes âgées de participer à la préparation du repas.
Une autre initiative a été lancée avec le Centre de réflexion gérontologique (office pour personnes âgées) : dans les locaux mis à disposition par la ville, l’animatrice du CCAS organise un après-midi par semaine des ateliers d’initiation à l’informatique et à Internet. Elle utilise six ordinateurs mis à disposition par la ville, et aide les personnes âgées – qui viennent parfois avec leur propre ordinateur portable – à envoyer des mails à leurs enfants.

Ces différentes actions gratuites recréent du lien et permettent de maintenir une vie sociale pour les aînés. La démarche coûte à la commune le salaire de l’animatrice salariée du CCAS…
Expérience à suivre.

Jean-Luc Varin pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Contact(s)

Ville du Puy en Velay

1, place Martouret
43000 Le Puy-en-Velay
04 71 04 07 40

Michelle Michel

adjointe au maire

Eliane Favre

adjointe au maire

Isabelle Keirle

directrice du CCAS
isabelle.keirle@mairie-le-puy-en-velay.fr

Laurent Wauquiez

maire et président du CCAS
Haut de page