Haut-Rhin

Commune nouvelle du Haut Soultzbach dans le Haut-Rhin (68)

Organisation territoriale, élus et institutions

Deux petites communes, du Haut Rhin ont créé une commune nouvelle. Auraient-elles dû préférer un mariage à trois ? C'est ce que leur ont opposé d'anciens élus. Sans fermer la porte à un élargissement futur, les élus actuels ont choisi de rester sous la barre des 1.000 habitants. Ils ont l'intention d'avancer prudemment, en mutualisant leurs investissements.

Le Haut-Rhin est un département densément peuplé, il n'est pas rare que deux villages se touchent et qu'un simple panneau marque le changement de commune. Entre Mulhouse et Belfort, les communes de Soppe-le-Haut (580 habitants) et de Mortzwiller (350 habitants) sont à 200 mètres l'une de l'autre. Elles partagent la même église et le même cimetière. Une troisième commune, Soppe-le-Bas (740 habitants), elle aussi très proche, a en commun avec les deux autres un corps de pompiers, une école maternelle, un ouvrier intercommunal...

Tout est parti d'un constat de bon sens

C’est au début de l’année 2015 que l'idée de regrouper Soppe-le-Haut et Mortzwiller a fait son chemin. Tout est parti d'un constat de bon sens : la mairie de Soppe-le-Haut nécessitait d'importants travaux, estimés à un million d'euros, alors que celle de Mortzwiller était neuve. Compte tenu de la proximité des deux communes, fallait-il se lancer dans une telle dépense ? Ne valait-il pas mieux mutualiser ? Le maire de Soppe-le-Haut, Franck Dudt, par ailleurs directeur général des services de la commune de Dannemarie, travaillait alors professionnellement sur le dossier des communes nouvelles. Il a évoqué l’idée avec le maire de Mortzwiller, Christophe Beltzung, et les deux élus conviennent d'en parler à leurs conseils municipaux respectifs.

Groupe de travail de dix élus des deux communes

En juin 2015, les deux conseils municipaux approuvent à l'unanimité la démarche. Un groupe de travail de dix élus, cinq par commune, se réunit pour élaborer une charte. Ils constatent que les deux communes ont tout à gagner dans cette fusion. La commune de Mortzwiller doit rembourser l'emprunt contracté pour la rénovation de la mairie (500.000 euros) mais elle a davantage de forêts, et des terrains communaux susceptibles d'être bâtis. De son côté, Soppe-le-Haut compte près du double d'habitants, mais possède plusieurs bâtiments qui ne sont pas aux normes et pour lesquels des travaux vont devoir être entrepris... : la balance est équilibrée.

Un débat vif, mais les élus veulent y aller progressivement

Au printemps 2015, les élus considèrent qu'ils ont bien avancé et adressent une lettre à la population. L'accueil est globalement favorable. Pourtant les anciens maires des communes de Soppe-le-Haut, Mortzwiller et Soppe-le-Bas reprochent aux élus en place de ne pas avoir associé la commune de Soppe-le-Bas. Ces derniers expliquent qu'ils préfèrent ne pas aller trop vite, mais rien n'y fait. La polémique s'installe et s'envenime.
"Ce n'était pas une querelle de clocher, explique Franck Dudt, nous n'en avons qu'un entre Mortzwiller et Soppe-le-Haut ! C'était une querelle entre village et il a fallu que nous nous mettions autour d'une table pour vider l'abcès. Nous n'avons pas fermé la porte à une évolution future de la commune nouvelle qui pourrait s'élargir à Soppe-le-Bas, mais sommes restés fermes sur notre volonté de ne rien précipiter."

D’abord une fusion à deux pour créer la commune du Haut Soultzbach

Après cette discussion franche, une réunion publique a lieu en présence du sous-préfet, elle se passe très bien. Rien ne s'oppose plus à la création de la commune nouvelle, les maires conviennent que Franck Dudt, à l'origine du projet, prendra le poste de maire.
Reste à donner un nom à la nouvelle entité. Très vite, tout le monde s'accorde pour prendre le nom de la rivière Soultzbach qui traverse les communes. Les enfants des écoles, mis à contribution, font remarquer que la rivière traverse aussi Soppe-le-Bas, et que pour être tout à fait juste il faudrait nommer la commune Le Haut Soultzbach. Après consultation de la population, c'est cette option qui est retenue. Les deux conseils votent la création à l'unanimité, elle est entérinée par la préfecture le 23 octobre 2015.

La démarche de la commune nouvelle du Haut Soultzbach intéresse et fait tache d'huile. Depuis janvier 2015, une vingtaine de projets ont vu le jour, ils concernent principalement les petites communes.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune nouvelle du Haut Soultzbach

40, rue Principale
68780 Mortzwiller
Nombre d'habitants : 930

Franck Dudt

Maire
franck.dudt@gmail.com
Haut de page