Commune nouvelle en Dordogne : l'exemple de Boulazac - Isle - Manoire (24)

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Dordogne

Boulazac, Saint-Laurent-sur-Manoire et Atur, trois communes dans la périphérie de Périgueux, ont uni leur destin et sont devenues en six mois une seule entité : la commune nouvelle de Boulazac - Isle - Manoire, officielle depuis janvier 2016. Le maire explique la démarche.

Avec 7.400 habitants, le maire de Boulazac, Jacques Auzou, près de Périgueux, ne se sentait pas a priori concerné par le dispositif sur les communes nouvelles… jusqu’à l’interpellation des maires de deux communes voisines, Saint-Laurent-sur-Manoire (950 habitants) et Atur (1.950 habitants)… "Les deux élus sont venus me voir en juillet 2015 pour me proposer de réfléchir pendant l’été à un rapprochement", raconte l’élu de Boulazac, par ailleurs président du Grand Périgueux (31 communes, 95.000 habitants).

Décision rapidement concrétisée

"La procédure de regroupement s’est faite rapidement et dans un climat convivial", note Jacques Auzou, élu maire de la commune nouvelle de Boulazac - Isle - Manoire. La démarche de rapprochement a débuté à l’automne, la charte de la commune nouvelle a été élaborée et la création est devenue effective depuis le 1er janvier 2016, après délibération des trois conseils municipaux le 26 septembre 2015. Entre-temps la population avait été consultée.  

La motivation financière n’a pas été déterminante

"Ce n’est pas la carotte financière, soit une dotation d’1,5 million d’euros, qui a franchement motivé cette création", explique le maire de la commune nouvelle. "Nous n’avions pas un gros endettement et l’avons encore réduit après ce rapprochement qui améliore nos ratios financiers, notre budget passant de 12 à 16 millions d’euros. Ce n’est pas non plus le poids politique de nos huit sièges dans la communauté d’agglomération de 67 conseillers."

Se fédérer pour faire aboutir des projets

"Ce qui nous motive, insiste l’élu, ce sont plutôt les projets que nous élaborons avec les 63 conseillers du conseil municipal de la commune nouvelle pour répondre à la forte demande de la population."
"Ce sont aussi la sécurisation des investissements, la cohérence technique et financière, l’effet de levier et la mutualisation qui, dans le contexte de baisse des dotations, a emporté notre adhésion." Et de citer pour preuve, divers remplacements en interne d’agents à l’occasion de départs en retraite. "En nous regroupant, nous nous donnons la capacité d’économiser quelques emplois tout en respectant nos engagements, le régime indemnitaire étant harmonisé sur la base de Boulazac, le plus favorable."
Parmi les raisons du rapprochement, il y a notamment le projet ce création d’un pôle national des arts du cirque, annoncé pour 2017. Le dossier a été anticipé dès 2016 pour répondre à l’appel du gouvernement dans le cadre de la relance de l’investissement.

Logique de rapprochement comprise par la population

L’écart fiscal de 25% de Saint-Laurent-sur-Manoire, constaté à l’engagement du processus, a fait l’objet d’une consultation à l’automne 2015 : les habitants de la commune ont donné leur accord pour une harmonisation, c’est-à-dire une hausse en deux ans de leurs impôts locaux, par 54% des voix (avec une participation de 52%).
À Atur et Boulazac, les habitants se sont aussi déclarés favorables au rapprochement : à 65% dans la première (participation : 17%), et 85,8% dans la seconde (18,9%).
"Au-delà de l’effort fiscal, résume l’élu, les populations ont compris l’intérêt et la logique d’un rapprochement, qui leur fera profiter d’équipements mis en commun : cinq gymnases, une salle de spectacle de 5.000 places, une nouvelle médiathèque…"

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Commune nouvelle de Boulazac - Isle - Manoire

Nombre d'habitants :

10300
BP 161
24755 Boulazac Cedex
mairie@ville-boulazac.fr

Jacques Auzou

Maire
Haut de page