Landes

De l'habitat à l'urbanisme, et le Pays-des-Landes-de-Gascogne gagne en population

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Forts de trente années d'une politique d'amélioration de l'habitat, les élus du Sud Gironde et du Nord des Landes conduisent une politique du patrimoine pour éviter la désertification et pilotent aujourd'hui un véritable aménagement urbain dans un secteur très rural, le Pays-des-Landes-de-Gascogne.

Dès la fin des années 1970, les élus de cette vaste étendue de forêt, à cheval sur la Gironde et les Landes, ont décidé de réagir ensemble à la dévitalisation qui menaçait la région. Ils ont pour cela conduit un certain nombre d'actions dans le domaine économique et de l'habitat. Ils ont réussi par cette mobilisation collective à obtenir la mise en place des premières OPAH dès le début des années 1980. Pourtant, un fonctionnaire de la préfecture, à l'époque, leur avait dit : "Pourquoi voulez-vous rénover les logements, puisque la population s'en va ?" Les handicaps étaient sérieux, en effet. Il n'y a pas de ville-centre sur ce territoire, ni d'hôpital, ni de lycée. Mais les élus savaient que le niveau de confort dans ce patrimoine de logements vétustes devait être amélioré pour que la population reste et pour accueillir de nouveaux habitants, attirés par de nouvelles activités.

La gestion concertée de l'habitat conduit à une politique d'aménagement urbain

Dans les années 1980, cette politique a donc été poursuivie et même étendue à tous les cantons du pays. Puis, dans les années 1990, les élus ont fait le bilan des OPAH, et ont conclu que la procédure était bonne, avec un bémol : le conseil technique étant lié à chaque opération, il manquait de continuité. Ils ont donc embauché un spécialiste chargé d'animer les OPAH, qui a assuré une permanence technique auprès des particuliers et auprès des communes qui investissaient dans la construction neuve ou dans la réhabilitation du patrimoine. C'est ainsi qu'aujourd'hui, les 111 communes du Pays gèrent directement 600 logements locatifs et qu'il leur est apparu évident qu'une politique de l'habitat bien menée conduit naturellement à une politique d'aménagement urbanistique plus globale.

Des POS, puis des PLU et des cartes communales sur l'ensemble du territoire

Avec la loi Voynet sur les Pays de 1999, le comité de développement, composé notamment des trois communautés de communes du Bazadais, de Captieux-Grignols et du canton de Villandraut ont créé le Pays-des-Landes-de-Gascogne et ont intégré dans leur charte un projet global faisant le lien entre l'habitat, l'urbanisation, la valorisation du patrimoine, l'aménagement des centres-bourgs, la revitalisation des communes... En effet, les  OPAH  avaient fortement réduit la vacance. Conjuguée, à partir de 2000,  à l'arrivée importante de nouveaux habitants, la nécessité  de passer d'une gestion parfois "au coup par coup" des problématiques d'aménagement à l'anticipation et à la maîtrise du phénomène d'urbanisation s'est imposée.

Un livre blanc sur l'urbanisme, pour éviter de construire n'importe où et n'importe comment

Les communes ont alors décidé de s'engager dans une politique d'urbanisme collective, et ont adopté un livre blanc sur l'urbanisme. Celui-ci a été le préalable pour se doter d'outils d'urbanisme et  pour appliquer une politique collective réfléchie d'accompagnement du développement socioéconomique. Concrètement, les communes se sont dotées de POS, puis de PLU non seulement sur leur propre territoire, mais aussi en liaison avec les autres communes du Pays, dans une vision d'ensemble et de développement, tout en respectant leur identité. L'objectif étant d'une part de renforcer les centres-bourgs pour accueillir de nouvelles populations jeunes et actives, et d'autre part de respecter le paysage des landes, où l'habitat a toujours été dispersé, en évitant que n'importe qui puisse construire n'importe où.
Bernard Rouchaléou, le directeur du Pays est formel : "Aujourd'hui, les résultats sont probants. Les efforts menés pendant plus de vingt ans par les élus ont permis au territoire de gagner à nouveau de la population. Grâce à cette action volontariste ils gérent désormais le développement plus qu'ils ne le stimulent. Le projet ambitieux affiché par les élus, d'assumer ce développement sans perdre la personnalité du territoire, s'appuie aujourd'hui  sur une organisation du Pays mieux structurée, dotée d'une mission d'urbanisme, avec le relais du conseil de développement du Pays."

Jean-Luc Varin, pour la rubrique expériences de Mairie-conseils et de Localtis

Contact(s)

Pays des Landes de Gascogne

Place de la Mairie BP 1
40630 Sabres
05 58 04 43 43
05 58 04 43 40
Nombre d'habitants : 58000
Nombre de communes : 111

Bernard Rouchaléou

Directeur
b.rouchaleou@pays-landesdegascogne.org
Haut de page