Densification urbaine : une commune associe les habitants porteurs d'un projet de construction (78)

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Yvelines

Pour répondre aux objectifs de construction de logements tout en limitant l’étalement urbain, les habitants de la commune des Essarts-le-Roi, désireux d’échanger sur l’évolution de leur parcelle, ont rencontré individuellement des architectes pour dessiner avec eux des projets sur leurs parcelles. Tel est le sens de la démarche expérimentale proposée par le parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse aux communes de son territoire. Avec ce travail, la commune peut élaborer un PLU répondant aux attentes de la population dans une logique de densification modérée.

C’est dans le cadre d’un projet de recherche, mené par les centres d’études techniques de l’équipement d’Ile-de-France et de Normandie-Centre (Cete), que le parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse s’est proposé comme territoire d’expérimentation. Le thème de l’étude : la densification progressive de l’habitat sur des terrains déjà bâtis via une approche participative des habitants, dit projet "Bimby" (cf. lien ci-contre). La commune des Essarts-le-Roi, -où près de 80% de la population (6.318 habitants) habite en maison individuelle-, a été l’une des première à mobiliser les habitants pour participer à ce projet.

60% des foyers reçus par les architectes ont un projet de construction d’ici dix ans

La démarche a débuté par des réunions d’information entre le Cete, quatre architectes missionnés par le Cete pour recevoir les habitants, le parc naturel régional et la municipalité des Essarts-le-Roi. Celle-ci a informé les habitants via une réunion publique, le bulletin communal, des tracts dans les boîtes aux lettres, etc. Les architectes ont procédé à une analyse morphologique urbaine du potentiel des Essarts en termes de logements sur les parcelles déjà bâties. Puis, fin 2011, ils ont rencontré les habitants individuellement, durant quatre journées au choix. 60% des 70 foyers reçus avaient un projet de création d’un ou plusieurs logements ou de locaux sur leur parcelle bâtie dans les dix années à venir.

Montrer différentes possibilités d’implantation des projets de construction

Durant un échange d’environ une heure, les habitants exposaient ce qu’ils envisageaient en termes de division parcellaire ou de construction (garage, extension de leur maison, second logement sur leur terrain, etc.). Après repérage numérique de la (ou des) parcelle(s) concernée(s) via un logiciel d'affichage d'images satellite, l’architecte mettait le projet en volume afin de montrer différentes possibilités d’implantation de ces constructions, tout en optimisant l’espace.
Sur un total de 70 entretiens (voir encadré), 37 émanaient d’habitants très intéressés, 22 de personnes plutôt curieuses, 10 plus sceptiques et enfin, 7 opposées à la démarche. "Tous ceux qui souhaitaient rencontrer les architectes ont été accueillis, car nous souhaitions aussi, par cette démarche, créer du lien avec la population et instaurer un vrai dialogue", commente Jennifer Bureau, chargée de mission urbanisme au sein du PNR.

Des règles du PLU alimentées par les projets des habitants

Suite à ces entretiens, les architectes ont analysé les projets individuels et proposé aux élus différents scénarios de densification. "Il s’agissait pour les élus de définir, selon les quartiers, quelle densification et quelle forme urbaine ils souhaitaient", précise Astrid Tanguy, en charge du projet Bimby au sein du Cete Ile-de-France. Ces éléments ont ensuite été adressés au bureau d’étude chargé de l’élaboration du PLU. Plusieurs réunions entre ces différents acteurs ont permis d’intégrer les objectifs définis par l’équipe municipale dans les règles du PLU (implantation, emprise au sol....) en prenant en compte, au mieux, les projets des habitants.
Tandis que les architectes jouaient le rôle de médiateurs de la démarche, le PNR et le Cete ont été présents tout au long de la démarche Bimby pour définir la méthode de travail, analyser les résultats des entretiens avec les habitants et alimenter les réflexions sur le zonage et le règlement du PLU.

Lucile Vilboux / Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Rôle du PNR et financement
En tant que personne publique associée aux élaborations ou révisions de PLU des communes de son territoire, le parc a pu, à ces occasions, informer les municipalités de la démarche Bimby et s’y lancer en 2011 avec celle des Essarts-le-Roi. Côté financements, tandis que le temps passé par le Cete sur la démarche était financé par l'Agence nationale de la recherche et la direction départementale des territoires des Yvelines, la commune pouvait compter sur le soutien du parc à hauteur des trois quarts du reste de l'ingénierie (temps passé par les architectes notamment) non pris en charge par le Cete.

Projets de constructions : qui et pour quels projets ?
L’expérimentation a été menée également sur une autre commune du parc (Le Tremblay-sur-Mauldre dans les Yvelines). Sur cette commune et celle des Essarts-le-Roi, les architectes ont réalisé au total 130 entretiens individuels qui ont révélé les profils et attentes des habitants. 60% des foyers ont projeté un ou plusieurs logements sur leur parcelle. 1/10 de ces projets sont destinés aux enfants des propriétaires et 1/6 concerne l’adaptation d’un logement pour des personnes âgées. Les habitants ont projeté un ou plusieurs logements sur leur parcelle pour diverses raisons qui pouvaient se cumuler : 60% d’entre eux y trouvaient un intérêt financier, 30% ont souhaité un logement plus adapté à leur situation de vie et pour 40% d’entre eux cela répondait à un intérêt familial. 47% des projets de construction prendraient la forme d’une petite maison, 42% d’un grand logement et 11% d’un studio. 80% sont imaginés pour un tiers, 15% pour un proche et 5% pour soi. 55% des projets de logements ont été souhaités par des familles avec enfants, 5% par des jeunes couples et 40% par des retraités.


 

Contact(s)

Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

Maison du Parc- Château de la Madeleine- Chemin Jean Racine
78472 Chevreuse cedex
01 30 52 09 09
01 30 52 12 43
Nombre d'habitants : 109000
Nombre de communes : 51
Nom de la commune la plus peuplée : Rambouillet (26971 hab.)

Hervé Allein

Vice-président commission Urbanisme

Jennifer Bureau

Chargée de mission Urbanisme
urbanisme.pnr.chevreuse@wanadoo.fr

Astrid Tanguy

En charge du projet Bimby - Cete Ile-de-France
astrid.tanguy@developpement-durable.gouv.fr

Catherine Charpentier

Service Urbanisme des Essarts-le-Roi
urbanisme@essarts-le-roi.org
Haut de page