Des associations de Côte-d'Or dynamisées par un chargé de mission

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Côte-d'Or

Au Pays Plaine de Saône Vingeanne, depuis 2006, un chargé de mission accompagne le développement des associations, organise un forum, aide à monter des dossiers de financement. La vie associative s’en trouve dynamisée.

Le Pays Plaine de Saône Vingeanne regroupe quatre communautés de communes à la frange Est de la Côte-d’Or. Plus qu’un bassin de vie, c’est un carrefour régional, sans un pôle urbain plus attractif que les autres. Les élus, en 2006, ont constaté que les associations du territoire se sentaient isolées, que leurs cadres vieillissaient, qu’elles risquaient de perdre du dynamisme. D’où la décision de recruter un chargé de mission d’abord pour réaliser un vrai diagnostic de la situation, en particulier dans le domaine culturel et sportif, et ensuite d’imaginer les solutions aux problèmes identifiés. Un nouveau service Vie associative du pays a ainsi été créé.

D’abord, créer un évènement pour relancer une dynamique

La première étape de recensement lui a permis de constater que les 500 associations - uniquement dans les domaines culturel et sportif - ne se connaissaient pas entre elles, qu’elles étaient peu connues de l’ensemble de la population, que beaucoup n’avaient jamais osé demander une subvention quelconque. Pour y remédier, outre la création d’un répertoire, il a provoqué - en lien avec le conseil de développement du pays - l’organisation d’un forum des associations dans chaque communauté de communes au cours du même week-end. Concrètement, sur deux jours en septembre 2006, chaque communauté a proposé un lieu permettant aux associations de se présenter à la population. Les communautés de communes ont fourni les affiches et les tracts. Beaucoup de liens se sont noués à cette occasion, par exemple, entre une association de randonnée et une autre de cyclotourisme. Un club de kayak a descendu la Saône d’un site à l’autre pour se faire connaître dans les autres communautés.

Ensuite, créer un lien durable et offrir un accompagnement

Parallèlement, le nouveau service Vie associative du pays a créé une “Lettre des associations”, un mensuel électronique à destination des associations du territoire, relatant les événements importants, l’actualité du pays, une rubrique de “Trucs et astuces” pour mieux gérer son association. En novembre 2011, la Lettre en est à son 56e numéro, le 6e forum des associations a eu lieu et le répertoire accessible sur le site web du pays est mis à jour en permanence.
Samuel Lamy, le chargé de mission, utilise également le répertoire établi par le service Vie associative de la préfecture. Sous le titre "Mission d’accompagnement et d’information aux associations (Maia)", il propose une liste de personnes ressources disponibles gratuitement dans les différentes administrations locales, qui répondent à toutes les questions portant sur la comptabilité ou le droit. De son côté, le chargé de mission assiste quasi quotidiennement les associations via des conseils plus généraux (communication, organisation, mise en réseau, accompagnement de projets…). Il s’agit également d’accompagner les collectivités locales dans la définition de leur politique en faveur de la vie associative, de la culture ou du sport.

Des associations dynamisées qui innovent

Le salaire de l’animateur, et l’organisation des forums coûtent au total 46.000 euros par an au pays auxquels s’ajoute tous les 2 à 3 ans la réédition du répertoire des associations pour environ 15.000 euros, ceci étant financé à 80% par l’Etat, la région et le département dans le cadre du contrat de pays. En six ans, le nombre d’associations n’a pas sensiblement augmenté sur le territoire, mais plusieurs d’entre elles ont pris davantage d’envergure.
En 2006, la grande majorité des associations méconnaissaient les dispositifs d’aides financières départementales, régionales ou de l’Etat ainsi que les critères d’éligibilité. Cinq ans plus tard, elles sont beaucoup plus nombreuses à les mobiliser et ont adapté leurs pratiques pour se donner toutes les chances d’obtenir ces financements. Pour la première fois, deux associations ont conçu un projet éligible au FSE et ont abouti, avec une aide du dispositif local d’accompagnement (DLA). Trois associations sportives ont créé un groupement d’employeurs, avec la commune d’Auxonne pour partager des animateurs sportifs, et gérer en commun les “tickets sports” pendant les vacances scolaires. Des regroupements d’associations se sont également créés en vue de mutualiser les moyens entre les associations (offices de la culture…)

Jean-Luc Varin / Agence Traverse, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Pays Plaine de Saône Vingeanne

Nombre d'habitants :

33425

Nombre de communes :

67
11 rue de la Gare
21270 Pontailler-sur-Saône

Jean-Paul Vadot

Président

Samuel Lamy

Chargé de mission service Vie culturelle, sportive et associative
Haut de page