Des flashcodes pour les mobinautes de Leucate

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Aude

La municipalité de Leucate a décidé d’expérimenter la technologie du "flashcode" pour communiquer auprès de la population. Après un premier test concluant d’une semaine lors d’un évènement sportif, le dispositif des flashcodes se développe en direction de la population leucatoise, utilisé comme un outil de promotion et d'information touristique.  

Station balnéaire de l'Aude accueillant une forte population jeune et urbaine l’été, Leucate (3.700 habitants, dix fois plus en été) a fait le choix des nouvelles technologies et des réseaux sociaux pour sa communication à destination de certains publics. En 2009, la mairie recrute un responsable TIC chargé notamment d’étudier différentes alternatives permettant de fournir un supplément d’information sur les événements organisés par la mairie. Après examen des différentes solutions, le "flashcode" est préféré au "bluetooth" et aux "messages push" : aussi bien pour des raisons financières que pratiques. Cette technologie repose sur l'utilisation d'un téléphone mobile. En pratique l'utilisateur doit d’abord photographier à l'aide de son portable, équipé de l'application Flashcode (à télécharger ou directement installé), un pictogramme présent sur les supports de communication édités par la ville (affiche, brochure, bulletin municipal...) à l’occasion d’un évènement. Ensuite, dès que le mobinaute active ce pictogramme, l'application renvoie directement vers une page internet dédiée à l’évènement. Ce type de page peut contenir tous types de documents -textes, photos, vidéos... - concernant l’évènement.

Un premier test concluant

Après une comparaison des offres sur le marché des fournisseurs de flashcodes, la municipalité et l'Office de tourisme ont opté pour l'achat d'un forfait à 6.000 euros par an auprès d'un opérateur de téléphonie mobile. Le forfait intègre la création d'un nombre illimité de flashcodes, plus avantageuse que l’achat à l’unité (79 euros) au-delà d'un certain seuil. L'abonnement donne accès à une plateforme permettant aux flashcodes de transformer des adresses internet en pictogramme visuel, que la ville place sur ses supports de communication. "Cette technologie a tout d'abord été utilisée pour communiquer autour d'événements comme le 'Mondial du vent 2010', une manifestation consacrée aux sports de glisse, et les premières statistiques sont encourageantes : le serveur a dénombré 500 connections en une semaine, et le bulletin d'animation hebdomadaire a enregistré 200 connections par jour", précise Alexandre Carré, responsable des TIC à la mairie de Leucate. Bientôt, le flashcode pourrait être utilisé pour d’autres services : par exemple, pour fournir des précisions sur le patrimoine aux visiteurs de sites touristiques du territoire.


Le flashcode ne remplace pas les médias traditionnels, il les complète

A l'origine destiné à un public cible de jeunes urbains, ce mode de communication s'ouvre progressivement à toute la population de la commune. Désormais, des pictogrammes de type flashcode sont intégrés dans le journal municipal pour compléter l'information disponible. Parallèlement, la municipalité met en place des opérations pour sensibiliser les habitants au nouvel outil. Reste que pour les élus, le flashcode ne doit pas constituer la seule forme de communication : "Nos élus veillent à ne pas créer une communication à deux vitesses et limitent donc l'utilisation des flashcodes à leur fonction première de compléments d'information. À Leucate, les flashcodes n'ont pas vocation à remplacer les médias traditionnels", assure le responsable des TIC.

Pascal Clouet /  PCA pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Mairie de Leucate

34 rue Docteur Sidras
11370 Leucate

Michel Py

Elu référent

Alexandre Carré

responsable TIC
Haut de page