Sarthe

Des médecins salariés pour pallier la pénurie médicale

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Pour attirer de nouveaux médecins, la ville de La Ferté-Bernard (Sarthe) fait le choix de les salarier. Elle a créé un centre de santé municipal qui a ouvert début septembre 2011, après avoir recruté deux médecins.

"Tout est parti en 2009 de l’annonce du départ à la retraite de trois médecins libéraux et de l’incapacité du secteur libéral à assurer localement leur renouvellement", explique le maire de La Ferté-Bernard, Jean-Carles Grelier. Face aux interpellations de la population (10.000 habitants dans la commune, 30.000 habitants pour le bassin de vie), la municipalité décide d’anticiper et prend des initiatives.

Un réel travail marketing auprès des médecins

Cependant, ni les affiches dans les universités de médecine, ni les annonces dans les journaux spécialisés ne donnent de résultat. Ni même, la démarche marketing auprès de 1.500 médecins de la couronne parisienne les invitant par courrier à se rendre sur place : sur 21 réponses, 7 aboutiront à un rendez-vous, et aucun des candidats ne se décidera à sauter le pas. Tentée un moment par la piste d’une maison pluridisciplinaire de santé, la municipalité abandonne rapidement. Confronté aux inquiétudes, des habitants, des autres médecins de la ville et celles provoquées par de futurs départs (de généralistes mais aussi de chirurgiens dentistes…), le maire continue à explorer d’autres pistes.

Comprendre les attentes des jeunes médecins

"À la lecture d’une étude de l’Ordre national des médecins de 2009, témoigne-t-il, je me suis aperçu que le problème était plutôt du côté des futurs médecins qui souhaitent à 66% un statut de salarié. Or mis à part la médecine de prévention, aucun statut ne permet de salarier des médecins au sein de la fonction publique territoriale. La seule solution était de recourir à la création d’un centre municipal de santé. A l’instar de ces 1.500 centres créés il y a 80 ans pour répondre à des besoins de santé publique en France. C’est le choix que nous avons fait. Avec le plein accord de l’Agence régionale de santé qui approuve." Dès la mise en ligne d’une offre sur le site du Syndicat national des médecins de centre de santé, La Ferté-Bernard recevait sept candidatures. Et dès février 2011, la municipalité a pu annoncer la décision d’ouvrir un centre municipal de santé.

Salarier les médecins : une solution parmi d’autres

D’après le maire, La Ferté-Bernard est la première collectivité à utiliser à ce dispositif ancien des centres de santé municipaux pour pallier des problèmes de démographie médicale. "Face aux difficultés du système privé à se renouveler, je ne vois rien de choquant à recourir à un tel dispositif en vue de satisfaire un besoin d’intérêt général. Pour autant, ce n’est pas, d’après moi, le système idéal, ni transposable partout. D’ailleurs, si demain un médecin libéral demande à s’installer, je l’aiderai en priorité parce que l’exercice libéral doit rester la priorité."

Une mise en place simple et un comité de suivi

Le centre de santé a été installé dans des locaux municipaux en centre-ville, et la municipalité a recruté dans un premier temps un médecin coordinateur (ancien médecin libéral) en charge du fonctionnement du centre, un médecin généraliste et une secrétaire médicale à temps complet. Un partenariat avec la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) a permis de mettre en place le tiers payant, obligatoire dans tout centre de santé municipal. Pour évaluer les pratiques médicales de ce nouveau centre, la municipalité a mis en place un comité de suivi avec les différents interlocuteurs publics et privés (ARS, CPAM, médecins libéraux…).

"Sur le plan administratif, le dispositif est plutôt simple à monter, constate l’élu. Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières et constaté une vraie collaboration de la part des services de l’Etat." En année pleine, le centre fonctionnera avec un budget de 150.000 euros, qui comprend les rémunérations des deux médecins et de la secrétaire médicale (fixées sur la base de la grille de la fonction hospitalière) et les équipements. D’autres candidats sont déjà prêts à venir rejoindre ce centre, qui pourra accueillir jusqu’à quatre généralistes. "Pour les Fertois, ajoute le maire, mais aussi, pour les populations des environs. A terme, le centre aura donc une vocation intercommunale."

Michel Léon / Textes & chapos, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Mairie de La Ferté-Bernard

13 rue Viet
72400 La Ferté-Bernard
02 43 60 72 72
Nombre d'habitants : 10000

Jean-Carles Grelier

maire et président de la communauté de communes de l'Huisne sarthoise
c.fritel@lafertebernard.fr
Haut de page