Drôme

Des terrains multisports conçus comme de nouveaux points de rendez-vous pour les jeunes

Tourisme, culture, loisirs

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Chacune des treize communes de la communauté du Pays de l'Hermitage (Drôme) disposera, d'ici deux ans, d'un terrain multisport. Cet équipement, implanté au mieux au coeur des bourgs, est destiné à la jeunesse de ce territoire rural, en mal de lieux de rendez-vous et d'activités répondant à ses envies. Un premier pas concret pour fédérer les élus communautaires autour du développement d'une politique jeunesse.

"Lorsque nous avons travaillé la question des jeunes sur leur territoire, nous avons mis en évidence qu'il y en avait bien dans toutes les communes et que comme partout, ils se rassemblaient autour d'un abribus, devant une mairie, et que cela provoquait parfois des tensions avec le voisinage. A force d'échanges, les élus ont réalisé que la présence de jeunes était en premier lieu bénéfique à la vie de leur commune ; que cette présence était également intéressante pour le sens qu'elle donnait à la commune. Mais que ces rassemblements que certains appellent "sauvages" montrent qu'il manque de lieux adaptés pour qu'ils puissent se retrouver. De là est née l'idée de créer des terrains multisports", relate Jean-Marie Vincent-Bellemin-Noel, coordonnateur enfance jeunesse de la communauté de communes du Pays de l'Hermitage.

Du constat à l'adhésion

"Lors du diagnostic que nous avons lancé avec l'appui de Mairie-conseils, les jeunes ont surpris plus d'un élu en faisant part de leur attachement à leur commune. Ils ont notamment critiqué le fait qu'ils ne soient jamais pris en compte dans les réaménagements de bourgs ou autres projets de voirie qui ont pu avoir pour conséquence de leur supprimer un espace qu'ils avaient investi pour se retrouver", reprend Max Osternaud, vice-président de la communauté de communes, en charge de la jeunesse.
Signe de cette prise de conscience : les maires les plus réticents à cette réflexion menée en 2006 autour d'une politique jeunesse communautaire, se sont trouvés être les premiers à postuler pour accueillir l'un de ces futurs terrains !
"On pourrait nous reprocher d'être dans le loisir pur ou d'être trop matérialistes d'emblée, mais je considère ce projet comme fédérateur. Il est concret tant pour les jeunes que pour les élus", commente Max Osternaud. Il jalonne les premiers pas d'une politique communautaire qui doit prendre de la consistance en direction des 12/20 ans. Car ici comme ailleurs, le constat est cinglant : passé 10 ans, les jeunes adhèrent de moins en moins aux activités encadrées de type centre de loisirs.

Un terrain propice à des animations de proximité

Sur 300 m2 (12 m x 24 m), chaque terrain, délimité par un grillage, aura un revêtement synthétique et permettra la pratique du hand, du mini foot, du basket. Si ces terrains ont été conçus comme des espaces ludiques et libres d'accès pour les jeunes, ils s'insèrent cependant dans une nouvelle politique d'animation de proximité plus élaborée, en direction des adolescents et jeunes majeurs. "Nous avons découpé notre territoire en pôles d'animation avec des animateurs qui vont tourner sur les communes. Ces terrains multisports deviendront un lieu où ces animateurs pourront mettre en place des projets avec les jeunes ou tout simplement les rencontrer", explique Max Osternaud. La communauté de communes s'appuie pour cela sur la maison des jeunes et de la culture de Tain-l'Hermitage, partenaire du projet. "Nous n'avons pas les compétences en interne. Il nous a semblé plus pertinent de confier ce travail à une association locale, référente en la matière", justifie l'élu. La communauté de communes prenant à sa charge le financement des postes d'animateurs.
L'EPCI assume également, bien sûr, le coût des terrains multisports (estimé à 30.000 euros l'unité) ; sachant qu'elle escompte des aides (1) et que chaque commune mettra gratuitement à disposition un terrain où l'implanter. "L'idéal serait le centre-bourg ou à proximité des écoles pour que le terrain soit facilement accessible et fréquenté. Il faudra donc parfois trouver des compromis entre la tranquillité des habitants et l'accessibilité pour les jeunes", glisse Jean-Marie Vincent-Bellemin-Noel. Des réunions de concertation avec les habitants sont prévues au fur et à mesure de l'avancée des projets. Les premiers devraient voir le jour d'ici la fin 2007. Mi-septembre, la communauté de communes a choisi un maître d'oeuvre pour conduire ces chantiers, et lancé les appels d'offres des deux lots du marché (aménagement de la plate-forme et installation du complexe sportif).

 

(1) Subventions du conseil régional (dans le cadre du contrat de pays) et participations du conseil général et de la CAF.

 

Emmanuelle Stroesser, pour la R=rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de l'Hermitage

ZAC Grands Crus
26600 Tain-l'Hermitage
04 75 07 01 80
04 75 07 95 85
Nombre d'habitants : 20000
Nombre de communes : 13

Jean-Marie Vincent

Coordinateur enfance jeunesse
jeanmarie.pays.hermitage@wanadoo.fr

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page