Deux communautés s'associent pour promouvoir leurs savoir-faire artisanaux

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Drôme

Depuis 2004, les communautés de communes du Pays de Dieulefit et du Pays de Marsanne pilotent une opération rurale collective (ORC) en faveur de l'activité commerciale et artisanale, qui a notamment permis de valoriser les métiers d'art de ces deux territoires de la Drôme.

Dans le cadre d'un contrat global de développement signé avec la région Rhône-Alpes au début des années 2000, les communautés de communes du Pays de Dieulefit (16 communes, 8.300 habitants) et du Pays de Marsanne (10 communes, 8.000 habitants), ainsi que la communauté d'agglomération de Montélimar-SESAME (15 communes, 50.300 habitants) ont fait l'objet d'un diagnostic territorial relatif aux activités d'artisanat et de commerce. L'étude a identifié deux périmètres : d’une part le territoire urbain de Montélimar doté de grandes zones commerciales, d’autre part les deux territoires semi-urbain (Marsanne) et rural (Dieulefit), qui se caractérisent par des structures commerciales semblables et des savoir-faire identiques en matière d'artisanat (céramique et poterie). A partir de juillet 2004, les deux intercommunalités ont engagé une opération rurale collective (ORC) afin de valoriser ces métiers d'art, d’organiser des manifestations commerciales et d’améliorer les aménagements commerciaux.

Diagnostic, animation et communication


L’opération se déroule sur six ans, pour un budget total d'environ 4 millions d’euros couvrant les différentes actions et investissements, la dernière phase devant s'achever en 2012. Sur l’ensemble, le montant des subventions versées par le FISAC, l’Europe, la Région, et le département, réparties en trois enveloppes budgétaires de deux ans, correspond à 45% des dépenses engagées. Le reste du financement est apporté par les communautés, les communes, les chambres consulaires et les entreprises artisanales et commerciales.
Concrètement, l'ORC définit un programme d'actions qui comprend cinq grands volets : étude, animation, communication, développement et investissement. Depuis 2004, trois études ont été menées ; la première s'est intéressée aux pratiques de consommation des touristes et des propriétaires de résidences secondaires, la deuxième a analysé la consommation des habitants, et la dernière a dressé un diagnostic des métiers de la céramique. En matière d’animation, il a fallu identifier d’un côté les animations commerciales à vocation événementielle assurées par les commerçants, qui peuvent donner lieu à différentes opérations (marchés artisanaux, braderies, salons thématiques…), et de l’autre les animations économiques pilotées par les chambres consulaires (chambre des métiers et de l'artisanat et CCI). La communication a été développée, avec l'édition d'une lettre d'informations sur les actions de l'ORC, et la réalisation d'un Guide des potiers et céramistes et d’un Guide des métiers d'art du territoire.

Une aide à l’investissement et la création de la marque "Dieulefit Original"


"Le volet développement est centré sur les métiers d'art. L'objectif est d'accompagner les entreprises dans leurs projets de développement en allouant des financements ou en mettant en place des actions collectives", souligne Patricia Stadler, directrice des services de la communauté de communes du Pays de Dieulefit. Depuis le lancement de l'ORC, une vingtaine d'entreprises artisanales et de commerces ont bénéficié d'une aide à l'investissement (plafond de 5.000 euros) pour de l'acquisition de matériel ou des travaux d'embellissement (façade, décoration intérieure) ou structurants (terrasse, accès pour les personnes à mobilité réduite). En 2007, la communauté a créé la marque "Dieulefit Original"' pour les céramiques locales, afin de limiter la contrefaçon et de structurer un réseau de professionnels. Aujourd'hui, 13 potiers y ont adhéré. Enfin, dernier volet de l'ORC, les aménagements urbains et commerciaux : chaque commune, en tant que maître d'ouvrage, a bénéficié de subventions pour rénover son espace commerçant. L'embellissement des centres-villes a incité les commerçants à faire de même pour leurs devantures. "Par ailleurs, la chambre consulaire propose aux artisans et aux commerçants des formations thématiques : transmission d'entreprises, démarches qualité et environnementale, stratégies d'accueil… ", précise la directrice des services.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils
 

Communauté de communes du Pays de Dieulefit

8, rue Garde de Dieu
26220 Dieulefit

Patricia Stadler

Directrice des services
Haut de page