Développer les infrastructures : une priorité pour la commune nouvelle de Torigny-les-Villes (50)

Publié le
par
Victor Rainaldi
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Manche

Pour préserver la qualité de vie de ses habitants, la commune nouvelle de Torigny-les-Villes améliore le réseau routier et facilite les circulations dans les communes déléguées qui en ont le plus besoin. Et ouvre une classe (maternelle ou primaire) tous les deux ans…

La commune nouvelle de Torigny-les-Villes (4.400 habitants) a vu le jour en janvier 2016. D’après son maire, Anne-Marie Cousin, ses quatre communes déléguées "se sont réunies sur la base de leur vision commune, de leurs complémentarités et des projets qu’elles souhaitaient porter ensemble". Une charte formalise leur engagement à maintenir des pôles de vie dans chaque commune déléguée.

Développer d’abord les infrastructures urbaines

"Compte tenu des restrictions budgétaires et de la nécessité de développer les infrastructures urbaines, nous n’étions pas dans une logique de créer de nouveaux services mais plutôt de conserver et de conforter ceux qui existaient", poursuit le maire de la commune nouvelle. Si Torigni-sur-Vire (lire encadré) (2.600 habitants) disposait déjà d’infrastructures urbaines satisfaisantes, ce n’était pas le cas des trois autres communes et notamment de Guilberville (1.200 habitants) située à proximité de l’autoroute et dotée d’une zone industrielle en forte croissance. "Cette commune n’avait plus les moyens suffisants pour effectuer les investissements indispensables à son développement."

Maintenir une agence postale communale

L’installation de nouvelles entreprises à Guilberville s’accompagne de l’arrivée de nouveaux habitants. La croissance des activités économiques et de la démographie exige notamment des travaux de voirie importants pour améliorer le réseau routier et faciliter les circulations. Guilberville était aussi en difficulté pour maintenir son agence postale communale avec un agent contractuel. En conformité avec une convention signée avec La Poste, la mairie doit assurer une permanence de 21 heures par semaine. Une mission qui devenait compliquée pour cette petite commune qui devait faire face à de multiples engagements pour continuer son développement. Dans le cadre de la commune nouvelle, ces permanences peuvent être effectuées avec plus de facilité.

Ouvertures de classes en maternelle et primaire

Le maire de Torigny-les-Villes alerte cependant sur les réactions négatives qu’un soutien marqué à une commune déléguée peut faire naître. "Certains habitants de Torigni-sur-Vire ont pensé que l’argent de leurs impôts allait bénéficier à Guilberville et il a fallu expliquer que sa croissance rapide profiterait à toute la commune nouvelle." Un exemple : le département de la Manche va perdre encore environ 500 élèves en 2019, tandis que la commune nouvelle de Torigny-les-Villes ouvre une classe (maternelle ou primaire) tous les deux ans depuis quelques années.

Services conservés et améliorés

En termes d’amélioration de services proprement dits, on peut citer trois exemples significatifs. La cuisine centrale qui préparait les repas scolaires d’une seule commune les prépare désormais pour toutes avec des produits frais locaux. Par ailleurs, les habitants sont toujours accueillis dans leurs anciennes mairies où ils peuvent effectuer presque toutes les démarches sauf celles qui touchent au régalien et qui sont concentrées au siège de la commune nouvelle. La médiathèque a pu élargir ses horaires d’ouverture et recevoir davantage de publics spécifiques. Les élèves de deux écoles communales, qui fréquentaient une autre médiathèque, pourtant plus distante, se rendent désormais dans la structure culturelle de la commune nouvelle.

Les mairies déléguées assurent les services de proximité

La qualité des services aux habitants passe aussi par les communes déléguées. "Quelques mois après la création de la commune nouvelle, un maire délégué m’appelle pour me dire qu’il n’avait plus l’autorisation de commander du gravier pour boucher un trou qui s’était formé dans un chemin", explique la première magistrate. "En réponse nous avons élargi la délégation des maires délégués afin qu’ils puissent répondre directement aux attentes des habitants sur les sujets de proximité."
Dans les prochaines années une des priorités de la commune nouvelle sera de "faire en sorte que les trois communes déléguées moins peuplées que Torigni-sur-Vire puissent être dotées d’un niveau d’infrastructures (voiries, éclairage public…) comparable", tient à préciser le maire. C’est un levier d’action essentiel pour améliorer la qualité de vie des habitants.

Nom de la commune nouvelle : Torigny-les-Villes

Si le nom de la commune nouvelle s’inspire de celui de la plus grande commune déléguée qui la compose (Torigni-sur-Vire) il a été modifié en tenant compte du suffixe "ville" des trois autres communes et l’orthographe de Torigni transformée en Torigny.

Commune nouvelle de Torigny-les-Villes

Nombre d'habitants :

4400
Place Charles de Gaulle, BP 30
50160 Torigny-les-Villes
contact@torignylesvilles.fr

Anne-Marie Cousin

Maire
Haut de page