Nord

Dunkerque met ses habitants à la place des personnes handicapées

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Le 8 juin 2008, à l'occasion de la journée "Mobile en Ville", des groupes accompagnés de personnes en fauteuil roulant ont sillonné les différents quartiers de la ville. Une balade dominicale organisée dans une démarche solidaire.

A 8h30 le 8 juin 2008, des volontaires se sont retrouvés sur le parvis de la mairie de Dunkerque pour participer à une marche d'orientation : munis d'un plan de quartier, de feutres de couleur et d'une planchette de bois colorée, les groupes ont déambulé pendant une matinée pour mesurer le degré d'accessibilité de chaque rue (largeur et hauteur des trottoirs, accès aux arrêts de bus...). La participation repose sur le volontariat : membres d'associations locales d'aides aux handicapés venus avec leur fauteuil, conseillers communaux et habitants... Près de quatre-vingts personnes ont répondu présent : "C'était vraiment une fête", se réjouit Zoé Carré, adjointe au maire chargée de l'égalité, des droits de l'homme et de la lutte contre les discriminations. "Par cette démarche, nous avons souhaité sensibiliser le public sur la question de la mobilité et de l'accessibilité en ville pour les personnes handicapées, et notamment les personnes à mobilité réduite qui circulent en fauteuil roulant." La méthode, élaborée par l'association "Mobile en Ville" et déjà testée dans d'autres collectivités comme Lille, a été reprise par la municipalité avec l'appui de la communauté urbaine de Dunkerque. "Nous réitérerons l'expérience pour d'autres types de handicaps, notamment en faveur des malvoyants et des malentendants", informe Zoé Carré.

Une élue à la tête de la délégation contre les discriminations

L'opération "Mobile en Ville" marque le coup d'envoi de la politique de la ville en faveur des personnes handicapées. "La loi du 11 février 2005 a eu un effet accélérateur, affirme Zoé Carré. Depuis mars 2008, je suis la première élue à la tête de la délégation contre les discriminations." Si la matinée du 8 juin avait pour objectif de sensibiliser la population aux difficultés quotidiennes des personnes à mobilité réduite, elle permet aussi de dresser un diagnostic de l'accessibilité en ville : "D'après les données et les commentaires rapportés, nous pouvons évaluer l'accessibilité des rues et des établissements recevant du public. Ainsi, la largeur idéale d'un trottoir serait d'environ 1,20 mètre si la personne en fauteuil roulant souhaite faire demi-tour." La mairie de Dunkerque n'est pas la seule à se mobiliser : des actions sont menées à l'échelon communautaire, notamment en vue de réaménager des rues et de garantir une meilleure accessibilité des transports collectifs et des commerces de l'agglomération. Autre initiative marquante, la deuxième édition de l'opération "Loisirs pour tous", organisée par le syndicat intercommunal des Dunes de Flandre : l'été dernier, en plus des Tiralos (fauteuils adaptés à la baignade) et des Vélopouss' (vélos avec un fauteuil adapté) mis à disposition gratuitement sur le front de mer, l'office de tourisme a proposé des activités de sport de plage en faveur des personnes handicapées.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Ville de Dunkerque

Hôtel de ville- Place Charles Valentin
59140 Dunkerque
03 28 59 12 34

Zoé Carré

Adjointe au maire chargée de l'égalité et des droits de l'Homme, de la lutte contre les discriminations et du quartier de Petite-Synthe
zcarre@ville-dunkerque.fr
Haut de page