Festival de cultures urbaines sur le campus de Pessac (33)

Publié le
par
Michel Léon
dans

Tourisme, culture, loisirs

Gironde

Depuis vingt-deux ans, la ville de Pessac organise un festival de cultures urbaines qui s’installe pendant les vacances de la Toussaint sur le campus universitaire bordelais. Vibrations urbaines accueille entre 15.000 et 20.000 visiteurs pour ses compétitions de glisse, concerts et performances graphiques.

La ville de Pessac (62.000 habitants) en Gironde, accueille chaque année sur son territoire 45.000 étudiants. Elle a répondu, en 1997, à la proposition de jeunes Pessacais des quartiers, en particulier ceux concernés par la politique de la ville, qui voulaient valoriser leurs activités de hip-hop, break dance, etc. La ville leur a proposé de créer un festival appelé dans un premier temps Rap and Roll, puis Vibrations urbaines, qui accueille désormais régulièrement entre 15.000 et 20.000 visiteurs au cours de la première semaine des congés de Toussaint (en 2019, il aura lieu du 29 octobre au 3 novembre).

"Dès l’origine, cet événement a été porté en régie par la direction de la Jeunesse", explique l’adjoint au maire délégué à l'éducation et à la jeunesse, Emmanuel Magès. Depuis, une équipe dédiée en assure la programmation, avec l’aide important de bénévoles, et en lien avec de nombreux partenaires du territoire ou à l’international : Bordeaux Métropole, conseil régional, conseil départemental, et quelques partenaires privés qui profitent de cette vitrine. La ville assure les deux-tiers du budget, qui s’élève à 200.000 €. Les associations locales sont invitées à y promouvoir leur pratique de ces cultures urbaines qu’elles portent tout au long de l’année, la danse en particulier, pour mieux les mettre en valeur. "Et d’année en année, ajoute l’élu, le festival s’efforce de suivre la tendance et la mouvance de ce monde."

Glisse, concerts, culture hip hop et graff

Le festival s’est installé depuis trois ans sur le campus universitaire de Bordeaux, situé à 65% sur le territoire de Pessac. Il s’articule autour de trois axes majeurs : d’abord les activités de glisse (skate, BMX, et, depuis trois ans, la trottinette, etc.) ; ensuite, la musique urbaine, rap, dub, mais aussi la danse avec le break dance et des battles, sorte de joutes et de duels entre trois danseurs ; et enfin, dernier axe, l’art graphique urbain, graff et street art, qui a été intégré dans les années 2000, en particulier pour donner aux jeunes de Pessac qui commençaient à taguer, la possibilité de s’exprimer plus officiellement sur des murs publics ou privés. "Ces arts, qui bougent beaucoup, viennent souvent de la rue, insiste l’élu. En proposant aux jeunes de s’exprimer sur les murs de la ville, nous ne faisons qu’accueillir leur art dans le festival en s’attachant à suivre leur demande pour s’en enrichir. C’est en suivant les tendances en matière de street art, par exemple, que nous avons créé un concours national d’art urbain ou que nous nous sommes lancés dans une démarche d’exposition et de marchandisation qui était souhaitée."

"L’art se mur-mur", appel à projets de graff

C’est dans ce cadre qu’un grand nombre d’initiatives sont prises dont en particulier un appel à projets, "L’art se mur-mur", lancé il y a quatre ans auprès des propriétaires pessacais pour qu’ils rencontrent des graffeurs locaux et internationaux et qu’ils leur donnent leurs murs à peindre ou à graffer. Une vingtaine se sont proposés et plusieurs performances sont réalisées chaque festival, à partir d’un cahier des charges très précis, afin d’éviter tout problème.

Événement associé à des ateliers d’initiation et d’éveil

"Mais l’intention initiale de la ville de proposer des activités à ses jeunes demeure. Avec le festival, belle vitrine pour la ville, nous perpétuons notre démarche éducative puisque tous les événements sont systématiquement associés à des ateliers d’initiation et d’éveil sur l’ensemble de notre territoire. Cela ne nous empêche pas de faire venir des professionnels du monde entier pour qu’ils confrontent leur pratique avec les jeunes du territoire afin qu’ils s’améliorent d’année en année", souligne l’élu. Signe du rayonnement international de l’événement, la compétition de battle danse a été remportée l’an dernier par une équipe de trois Japonais. Les compétitions de BMX attirent des Espagnols, des Anglais, etc. Côté public, l’événement attire jusqu’aux enfants des premiers participants qui assistent désormais en famille aux compétitions…

Commune de Pessac

Nombre d'habitants :

62000
Place de la Ve République
33604 Pessac Cedex
courrier@mairie-pessac.fr

Céline Paquet

Attachée de presse
Haut de page