Somme

Food truck social ou "cuisine en camion" pour redonner le goût des légumes (80)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Pour favoriser une alimentation saine auprès des publics en précarité, la ville d'Amiens et son CCAS ont souhaité élargir la gamme des produits frais distribués par les structures d'aide alimentaire. Depuis 2015, un camion équipé d’une cuisine - dit "food truck" - propose des dégustations de plats de saison devant les centres de distribution.

Chaque année, le CCAS et la ville d'Amiens (135.000 habitants) livrent 25 tonnes de fruits et légumes aux structures d'aide alimentaire. Céleris, choux de Bruxelles, endives, betteraves, poireaux et autres légumes ont fait leur apparition dans les 17 centres de distribution. Objectif : promouvoir une alimentation équilibrée et saine auprès des 5.000 bénéficiaires de minima sociaux, dans une région où 20% des adultes sont considérés comme obèses. La ville y voit aussi une façon de valoriser les circuits courts. "Les actions autour de la nutrition mettent en jeu des problématiques très diverses, comme la diminution des terres agricoles, le mode d'approvisionnement, le gaspillage alimentaire, la santé...", souligne l’adjointe en charge de la santé, de la dépendance et des affaires sociales, Annie Verrier.
En 2008, le service Santé publique de la ville lance une concertation avec les agriculteurs picards. Dans ce cadre une liste de légumes locaux et de saison pour l'approvisionnement des structures d'aide alimentaire est établie. Des partenariats se sont ensuite développés avec la chambre d’agriculture et l’Ademe.

Convaincre qu’il est possible de manger sain, pas cher… et bon

Les structures d’aide rencontrent des réticences du côté des bénéficiaires. "Les freins évoqués étaient l'aspect, le goût des légumes, une méconnaissance de la façon de les cuisiner", indique l’élue. D’où l'idée de faire déguster des plats simples à base de légumes pour convaincre qu’il est possible de les cuisiner facilement. "Nous voulions démontrer que contrairement aux idées reçues, on peut manger sain, pas cher… et bon. Comme les structures d'accueil n'ont pas de cuisine, nous avons pensé au food truck - la cuisine sur roue", explique le chef du service Santé publique, Patrick Kerros.

Ambassadrices santé alimentation, issues des quartiers prioritaires

L’opération est lancée en mai 2015, d’abord une fois par semaine sur deux centres de distribution d’aide alimentaire (1.500 bénéficiaires), puis depuis janvier 2016, du lundi au vendredi sur cinq centres.
L'animation est confiée à une association, la "Ligue de l’enseignement 80 - relais social" qui, dans le cadre des ateliers Santé ville, avait déjà formé dix femmes issues des quartiers prioritaires à la fonction d’"ambassadrices Santé alimentation" pour qu’elles interviennent lors d’évènements liés à la promotion de l'équilibre alimentaire. Elles ont été associées aux différentes étapes du marché public en vue de l’acquisition du véhicule : élaboration du cahier des charges, analyse des candidatures, etc..
Désormais aux manettes des fourneaux du food truck, ce sont elles qui mettent au point des recettes simples et de saison, à moins de 2 euros, puis cuisinent les plats pour la dégustation. Elles discutent avec les bénéficiaires de l’aide alimentaire et leur remettent un cabas contenant la fiche recette et tous les ingrédients, sous forme d’un kit intitulé le "YA+K".

Cinq fois plus de légumes distribués grâce au food truck

La logistique - approvisionnement, préparation des cabas - est assurée par la Ligue de l’enseignement 80 et la ville. Les premiers résultats sont encourageants. "Sur les six premiers mois, cinq fois plus de légumes ont été distribués, précise le chef du service Santé publique. Après une dégustation d'une recette à base de fenouil, 75 kg de fenouil ont été écoulés alors qu'auparavant on ne dépassait pas les 15 kg ! Pour les carottes, nous sommes passés de 100 à 200 kg."

"En outre, la fonction d'ambassadrice a permis à ces dix femmes de valoriser leur savoir et leur image, précise l'élue. Résultat inattendu, la volonté de quatre d'entre elles de se réunir en association pour intervenir aussi sous forme de prestation."

Éléments financiers :
Fourniture de 25 tonnes de légumes à l'année : 20.000 euros financés par la ville d'Amiens. Achat et aménagement du camion : 97.000 euros financés par l’État (dotation en développement urbain) et par la ville (20%).
Coût par journée d'intervention du food truck (achat des produits autres que légumes, remise de 100 sacs, déplacements...) : 150 à 200 euros.

Delphine Lethu, L’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune d'Amiens

Place de l'Hôtel de Ville
80000 Amiens
03 22 97 40 40
03 22 97 42 53
Nombre d'habitants : 135000

Annie Verrier

Adjointe chargée de la santé, de la dépendance et des affaires sociales
a.verrier@amiens-metropole.com

Patrick Kerros

Chef de service municipal Santé publique
p.kerros@amiens-metropole.com
Haut de page