Fusion d'EPCI : le devenir des CIAS et des compétences intercommunales d'action sociale

Question/réponses majeures : mise à jour de l'édition 2015 en application de la loi NOTRe
Publié le
par
C. Piteux, juriste et délégué général adjoint de l'Unccas, J.Domenach et E.Faure, B. St.Germain, Mairie conseils, avec la contribution de Joëlle Martinaux, Uncass
dans

Social

Mis à jour le

Cette publication présente les conséquences juridiques d’une fusion d’EPCI (1) sur  les compétences sociales d’intérêt communautaire et les CIAS. (1) EPCI : sont concernées les communautés de communes et d’agglomération, les  communautés urbaines.  


La compétence sociale appelle une attention particulière au regard de son histoire, de son contexte et des enjeux qu’elle représente. 
 Depuis la loi de Cohésion sociale de 2005, les communautés de communes et d’agglomération peuvent créer un CIAS pour mettre en œuvre tout ou partie des compétences sociales d’intérêt communautaire.

De nombreuses communautés ont progressivement opté pour plus de compétences sociales et tout un ensemble de services se sont organisés pour répondre aux besoins sociaux. Dans la mécanique des fusions d’EPCI, il sera important de préserver ces acquis et de maîtriser les enjeux de l’action sociale intercommunale sur des territoires plus vastes. La possibilité et les incidences de la suppression des CCAS pour les communes de moins de 1 500 habitants sont également abordées dans cet ouvrage.

Type :
Publication
Publication reference :
E197
Nombre de pages de publication :
47
Haut de page