Morbihan

La Chapelle-Caro crée sa maison de santé à partir des besoins des professionnels (56)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

C’est à la demande des professionnels de santé que la commune de La Chapelle-Caro a réalisé une maison de santé pluridisciplinaire. Les loyers versés sont différenciés selon les catégories de professionnels et grâce aux subventions obtenues, ils couvrent intégralement les annuités d’emprunt.

La municipalité de La Chapelle-Caro (1.330 habitants) s’est saisie du projet d’une maison de santé pluridisciplinaire pour améliorer les conditions de travail des professionnels de santé, sur un territoire qui n’est pas encore en déficit d’offre médicale. "Nous avons travaillé à la demande des professionnels, en partant de leurs besoins", se souvient Michel Guégan, maire de la commune. Il s’agissait tout à la fois de faciliter le travail d’équipe et les remplacements, de partager un secrétariat, de mieux répondre aux attentes de la population et d’assurer une présence médicale diversifiée et durable sur cette commune proche de Ploërmel et de son hôpital général (8 km). Après avoir sollicité, sans succès, deux communes voisines pour se joindre au projet, la municipalité a rassemblé autour d’une même table les professionnels concernés et l’architecte pour construire un pôle de santé modulable sur un terrain communal. Le projet est allé très vite, avec des contacts et des échanges permanents entre les professionnels et la collectivité. Le rez-de-chaussée est aménagé et accueille depuis octobre 2010 deux médecins, trois kinésithérapeutes, trois infirmières et une podologue. Un second niveau en sous-sol reste aménageable.

Volonté des élus et engagement des médecins

La commune n’étant pas en déficit médical, les subventions ont été difficiles à obtenir. La présence du maire en commission de Dotation d’équipement des territoires ruraux a été décisive, de même qu’une lecture attentive des règlements d’intervention du département pour les bâtiments communaux, qui n’excluent pas les maisons de santé communales. De leur côté, les professionnels de santé ont cosigné des courriers pour soutenir les demandes de subvention et expliquer l’intérêt de ce pôle de santé. "Le conseil municipal nous a suivi tout de suite", explique Françoise Tattevin, médecin généraliste à l’initiative de la maison de santé, installée depuis 1987 à La Chapelle-Caro" Pour cette médecin, qui est maître de stage depuis 2001 à la faculté de médecine de Rennes, "notre génération doit réfléchir à la question de la succession et du suivi de sa patientèles, cela fait partie de notre travail. Je fais partie de ces médecins qui ont travaillé seuls pendant de nombreuses années (25 ans), mais aujourd’hui l’exercice libéral est beaucoup plus compliqué, avec un accroissement des tâches administratives. Il faut proposer aux jeunes une évolution des conditions de travail et répondre à leurs craintes d’être isolés, débordés et de ne pas pouvoir prendre de congés". Grâce à l’implication de la collectivité locale qui a porté le projet de bout en bout, les professionnels n’ont pas eu à monter un projet complexe qu’ils ne se sentaient pas capables de gérer.

Des loyers modulés

La commune a réussi à obtenir des subventions qui lui permettent de pratiquer des loyers modérés, et modulés en fonction des catégories de professionnels : les infirmières et le podologue paient 300 euros mensuels, les kinés 500 euros pour une surface plus importante, et les médecins, paient également 500 euros mensuels pour une surface de cabinet moindre, mais des locaux d’archive, de salle d’urgence et de secrétariat. Ces loyers attractifs permettent d’envisager de nouvelles installations.

Partage de logiciel pour le suivi des malades et nouveaux projets

Aujourd’hui, plus personne ne pourrait se passer de cet équipement. L’intérêt majeur de ce pôle de santé a été l’arrivée d’un deuxième médecin sur la commune, et bientôt un troisième, permettant d’absorber les patientèles des communes alentour dont les médecins sont partis sans successeur.Les professionnels travaillent ensemble et échangent régulièrement pour coordonner les soins, même si un projet global de santé n’a pas encore été formalisé, faute de temps. Un logiciel de partage d’informations sécurisé est utilisé par les professionnels de santé de La Chapelle Caro et par deux autres médecins du secteur de garde pour faciliter le suivi des malades. En 2013 un nouveau médecin devrait rejoindre la maison de santé et la commune espère installer un dentiste. Elle va également aménager un logement au sein de la résidence pour personnes âgées afin d’accueillir plus facilement des remplaçants.

Claire Lelièvre / L’Esprit Village - L’Acteur rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Montage financier de la maison de santé
Total de l’investissement : 652.000 euros TTC
Subventions obtenues :
90.000 euros de l’Etat (dotation d’équipement des territoires ruraux)
41.000 euros de l’Etat (réserve parlementaire)
122.500 euros du conseil général du Morbihan (fonds pour les bâtiments communaux)
300.000 euros d’autofinancement couvert par les loyers
+ FCTVA


 

Contact(s)

Commune de La Chapelle-Caro

12 avenue Yves Rober
56460 La Chapelle-Caro
02 97 74 91 53
mairie.la-chapelle-caro@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 1330

Michel Guegan

Maire

Françoise Tattevin Françoise Tattevin

Médecin généraliste
f-tattevin@wanadoo.fr
Haut de page