La communauté de communes de Guéret investit dans la domotique et la santé

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Creuse

En juin 2006, le pôle Domotique et Santé - Odyssée 2023 de la communauté de communes de Guéret Saint-Vaury dans la Creuse, est labellisé pôle d'excellence rurale. L'intercommunalité a lancé un pari ambitieux : faire du vieillissement de son territoire un vivier d'opportunités. Loin d'être un handicap, les seniors s'avèrent être un véritable atout pour le dynamisme local, le développement de technologies innovantes et la création de nouveaux emplois.

En raison de son caractère rural et d'une population vieillissante, la Creuse souffre d'un manque de dynamisme et rencontre l'ensemble des problèmes liés au grand âge et à la dépendance. Le défi relevé par la communauté de communes de Guéret Saint-Vaury (19 communes, 29.100 habitants) : transformer les contraintes de son territoire en un vivier d'opportunités économiques et améliorer le confort de vie des personnes dépendantes. Forte de la présence d'acteurs économiques et industriels des secteurs de l'électronique, l'intercommunalité a créé Odyssée 2023, un pôle domotique et santé afin de favoriser le maintien des personnes à domicile. "Notre territoire est certes fragile, mais nos difficultés restent communes à bien d'autres zones en France et en Europe. Certaines analyses montrent que la situation démographique actuelle de la Creuse correspondrait à celle de l'Europe dans vingt à trente ans", souligne Eric Correia, vice-président en charge du Pôle Domotique et Santé de la communauté de communes du Guéret Saint-Vaury et maire-adjoint de la ville de Guéret. Dès 2004, l'intercommunalité fait appel à un cabinet de consultants afin de structurer ses réflexions et d'élaborer des propositions concrètes. Résultat : un projet de pôle d'excellence rurale (PER) "Domotique et Santé" qui porte sur la formation professionnelle, le soutien à l'innovation et à l'implantation d'activités économiques nouvelles et enfin sur le développement de la domotique.

Création d’un poste de chef de projet domotique et santé

"Grâce au PER, nous avons bénéficié de financements importants. Le projet labellisé correspond à un investissement de 2,1 millions d'euros : 86% pour financer la construction d'un centre ressources - la maison de la domotique - et le reste pour financer l'expérimentation de packs domicile et d'établissements de soins", explique Bertrand Lapôtre, chef de projet du pôle Domotique et Santé – Odyssée 2023 à la communauté de communes de Guéret Saint-Vaury. Par ailleurs, le coût de la communication et des études est évalué à 340.000 euros sur trois ans. Les financements européens Leader + ont aussi permis à l'intercommunalité de mobiliser et de convaincre les élus et les investisseurs privés à mutualiser davantage de fonds. Il a été ainsi possible de créer le poste de Bertrand Lapôtre, chef de projet du pôle Domotique et Santé.

Des "packs de produits et de services" ont été testés dans vingt foyers

Ces packs améliorent la sécurité des personnes âgées et handicapées sur leur lieu de vie. Ils servent tout d’abord à sécuriser les locaux grâce à des capteurs de fumées et de fluides pour limiter les risques d'incendie et de dégâts des eaux. Ils permettent de contrôler la température pendant les périodes de canicule et de grand froid. Ils sécurisent les déplacements dans la chambre ou dans la maison avec l’aménagement de chemins lumineux, pour aller de la chambre aux toilettes afin de limiter les chutes, causes la plus fréquente d’aggravations de l'état de santé. Ils améliorent la coordination des intervenants qui prennent en charge les personnes à domicile.
"Ces packs ont été testés dans vingt foyers du territoire communautaire. Cette expérimentation a été pilotée par le conseil général de la Creuse qui a décidé d'étendre le dispositif à tout le département soient 2.500 bénéficiaires de la télé-assistance", explique Bertrand Lapôtre. Des équipements similaires ont été testés dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du centre hospitalier de Guéret. Cette seconde expérimentation domotique de 18 mois a été menée dans un double objectif : améliorer le confort des patients et les conditions de travail du personnel. En plus du matériel utilisé dans les foyers, le pack comprend des chasses d'eau automatiques, des mécanismes pour les ouvertures des volets et occultations des lieux communs, des bracelets d'actimétrie pour le suivi des personnes âgées.
Résultat : il y a vingt fois moins de chutes qu'auparavant et une amélioration de la gestion médicale des malades. Les gains des dispositifs domotiques dans l'habitat et dans les établissements ont été mesurés par des experts en "gérontechnologies".
Sur la base d'une investigation de terrain, ces experts ont remis en décembre 2008 à la Communauté de Communes de Guéret Saint-Vaury et au conseil général un rapport d'évaluation avec des préconisations. "Cela a aussi permis de valider les solutions domotiques et d'élaborer un cahier des charges pour rénover les anciens établissements et en construire de nouveaux", précise Eric Correia. Ainsi en 2012, le futur Ehpad de Guéret (234 lits) intégrera ces équipements innovants.

Favoriser la formation et la création d'activités

En septembre 2008, 18 étudiants ont inauguré la licence professionnelle "domotique et autonomie des personnes" élaborée et dirigée par l'Université de Limoges. En s'appuyant sur l'association des trois éléments : domotique, TIC et ingénierie sociale, cette licence forme des techniciens capables de développer des produits et services apportant un plus grand confort de vie aux personnes dépendantes ou non", explique Bertrand Lapôtre.
Les étudiants de licence suivront bientôt leur cours dans un nouvel équipement : le Centre de Ressources Domotique. Dès mai 2010, cette infrastructure de développement économique permettra de mutualiser le matériel et les ressources documentaires liées à la domotique et hébergera aussi l'antenne de l'incubateur régional - intégré depuis juillet 2008 à l'Agence de valorisation pour la recherche universitaire du Limousin (Avrul). "Le Centre de Ressources Domotique sera le point d'appui d'animations variées : formations des installateurs, accueil et accompagnement des créateurs d'entreprises, expérimentations innovantes... Il abritera également un showroom pour des expositions sur l'innovation et l'offre de services développées sur notre territoire", précise Bertrand Lapôtre. En mai 2008, une ingénieur polytechnicienne a déjà bénéficié des services de l'incubateur : elle a pu finaliser son "écran intergénérationnel communicant" innovant. Le dispositif repose sur une interface numérique de communication interactive qui permet à la fois de discuter à distance avec ses proches, d'échanger des documents, de s'informer ou de fixer une alerte pour la prise de médicaments à intervalle régulier. "Le projet est maintenant abouti et l'entreprise créée en mai 2009 a recruté dix personnes. Par ailleurs, les actions menées depuis trois ans ont permis de créer une dizaine d'emplois dans les établissements de soins, au conseil général, dans les associations d'aide à domicile et dans les entreprises locales", souligne Eric Correia. En plus de dynamiser l'activité économique de son territoire, la communauté de communes de Guéret Saint-Vaury prévoit la création de cinquante emplois directs et de quinze entreprises, ainsi qu'une augmentation du chiffre d'affaires de plus de cinq millions d'euros pour le secteur de la domotique. "L'engouement est déjà perceptible depuis deux ans : de nouveau produits apparaissent et les usages se diversifient autour de la dépendance et des économies d'énergie. La domotique existe depuis longtemps, mais il faut encourager l'innovation et informer les usagers sur les potentialités de ces technologies", conclut Bertrand Lapôtre.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils

Communauté de communes de Guéret Saint-Vaury

9, avenue Charles de Gaulle - BP 302
23006 Guéret cedex
accueil@cc-gueret.fr

Eric Correia

Vice-président chargé du pôle Domotique et Santé

Bertrand Lapôtre

Chef de projet d'Odyssée 2023, pôle Domotique et Santé
Haut de page