Côte-d'Or

La communauté de communes du Pays d'Alésia et de Seine mutualise ses moyens informatiques

Commande publique

Organisation territoriale, élus et institutions

Pour les 25 communes de la communauté du Pays d'Alésia et de Seine, dont beaucoup comptent moins de 100 habitants, la mise en réseau de leur système informatique autour d'un serveur central offre un niveau exceptionnel de capacité de gestion.

C'était tout début 2004, à la naissance de la communauté de communes du Pays d'Alésia et de Seine, à la source du fleuve, en Côte-d'Or. Le nouveau président, Patrick Molinoz, a tout de suite proposé aux autres élus de mutualiser efficacement l'équipement informatique des 25 communes adhérentes. La solution du réseau de postes fixes liés à un serveur central s'est vite imposée puisqu'elle permettait des économies d'échelle, une facilité d'utilisation par tous, et la garantie, pour chaque commune, d'une totale autonomie de gestion.
Mais la plupart des communes ayant moins de 100 habitants, et l'une d'elle n'ayant même pas le téléphone, il a fallu unifier les équipements disparates, jongler avec les connexions, tous les villages ne bénéficiant pas du haut débit. Certains utilisaient même encore le RNIS de France Télécom.
Aujourd'hui, le serveur se trouve dans les locaux de la communauté de communes et offre à tous les mêmes logiciels. Les sauvegardes se font chaque nuit automatiquement. La maintenance est assurée par un informaticien qui aide, avec beaucoup de patience et de pédagogie, chaque mairie à maîtriser le fonctionnement de l'outil commun.

 

"Toutes les intercommunalités auraient intérêt à faire comme nous"

Les maires de la communauté sont tous totalement satisfaits de la solution trouvée. "C'est une solution simple, évidente, affirme Robert Burkhardt, maire de Darcey (300 habitants), et je suis certain que beaucoup de communautés auraient intérêt à adopter un système semblable." Les maires ont en effet accès à tous les documents en cours et à n'importe quel moment. Un logiciel de messagerie permet aux secrétaires de la communauté d'échanger des informations, et de poser des questions à tous les autres en même temps. Tous les actes communaux sont désormais informatisés. Les évolutions matérielles et logicielles se font tout naturellement.
Certes, tout n'est pas parfait. Quelques secrétaires ont eu peur que cela déshumanise leur travail ou les isole de leurs collègues. Le transfert des données des anciens logiciels sur les nouveaux a parfois été chaotique ! Le logiciel "cimetière", par exemple, pose problème. Il va falloir en développer un autre. Mais, au final, si l'on pèse le pour et le contre, le résultat est extrêmement positif.
Patrick Molinoz sait qu'il a eu la bonne intuition et pense également que d'autres intercommunalités auraient intérêt à s'inspirer de la solution du Pays d'Alésia et de Seine. "Ca n'a pas été très difficile, avoue le maire de Venarey-les-Laumes, la ville-centre de la communauté. Nous sommes partis du constat que toutes les communes avaient besoin d'un équipement informatique pour établir une comptabilité efficace, numériser le cadastre, etc. En mutualisant les solutions techniques, nous les avons rendues accessibles à de toutes petites communes qui ont retrouvé une autonomie perdue." Cette centralisation du matériel a permis de faire une vraie décentralisation de la politique communautaire. "Il faut dire, poursuit le président de la communauté, qu'en 2004-2005, l'Etat faisait de gros efforts sur l'équipement informatique des collectivités." L'Etat et le conseil régional ont assuré 80% du financement de l'équipement.

 

Jean-Luc Varin, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes du pays d'Alésia et de la Seine

8 avenue Jean-Jaurès
21150 Vénarey-les-Laumes
Nombre d'habitants : 8200
Nombre de communes : 25

Patrick Molinoz

Président
mairie@vll.fr

Aurélie Fondard

Secrétaire générale
aurelie.fondard@cc-alesia-seine.fr

Accompagnement méthodologique évolutions institutionnelles et gouvernance

S’organiser pour faire face aux évolutions 

Haut de page