La MDPH d'Ille-et-Vilaine vocalise son site internet

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Organisation territoriale, élus et institutions

Ille-et-Vilaine

Depuis la fin septembre 2008, le site internet de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) d'Ille-et-Vilaine propose une synthèse vocale de sa page d'accueil. Encore en phase expérimentale, la vocalisation doit améliorer l'accessibilité du contenu en ligne. A l'issue de la période d'essai, le département envisage d'étendre ce dispositif à d'autres services, à commencer par son propre site internet.

En quête d'une meilleure performance en termes d'accessibilité pour ses sites internet, le conseil général d'Ille-et-Vilaine souhaitait, avant de s'équiper, consulter ses usagers pour définir l'outil le mieux adapté aux différents types de handicap. De son côté, la société Voice Corp cherche elle aussi à améliorer sa solution Read Speaker, d'où son implication dans la démarche originale de l'Ille-et-Vilaine.
Après plusieurs échanges avec la société Voice Corp au cours de l'été 2008, le conseil général d'Ille-et-Vilaine expérimente depuis fin septembre et pour une durée de trois mois, la synthèse vocale en page d'accueil du site internet de la maison départementale des personnes handicapées (www.mdph35.fr). "Nous sommes toujours à l'affût de nouveaux outils d'accessibilité, et cette solution a retenu notre attention : plusieurs collectivités ont déjà mis en place ce dispositif d'écoute en ligne qui, d'après les études de faisabilité, bénéficie à 20% de la population française", explique Hélène Tattevin, coordinatrice du projet au service communication du Conseil général d'Ille-et-Vilaine. "Cette initiative ne s'adresse pas seulement aux personnes en situation de handicap, mais aussi aux dyslexiques, aux personnes illettrées ou de nationalité étrangère et, enfin, aux seniors. Cette approche poly-handicap nous a paru importante."

 

Une première évaluation fin novembre

Consultées par les services de la MDPH35, les associations d'Ille-et-Vilaine représentant les différents types de handicaps se sont largement exprimées, pour argumenter sur les avantages et les inconvénients de la solution testée. "Les remarques recueillies sont en général positives sur la qualité sonore du produit. De plus, nos statistiques montrent, d'une part, une augmentation du nombre de consultations. Elles oscillaient entre 2.000 et 3.000 visites par mois avant l'été : nous sommes maintenant à 4.000 visites pour les mois d'octobre et novembre 2008, avec un fort taux de consultation du lien "Ecouter la page", qui recueille 3.000 visites pour chacun de ces 2 mois."
Au-delà du caractère innovant du projet, la vocalisation s'inscrit ainsi plus généralement dans les missions d'intérêt général de service public.

 

Des synthèses vocales simples à mettre en oeuvre et peu onéreuses

A l'issue de l'expérimentation, le département consultera plusieurs solutions afin de choisir, au début de 2009, une solution répondant aux attentes des usagers d'Ille-et-Vilaine. De nombreux atouts plaident en effet en faveur d'une telle initiative : simple d'utilisation, le logiciel utilisé (Read Speaker) permet aussi d'organiser les contenus de manière dynamique (lecture directement en milieu de page, choix d'une voix féminine ou masculine, réglage de la vitesse de lecture...). Pour écouter la voix de synthèse, l'utilisateur n'a aucun module à télécharger, mais doit simplement cliquer sur le bouton "lecture". L'écueil principal est d'ordre technique : la voix présente des lacunes de prononciation, notamment pour les sigles. "Il faut être vigilant et apporter les corrections nécessaires, ce que nous pouvons difficilement faire en phase d'expérimentation puisque nous n'avons pas installé l'outil intégral. Mais quand nous serons équipés, nous pourrons effectuer les corrections de manière autonome grâce à un dictionnaire, explique Hélène Tattevin. La prestation d'essai a été facturée 450 euros pour trois mois, et nous estimons à 4.000 euros le déploiement du dispositif sur 2 ans : 200 euros de droit d'accès puis autour de 1.800 euros par an pour la location annuelle. "(1)

 

Un déploiement plus étendu que prévu

Destinée à l'origine au seul site internet de la MDPH, la synthèse vocale intéresse aussi d'autres services. Parmi eux, la bibliothèque départementale (www.bdiv.org), qui propose déjà chaque année la lecture sonore intégrale d'ouvrages sélectionnés à l'occasion du Prix Ado, et les archives départementales (www.archives35.fr), à destination de publics spécifiques (érudits, chercheurs, personnes âgées). "En plus de son propre portail en ligne, le département est responsable de ces sites Internet, explique Hélène Tattevin. Une fois le logiciel acheté et mis en place, l'intégration se fera de manière instantanée sur l'ensemble des sites. Ensuite chacun choisira les contenus qu'il souhaite proposer en synthèse vocale."

 

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

 

(1) avec une forte dégressivité : -10% par an, ce qui fait la location annuelle à moitié prix si l'on s'engage sur 5 ans.

Conseil général d'Ille-et-Vilaine

Nombre d'habitants :

967000
Service Agriculture, Pêche et Ports -1 Avenue Préfecture
35042 Rennes Cedex

Hélène Tattevin

web-journaliste et coordinatrice du projet au service communication
Haut de page