Manche

Le groupement de coopération sociale de la blanchisserie de Cherbourg-Octeville

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Associé à trois autres partenaires, le CCAS de Cherbourg-Octeville a fait le choix de la mutualisation en créant un groupement de coopération sociale et médico-sociale. Objectif : construire et faire fonctionner une blanchisserie.

En 2003, la fondation Bon Sauveur de Picauville, gestionnaire de plusieurs établissements pour personnes âgées ou handicapées, qui cherchait à mutualiser l’activité de blanchisserie afin d’éviter un rachat trop coûteux de son matériel, prend contact avec le CCAS de Cherbourg-Octeville (Manche, 42.000 habitants). Celui-ci, qui assure un service d’entretien du linge pour les personnes ou structures n’ayant pas les moyens de le faire elles-mêmes, soit 80 résidents d’un Ehpad, les locataires de deux foyers-logement, certaines personnes âgées vivant à domicile et le personnel intervenant dans ces structures, se déclare intéressé. Un premier tour de table, regroupant six partenaires autour d’un projet de création d’une blanchisserie dans le cadre d’un groupement d’intérêt économique (GIE), échoue en 2007. "La formule du GIE n’était pas adaptée compte tenu de la diversité des acteurs impliqués dont les objectifs n’étaient pas suffisamment partagés", reconnaît Isabelle Vatinel, directrice du CCAS et des solidarités à la mairie de Cherbourg-Octeville.

Après l’échec du GIE, un nouveau cadre juridique mieux adapté


L’année suivante, le projet refait surface avec de nouveaux partenaires, et surtout grâce à un nouveau cadre juridique. En optant pour un groupement de coopération sociale et médico-sociale, le CCAS de Cherbourg-Octeville, celui d’Equeurdreville-Hainneville, la fondation Bon Sauveur et l’association du Cotentin d'aide et d'intégration sociale (ACAIS) décident de créer une blanchisserie. "Nos équipements respectifs ne répondant plus aux normes environnementales, les perspectives d’investissements de mise en conformité auraient été lourdes pour chaque partenaire. Mieux valait chercher une viabilité économique avec un équipement commun, en mutualisant les coûts d’investissement et de fonctionnement selon un mode de répartition défini ensemble", estime la directrice du CCAS.
Une fois constitué, le groupement a mené plusieurs actions : lancement d’un appel d’offres pour la construction d’un bâtiment industriel (ouverture prévue au premier semestre 2011), définition des règles de fonctionnement de la blanchisserie, mise en place de groupes de travail et validation du projet social par l’assemblée délibérante. En effet, l’originalité du projet réside également dans son volet social. Le groupement s’est donné une vocation d’intégration sociale et professionnelle : des adultes handicapées d’un établissement d'aide par le travail de l’association adhérente ACAIS travailleront au sein de la blanchisserie.

4,5 millions d’euros d’investissement et 2,6 tonnes de linge traités chaque jour


Côté investissement, la construction et l’aménagement d’une blanchisserie sur la zone d’activités de Valognes s’élève à 4,5 millions d’euros, pour une capacité de traitement évaluée à 2,6 tonnes de linge par jour, cinq jours sur sept. Côté fonctionnement, 23 salariés équivalent temps plein, dont le responsable d’exploitation spécialement embauché par la fondation Bon Sauveur, assureront 250 jours de production par an. Après l’embauche, mi 2010, du responsable d’exploitation et d’un responsable de production, le travail d’accompagnement et d’intégration des salariés des différents membres du groupement est en cours grâce à un plan de formation.
"Compte tenu de la diversité des personnels (trois statuts ou conventions collectives différentes), le groupement n’est pas directement employeur : les salariés sont mis à disposition par ses membres", précise la directrice du CCAS.

Pascal Clouet/ PCA pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

CCAS DE Cherbourg-Octeville

Mairie de Cherbourg-Octeville - 19, rue du Général de Gaulle- BP 67
50130 Cherbourg-Octeville
02 33 01 50 61
02 33 93 94 66

Frédéric Bastian

adjoint au maire chargé de la cohésion sociale, vice-président du CCAS
frederic.bastian@ville-cherbourg.fr

Isabelle Vatinel

directrice du CCAS et des solidarités à la mairie de Cherbourg-Octeville
isabelle.vatinel@ville-cherbourg.fr
Haut de page